Football : La Fédération tient son AG aujourd’hui



Football : La Fédération tient son AG aujourd’hui
Ali Fassi Fihri, seul candidat à la présidence.
Ses chantiers: la finalisation du contrat-programme et hisser le sport roi à un haut niveau.
L’avenir du football national se joue aujourd’hui, à 10 h. Heure à laquelle est prévue l’assemblée générale de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Ali Fassi Fihri – seul candidat en lice - devrait, en principe, remplacer à la tête de la Fédération le général Hosni Benslimane qui quitte ses fonctions sur des résultats négatifs. En effet, le football ne s’est jamais aussi mal porté. Les défaites successives du Onze national témoignent du désarroi qui règne dans le milieu. Aujourd’hui, ces mauvaises performances compromettent fortement les chances du Maroc de participer à la première Coupe du monde organisée en terre africaine par l’Afrique du Sud et à la Coupe d’Afrique 2010 en Angola.
Le championnat n’est pas mieux loti. Plombé par les guerres intestines, ce dernier n’arrive plus à galvaniser les foules. De plus, les joueurs sont démotivés et le hooliganisme ternit l’image du sport roi. Sans parler du manque d’infrastructures et du déficit dans la formation des joueurs, arbitres et entraîneurs. «Il faut donner sa chance au futur président de la Fédération, de nombreux chantiers sont lancés, attendons qu’ils portent leurs fruits avant de condamner», déclare M’Hamed Aouazal, premier vice-président de la Fédération et président du Groupement national de football (GNF). De fait, un contrat-programme de mise à niveau du football marocain a été signé en juin 2005 entre le gouvernement, les collectivités locales et la Fédération. Ce dernier prévoit des centres de formation, des terrains d’entraînement et la professionnalisation du championnat à partir de la saison 2005-2006. A ce jour, 10 centres sur 16 ont été réalisés. La Fédération a quant à elle été restructurée afin de moderniser ses méthodes de gestion administrative et financière. De nouvelles directions ont été créées(direction technique, direction pour l’arbitrage, direction sportive et direction des ressources). Un département communication et marketing est également mis sur pied. Une enveloppe de 280 millions de DH a été allouée à ce chantier qui doit s’achever à l’horizon 2010.
Un chantier que sera chargé de terminer Ali Fassi Fihri. «La feuille de route est tracée», déclare un membre de la Fédération. Seulement, la tâche ne sera pas facile pour le successeur du Général. Le football suscite trop de passions. Car en plus du succès de l’équipe nationale et de la modernisation des clubs, il reste à poursuivre la construction et la restructuration des stades et à former les jeunes talents. La formation des entraîneurs est aussi une priorité. En clair, se donner des ressources humaines capables de porter à un haut niveau le football national. Naturellement, la question des moyens est cruciale. Si le budget de la Fédération est passé de 40 millions de DH en 2004 à 150 millions actuellement, ce dernier demeure insuffisant. Du moins si on le compare à celui de la Fédération française qui est de 1 milliard d’euros.

leconomiste.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière