Le programme Skills pour encourager la performance, aider les jeunes et soutenir la création d’entreprises



Entreprise citoyenne, le groupe OCP est très engagé dans le développement de la communauté, à travers plusieurs actions, dont le programme Skills qui vise à fournir formation et soutien à la création d’entreprises à des dizaines de milliers de jeunes.

Fidèle à sa responsabilité sociale et soucieux du développement durable, l’Office chérifien des phosphates a mis en œuvre une politique de dynamisation des régions qui abritent ses sites de production à Khouribga, Benguerir, Youssoufia, Jorf Lasfar, El Jadida, Safi et Laayoune. Lancé en 2011, Skills s’inscrit dans le cadre de cette stratégie d’intégration des préoccupations sociales, environnementales et économiques des populations dans les activités minières et industrielles du groupe.

Un programme pour encourager la performance

Ce programme d’encouragement à la performance concerne le recrutement de 5.800 salariés dans l’ensemble des métiers de l’OCP. Le recrutement favorise les candidats ayant des liens de proximité avec l’entreprise (enfants de retraités et habitants de zones riveraines des sites de production) en vue de faire converger les besoins de développement industriel avec les attentes sociales et environnementales des populations.
Il s’agit également du renforcement de l’employabilité dans les régions où opère le groupe grâce à la mise en place, en partenariat avec différentes institutions publiques et privées, d’un plan de formation des habitants. Cette action concerne pas moins de 15.000 personnes, avec comme objectif d’améliorer l’employabilité et accompagner la réussite professionnelle des candidats en leur permettant de s’approprier un savoir-faire, de maîtriser les techniques de communication et de recherche d’emploi et de bénéficier de stages pratiques et de découverte du monde de l’entreprise. Le programme se fixe aussi pour objectifs d’assurer des missions d’écoute et d’accompagnement des jeunes en créant des centres dédiés au sein des villes d’implantation (Khouribga et Safi dans un premier temps), améliorer le cadre de vie des populations riveraines en réaménageant des espaces socioculturels et de loisirs, promouvoir les activités associatives et favoriser l’appropriation des projets par les acteurs locaux, consolider l’action locale de responsabilité sociétale avec des partenaires reconnus et pérenniser le développement industriel de l’OCP par le développement humain dans ces régions.

Soutien matériel aux candidats

Pour assurer la réussite du programme, l’OCP accompagne la formation des candidats par l’octroi de bourses mensuelles de 1.200 et 2.000 DH et prise en charge de tous les frais. Le groupe accompagne aussi les projets générateurs d’emplois par le biais d’aides financières et techniques à travers des partenariats avec des institutions financières et des organismes d’appui à la création d’entreprises. Dans ce cadre, 26 conventions ont été signées avec divers partenaires.  Cette démarche vise à permettre aux jeunes porteurs de projets de devenir de véritables entrepreneurs capables de créer des activités génératrices d’emplois et de revenus. Les premiers bénéficiaires au titre de ce volet ont été identifiés et ont reçu pour chaque projet retenu une subvention de 20.000 DH.  Piloté par des compétences internes à l’OCP, en collaboration avec des partenaires externes hautement qualifiés, le programme Skills a permis, en moins d’un an, d’offrir des formations avec l’attribution de bourses mensuelles à 10.700 jeunes dans 285 filières différentes au niveau de 65 villes. Le projet a abouti au recrutement par l’OCP de 5. 800 jeunes et donné lieu également au soutien et à l’accompagnement de 52 projets entrepreneuriaux et associatifs.

674 ateliers d’écoute et d’orientation ont également été réalisés dans le cadre de ce programme qui prévoit aussi la mise en œuvre de 12 projets d’actions de proximité dans les quartiers
 Lebyoute et Benjelloul à Khouribga.

Et pour un meilleur suivi du programme, l’OCP a créé le centre Skills de Khouribga qui est destiné aux jeunes riverains des installations de la ville, aux enfants de retraités et aux actuels bénéficiaires du programme.
Le centre constituera un lieu de convergence, de partage, de développement personnel, d’apprentissage, d’innovation et de soutien à l’entreprenariat. Il fournira des services en matière d’écoute et d’orientation des jeunes, de formation notamment aux métiers de la restauration, de l’agriculture et de l’élevage, de langues et d’informatique, d’incubation et d’appui à l’entreprenariat, d’innovation sociale ainsi que des activités socioculturelles et sportives. A terme, le centre, qui ouvrira ses portes au 3e trimestre de 2012, aura une capacité d’accueil proche d’un millier de jeunes par an.  Des centres similaires seront créés dans les cinq autres villes d’implantation du groupe, à savoir Benguerir, Jorf Lasfar, Laayoune,
Safi et Youssoufia.

Skills contribue à la lutte contre l’abandon scolaire

Dans le cadre de l’intérêt accordé aux problèmes sociaux des populations habitant près de ses sites, l’OCP a engagé d’importants moyens pour lutter contre l’abandon scolaire. Ainsi, un budget de 33 millions de DH, entièrement financé par le groupe, a été mis à la disposition du programme Skills pour contribuer à l’éradication de ce phénomène. Ce soutien, destiné à 78 établissements scolaires de 26 communes rurales dans les cercles de Khouribga, Oued Zem et Bejaad, est consacré à la construction de 56 cantines scolaires, la réhabilitation de 56 établissements scolaires, la construction de 78 murs de clô ture pour les établissements scolaires et l’aménagement de 20 infirmeries pour veiller à la bonne santé des élèves.
L’Office participe également à la création et à l’amélioration des transports scolaires à travers l’attribution de 2000 vélos aux enfants scolarisés en milieu rural et la mise à disposition de 25 bus scolaires au profit de 30 521 élèves et 13 680 filles en milieu rural.

En plus de Skills, l’insertion de l’OCP dans le tissu social est citoyenne et exemplaire. La station de traitement des eaux usées à Khouribga, le projet Maroc Central, l’usine de dessalement d’eau de Jorf Lasfar et le transport du phosphate par minéroduc (slurry pipe) sont l’illustration parfaite de cette volonté de contribuer à la préservation des ressources hydriques, à une économie d’énergie et à une réduction de l’empreinte carbone. Les investissements industriels soucieux de préservation de l’environnement profitent, pour une part prépondérante, aux entreprises marocaines.  Ainsi, en 2010, les entreprises nationales ont reçu pour 10 milliards de DH de commandes de l’OCP. Ces investissements substantiels démontrent clairement l’attachement de l’entreprise au bien-être social, économique, sportif, éducatif et culturel des populations habitant dans l’environnement de ses sites.  Déjà, l’OCP est la plus grande entreprise du Maroc, employant 20.000 personnes de façon directe et 40.000 de manière indirecte. Le groupe représente également environ 3,5 % du PIB du Maroc et le quart de ses recettes d’exportation.

map
programme_skills.jpg programme-skills.jpg  (40.09 Ko)


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière