Match amical: Première sortie ratée de Henri Michel



Match amical: Première sortie ratée de Henri Michel
Les Lions de l'Atlas sévèrement battus par le Ghana
La sélection marocaine, qui a perdu devant son homologue ghanéenne par 2 buts à 0 en match amical de football, samedi à Rouen (France), n'a pas manqué de volonté de réussir son premier test sous la houlette de l'ancien-nouveau sélectionneur national Henri Michel, mais a péché par manque de réalisme.


Les Lions de l'Atlas ont été, pourtant, plus présents sur le terrain et se sont offerts plus d'occasions de but. Mais ils ont été cueillis à froid par des Ghanéens nettement plus efficaces. Il en a résulté deux buts encaissés à un moment de relâchement, dès la reprise (Asamoah Gyan, 47e) et sur une balle arrêtée mal négociée par la défense marocaine qui jouait sans patron (Junior Agogo, 66e).
Pour sa première "réapparition" avec le Onze national, Henri Michel a dû faire avec des absences de taille au niveau de la défense : celles de Abdeslam Ouaddou et de Talal El Karkouri.

Pour combler ce vide, le Français a fait appel à Jamal Alioui et Houcine Kharja, qui, aux côtés de Michael Basser et Badr El Kadouri, ont hérité de la délicate mission de juguler les ardeurs d'une attaque ghanéenne portée, notamment, par le talentueux international de Chelsea, Michael Essien.

En attaque, le tandem Basser et Youssef Hajji, qui évoluent tout les deux à Nancy (France), a été particulièrement actif sur le flanc droit (1re mi-temps) et créé les plus importantes opportunités de marquer.
Marouane Chamakh, lui, était la plupart du temps assiégé par les gros gabarits ghanéens. Le renfort de Hajji, qui a changé de poste pendant une quinzaine de minutes pour être plus près de Chamakh, n'a pas été en mesure de libérer le Bordelais. L'entrée en jeu, en deuxième mi-temps, de Hicham Aboucherouane n'a pas, non plus, boosté le compartiment offensif comme escompté par le coach national.

Les nationaux ont débuté la rencontre en fanfare avec, notamment, une occasion dangereuse dès la deuxième minute, mais la balle tirée à bout portant par Bouchaïb Lambarki, qui a profité d'un cafouillage, a atterri dans les bras de Richard Kingson, bien placé. La riposte des Ghanéens n'a pas tardé. A la 13e mn, Sulley Muntari s'infiltre du flanc gauche et adresse un tir croisé, parfaitement stoppé par le gardien Nadir Lamyaghri, qui retrouve la cage de l'équipe nationale.
Hormis ces deux actions, le jeu était centré au milieu de terrain avec quelques escarmouches, notamment sur des initiatives des joueurs marocains, mais sans incidence sur le cours de la rencontre.

Deux minutes après la reprise, les Ghanéens profitent d'un moment de relâchement des Nationaux pour marquer un but, par le biais de Gyan qui a forcé le passage de la gauche et placé la balle au fond des filets. Les tentatives marocaines de rétablir la parité se heurtaient plus au manque de cohérence entre les joueurs qu'à la ténacité des défenseurs adverses.

La défense de l'équipe marocaine, sans vrai patron, peinait de plus en plus à repousser les offensives des "Black Stars". Le résultat logique en a été un deuxième but inscrit par Agogo, qui a sauté plus haut que tout le monde à la réception d'une balle arrêtée pour loger, de la tête, le cuir dans la lucarne.
Ce test, même débouchant sur une déception, est de nature à permettre à Henri Michel de se faire une idée claire de l'effectif avec lequel il défendra ses objectifs, à court terme, pour les phases finales de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2008)

--------------------------------------------------------------


Les Kenyans dominent les Angolais

La sélection kenyane de football a battu son homologue angolaise par 2 buts à 1 (1-1), samedi à Nairobi, pour le compte de la dernière journée des éliminatoires de la coupe d'Afrique des Nations (groupe 6).

Les Kenyans, déjà éliminés de la course, signent leur deuxième victoire de poule. Ils ont ouvert la marque par Patrick Oboya (19e) avant que les Palancas Negras ne rétablissent la parité au score, un quart d'heure après, par Albarto.

Mais, les Harambee Stars ont réussi à reprendre l'avantage grâce à Oliech, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Cette rencontre a failli être ajournée suite à un nouveau différend, lors de la réunion technique, entre les deux factions de la Fédération kenyane qui se disputent la gestion de la discipline. Le match n'a pas été retransmis sur la première chaîne comme annoncé auparavant, la faction, non reconnue par la Fédération internationale (FIFA), ayant menacé de traîner en justice la chaîne pour avoir négocié les droits de transmission avec le groupe rival.


MAP



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière