Les femmes courent pour le plaisir



L’«Association marocaine sport et développement» organise, dimanche 20 mai à Casablanca, sa 9ème course féminine sur route «Courir pour le plaisir». Plus de 13.000 athlètes sont attendues.

Ce n’est plus une nouvelle, mais un rendez-vous annuel auquel les sportives se sont, désormais, habituées. Pour la neuvième année consécutive, l’Association marocaine «sport et développement» (AMSD) organise, dimanche 20 mai à Casablanca, la course féminine sur route : «Courir pour le plaisir». La compétition, initiée sous la présidence d’honneur de SAR la Princesse Lalla Meryem, sera lancée, comme d’habitude, à la place Mohammed V. C’est ici où plus de 13.000 athlètes se mettront derrière la ligne du départ pour cette course de 10 km. Les participantes seront réparties en trois catégories d’âge : 15-17ans, 18-40 ans et 41-75 ans. A quelques jours de la compétition, ce sont les lycéennes et les collégiennes qui montrent un grand engouement pour cette «course féminine».
Les organisateurs annoncent déjà, en référence aux inscriptions reçues, qu’il y aura plus de 70% de jeunes filles. Elles seront aux côtés de nombreuses sportives venues de 27 pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe qui s’ajoutent aux Etats-Unis. Cette course féminine acquiert donc une célébrité et, au fil du temps, les femmes y participent activement. C’est, en fait, au cours de sa précédente édition (21 mai 2006) que la dimension internationale de cette course s’est véritablement concrétisée pour se confirmer cette année. Le président du Conseil de la ville de Casablanca, Mohamed Sajid, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, la présidente de l’AMSD qui n’est autre que la grande athlète marocaine Nawal Moutawakkil, et l’organisateur de la course similaire «La parisienne», Patrick Aknane ont annoncé, le 13 avril, au cours d’une conférence de presse à la mairie de Paris, le jumelage des deux compétions sportives marocaine et française. Un jumelage qui a eu pour suite la présence de délégations officielles durant le déroulement des deux événements sportifs. Et c’est aussi à la suite de cette initiative que la présidente de l’AMSD a été choisie, étant première femme africaine championne olympique, pour être la marraine de la 10ème édition de «La parisienne» (17 septembre 2006). Pour 2007, la course féminine poursuit son chemin avec, cette fois-ci, une dimension sociale. 180 filles du monde rurale y ont été conviées pour une première participation.
Cette initiative est un engagement pris par l’AMSD suite à la convention qu’elle a signée en février dernier avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation. «Courir pour le plaisir», vous l’aurez compris, veut tout simplement faire honneur aux femmes quels que soient leur lieu de provenance ou leur nationalité.
Une compétition où seuls l’esprit sportif, le partage, la volonté de se battre et de relever le défi et la solidarité stimulent ces milliers de femmes qui y participent chaque année en ce mois de mai. Et comme il est de coutume, à cette course de grandes athlètes se joindront : la Marocaine Zhor El Kamch, quintuple championne et détentrice du record de la course (31 minutes et 38 secondes), les Kényanes Jan Njiri Kankar et Mounkach Moutouni, les Algériennes Souad Ait Salem et Nassria Azidij ainsi que la Tunisienne Ghilane. Il ne vous reste plus, mesdames, qu’à rejoindre ces athlètes pour courir pour votre propre plaisir.


Êtes-vous prête à courir ?

Pour courir 10 km, il ne faudra surtout pas vous jeter à l’eau. Une compétition sportive suppose que l’on soit bien entraînée. Cela veut dire que vous devez être une habituée de la course et en faire régulièrement. Un entraînement d’une fréquence allant d’une à deux fois par semaine est recommandé pour ce type de course. Mais pour de bien meilleurs résultats, vous devriez pousser la fréquence de vos entraînements à trois par semaine, même si vous n’arrivez à le faire qu’une semaine sur deux. Quatre mois d’exercice, d’après les spécialistes en la matière, sont nécessaires pour être préparée à ce genre de compétition. Cela commence par de l’endurance (15km : course d’une heure et demie) une fois par semaine. Ensuite, accélérer au second mois la fréquence. Au 3e mois, c’est à la course rapide entrecoupée de repos actifs que vous devez passer.Une lancée que vous devriez poursuivre au 4e mois.
Pour plus d’information consultez le site : www.la-parisienne.net.

Aujourd'hui le Maroc


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière