Télécoms : Concurrence exacerbée sur le marché du GSM



Télécoms : Concurrence exacerbée sur le marché du GSM
Selon l'ANRT, le parc mobile de Maroc Telecom a régressé pour la première fois, en faveur notamment de Wana, et IAM se renforce dans le marché de l'Internet.
Le marché des télécoms connaît une concurrence intense entre les trois opérateurs du secteur : Maroc Télécom (IAM), Médi Telecom et Wana Corporate. Ce qui se traduit par une certaine reconfiguration de la structure concurrentielle du secteur, avec des changements de positions ou leur rapprochement entre ces opérateurs. Ainsi, les dernières statistiques publiées par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), relatives au premier trimestre de l'année en cours, apportent au moins deux faits marquants à ce sujet. Il s'agit de la régression pour la première fois du parc mobile de l'opérateur historique Maroc Telecom, en faveur notamment du dernier entrant sur le marché, Wana Corporate ; et du renforcement du premier (IAM) dans l'Internet, notamment de la troisième génération (3G), au détriment de Wana qui dominait largement ce segment pendant un certain temps.

En effet, selon les statistiques de l'ANRT, au 31 mars 2011, le parc des abonnés mobile a atteint 33.375.498, en hausse de 4,36% sur un trimestre. Ce qui fait passer le taux de pénétration du mobile à 104,78% à fin mars 2011 contre 101,49% à fin décembre 2010.

L'analyse de l'évolution des parcs des trois opérateurs qui se partagent le marché du mobile fait ressortir un semblant de tournant dans le secteur. En fait, pour la première fois, l'on assiste à une baisse du parc des abonnés au mobile d'IAM qui ne faisait auparavant que grimper. Celui-ci a reculé de 1,39% sur un trimestre pour atteindre 16.655.000 abonnés contre 16.890.000 à fin décembre 2010.
Cette baisse a profité notamment à Wana, qui compte désormais 5.599.000 abonnés, contre 4.303.000 un trimestre auparavant, soit une hausse de 30,12%. Médi Telecom a vu de son côté sa part augmenter, mais avec un rythme nettement moindre. Il compte à fin mars 11.121.000 abonnés, contre 10.789.000, soit une croissance trimestrielle de 3,08%. Cette évolution s'est répercutée sur la répartition des parts de marché entre les trois opérateurs. Ainsi, IAM voit sa part du parc mobile passer de 52,81% à fin 2010 à 49,90% à fin mars 2011, suivi de Médi Telecom avec 33,32% et Wana Corporate, dont la part est passée de 13,45 à 16,78%. S'agissant de la répartition des clients du mobile par type d'abonnements, l'ANRT constate le statu quo, puisque le prépayé prédomine toujours avec une part de 96,02% (96,16% à fin décembre 2010) contre 3,98% pour le postpayé.
Le taux de croissance trimestrielle pour le parc des abonnés au mobile prépayé est de l'ordre de 4,2% et celui du parc postpayé a atteint 8,16%. Autre fait marquant de l'évolution du secteur des télécommunications au cours des trois premiers mois de cette année est la baisse du parc global d'abonnés au fixe de 2,83%, contre une hausse annuelle de 6,63% en 2010.

Ce parc est en fait passé de 3.749.364 abonnés à fin décembre 2010 à seulement 3.643.1065 (dont 2 377 618 en mobilité restreinte) à fin mars dernier. Ce qui s'est répercuté sur le taux de pénétration de ce segment qui a reculé à 11,44% au 31 mars 2011, après avoir atteint 11,90% à fin décembre 2010.
En termes de parts de marché, Wana détient 65,5% du parc fixe suivi d'IAM avec 34,02%, qui a légèrement amélioré sa position (32,83% à fin décembre 2010). Pour le marché des publiphones, son parc a enregistré une baisse de 3,57%. Ainsi, le parc global des publiphones a atteint 175.090 (contre 181.580 au 31 décembre 2010).

Concernant le marché de l'Internet, il a connu une croissance de 16,39% au cours du premier trimestre 2011 et de 59,54% sur une année, en terme d'évolution du parc. En fait, celui-ci a atteint 2.172.903 abonnés à fin mars 2011, contre 1.866.963 à fin décembre 2010. En termes de parts de marché, IAM détient 57,46% du parc Internet suivi de Wana avec 26,21% et de Médi Telecom avec 16,33%.

Montée en puissance de la 3G
Lemarché de l'Internet a été marqué au cours du premier trimestre de cette année par la poursuite de la montée en puissance de la 3G, au détriment d'Internet bas débit qui est en voie de disparition. Ainsi, le parc 3G a atteint 1.655.499 abonnés à fin mars 2011, en hausse de 21,15% durant le premier trimestre 2011 et de 88,37% sur une année.
Par contre, le parc des abonnés Internet bas débit (classique et forfait) n'est plus qu'à 966 abonnés en mars 2011, soit un recul de - 40,8% sur un trimestre.
Pour le nombre d'abonnés ADSL, il a évolué de 3,58% au cours du premier trimestre de l'année 2011. Sur une année, le parc ADSL a augmenté de 7,62%, atteignant 515.464 abonnés à fin mars 2011.

ADSL et liaisons louées
La répartition des abonnés par mode d'accès donne l'avantage à l'accès Internet 3G qui représente 76,19% du parc global Internet suivi de l'ADSL avec 23,72%.

IAM détient 99,8% des abonnements Internet ADSL, dont le parc est composé essentiellement des accès à 1 024 Kbits/s qui représentent 43,03% des abonnements ADSL en mars 2011 suivis du 2 Mbits/s avec 27,08% et du 4 Mbits/s avec 25,81%.- Le parc estimé des accès Internet via liaisons louées a connu une baisse trimestrielle de 6,53% au terme du premier trimestre 2011 et une baisse annuelle de 42,13%. Ce parc a atteint 974 abonnés au 31 mars 2011.

Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière