Saïd Aouita : nouveau directeur technique de la fédération royale marocaine d’athlétisme



Saïd Aouita : nouveau directeur technique de la fédération royale marocaine d’athlétisme
Saïd Aouita a été désigné, mercredi 3 septembre 2008, directeur technique national auprès de la Fédération royale marocaine d’athlétisme. Le choix a été porté sur M.Aouita vu sa grande expérience dans le domaine de l’athlétisme.

Le champion olympique, Saïd Aouita prend les commandes de la direction technique nationale (DTN) de l’athlétisme. Aouita qui résidait à Qatar a été désigné mercredi 3 septembre, DTN auprès de la FRMA. Pour certains observateurs, il était évident, prévu et même souhaité le retour de Aouita sur la scène de l’athlétisme national. Aouita remplace ainsi l’ex-directeur technique national Mustapha Aouchar. Le choix s’est porté sur Aouita «en vue d’insuffler une nouvelle dynamique à l’athlétisme national», indique un communiqué de la FRMA.
Il est motivé aussi bien par ses grandes qualités humaines et techniques, que par sa grande expérience dans le domaine de l’athlétisme, ajoute la même source, soulignant que la mission du nouveau DTN sera axée «principalement sur l’amélioration des performances des athlètes marocains susceptibles d’aboutir au statut de médaillés internationaux et ce par le biais du renforcement des actions de détection des talents devant alimenter les équipes nationales».
Le nouveau DTN aura également pour mission «la supervision des athlètes et des entraîneurs, la participation à l’accompagnement technique des ligues et des clubs d’athlétisme, l’élaboration des programmes d’entraînement et de préparation des équipes nationales par disciplines et l’organisation des concentrations et des compétitions nationales et internationales», ajoute le communiqué. Lors des derniers Jeux Olympiques de Pékin, l’ensemble des nationaux ont suivi un intérêt et impatiemment les commentaires de ce grand athlète marocain sur la chaîne sportive d’Al Jazeera. C’était l’athlète expert. Récemment, Saïd Aouita a fait son apparition sur la chaîne sportive Arryadia dans l’émission «le cinquième invité». C’était une occasion pour rappeler les performances d’un grand homme de l’athlétisme. Aouita qui voulait depuis son enfance devenir footballeur ne cache pas, aujourd’hui son souci quant à l’avenir du sport national et de l’athlétisme en général. Pour les athlètes en herbe, Aouita reste un exemple vivant tout comme le champion olympique américain Carles Lewis. Sa tactique et sa manière ont fait de lui une école d’athlétisme qui est un modèle à suivre. Incontestablement, la majorité des jeunes Marocains veulent courir comme courraient les gros calibres de l’athlétisme internationale et à leur tête Saïd Aouita et Hicham El Guerrouj. Il est certain que toute personne ayant suivi ses impressions et ses commentaires lors des épreuves athlétiques s’en est rendu compte. Le point fort de Saïd Aouita était son époustouflante accélération et sa pointe de vitesse incroyable notamment son finish, sans oublier sa capacité de récupération et son endurance phénoménale qui lui ont permis d’être l’athlète le plus complet de l’histoire du demi-fond mondial. Il était pour les observateurs en la matière, le polyvalent puisqu’il réussissait les épreuves du 1.500, du 5.000 et du 800 m. Courir et réussir ces trois distances est un coup de maître.

Biographie de Saïd Aouita

Saïd Aouita est né le 2 novembre 1959 à Kénitra. Il a réussi à battre en l’espace d’un mois, en 1985, les records du monde du 1.500 et du 5.000 m. Il est également le premier homme à descendre sous la barre des treize minutes avec 12’58’’39 dans la discipline du 5.000m. M.Aouita a aussi remporté le grand prix d’athlétisme à 3 reprises. Il était détenteur des records du monde de 5 distances dont 2 olympiques et a aligné 44 victoires consécutives sur 9 distances entre juillet 1985 et septembre 1987. Il est le seul athlète au monde à détenir les records du monde de 5 distances de demi-fond en plus de la 2-ème meilleure performance de l’histoire sur le mile et le 6-ème chrono de l’histoire sur 10.000 m sans oublier qu’il était le seul coureur au monde dans les années à pouvoir courir le 800 m en moins de 1.44, le 1 500 m en moins de 3.30, le mile en moins de 3.47, le 3 000 m en moins de 7.30, le 5.000 m en moins de 13 min, le 10.000 m en moins de 27.27 ce qui lui a valu le titre du décathlonien du demi-fond qui lui a été attribué par le quotidien français «L’Equipe».


aujourd'hui le maroc


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière