Ce que proposent les banques marocaines pour le financement des études supérieures

Plusieurs banques ont des formules dédiées au financement des études dans les écoles supérieures privées marocaines ou étrangères. Le financement peut atteindre 240 000 DH dans certains cas et la durée de remboursement peut aller jusqu’à 15 ans.



Des centaines d’étudiants, une fois le bac en poche, recourent chaque année aux banques pour avoir des crédits afin de financer leurs études, au Maroc, dans des écoles supérieures privées, ou même dans des pays étrangers. Comme pour tous les autres crédits, la banque ne fait pas œuvre de philanthropie et le candidat est appelé à rembourser avec des intérêts sa dette une fois ses études terminées. Il faut donc des garanties. «Ne viennent pas vers le secteur de l’enseignement supérieur privé les catégories économiquement faibles puisque nous sommes tout simplement des établissements payants. La catégorie qui vient vers nous est essentiellement issue de la classe moyenne et de la classe moyenne supérieure qui n’est pas encore très large au Maroc», estime Yasmine Benamour, administrateur de l’école HEM.
Et même ces catégories sont souvent obligées, pour financer des études supérieures à leurs enfants (qui peuvent coûter jusqu’à 60 000 DH l’année, hormis les autres frais), d’aller frapper les portes des banques pour contracter un prêt. Pour l’obtenir, le candidat doit avoir une caution, qui est souvent celle d’un parent ou d’un tuteur qui a des revenus stables, et il faut, en outre, que les établissements supérieurs privés que choisit ce candidat aient une bonne réputation sur le marché du travail. Enumérons quelques-uns de ces produits bancaires dédiés aux étudiants, mais rappelons au préalable que l’Etat a mis la main à la poche en créant depuis 2007 un fonds de garantie intitulé «Enseignement Plus», qui couvre les banques contre un éventuel risque de défaillance de remboursement. En voici un tour d’horizon de ces produits.
«Enseignement plus», un fonds de garantie créé par l’Etat
Les candidats à ce financement bancaire ayant bénéficié de ce fonds de garantie, «Enseignement Plus», ont le choix entre trois types de crédits proposés par trois banques de la place : la Société Générale (Prêt Enseignement Plus), la Banque Populaire (Salaf Avenir Plus) et BMCI (Imagine Sup). L’avantage des ces trois types d’emprunts est qu’ils sont garantis par l’Etat à hauteur de 60% du crédit majoré des intérêts (voir encadré). Mais la caution d’un parent reste obligatoire dans tous les cas, ainsi que l’obligation de suivre l’une des filières listées dans ce fonds de garantie. Certaines banques déterminent même l’école où l’étudiant doit poursuivre ses études. Quelle que soit la banque choisie, le montant ne doit pas excéder 100 000 DH à raison d’un plafond de 20 000 DH par année d’études, avec une durée maximale de 12 ans, dont 5 ans maximum  de différé de remboursement. A la convenance de la banque et du bénéficiaire, le différé peut soit porter seulement sur le principal, soit intégrer également les intérêts. Les cinq ans de différé correspondent à la durée des études, les sept ans restants sont ceux du remboursement du prêt.
Deux formules chez la Société Générale : «Prêt Enseignement Plus» et «Prêts études banky»
Chez la Société Générale, le prêt «Enseignement Plus» est garanti par la CCG, et il est destiné aux étudiants désireux de poursuivre des études dans des écoles supérieures privées marocaines. Le prêt, comme on a dit, peut aller jusqu’à 100 000 DH, dans la limite de 20 000 DH par an. Cinq ans d’études à financer donc, avec une franchise allant jusqu’à 60 mois. L’autre produit de la banque, le prêt «Etudes Banky» est destiné aux étudiants qui désirent poursuivre leurs études au Maroc, mais aussi à ceux qui veulent les poursuivre à l’étranger. Ce prêt est composé de deux rubriques, ou de deux financements complémentaires : les «Frais de scolarité» qui peuvent atteindre 30 000 DH par an (au-delà si nécessaire). Et le «Financement du coût de la vie» qui va jusqu’à 15 000 DH pour un financement au Maroc et jusqu’à 35 000 DH pour un financement à l’étranger. Sa durée est de ... à ... mois (avec possibilité de franchise partielle allant jusqu’à 48 mois). Le taux démarre à partir de 6,50%. Quant au mode de remboursement, il s’étale sur des mensualités fixes à compter du mois suivant le déblocage, ou du mois suivant la période de franchise. La caution d’une personne résidente au Maroc est obligatoire, avec dérogation possible pour les étudiants salariés.
BMCI : Prêts pour cycle normal et masters
A la BMCI, on propose trois types de prêts. Il y a d’abord le «Prêt études classes prépas» qui dure les 2 années du cycle préparatoire et qui va jusqu’à 120 000 DH. La durée de remboursement peut s’étaler sur cinq ans, avec un taux préférentiel fixe de 7,5% HT. Il y a ensuite le «Prêt études supérieures» dédié aux étudiants désireux de financer leurs études dans une école supérieure au Maroc sans passer par les classes prépas. Il peut aller jusqu’à 150 000 DH durant les trois années de licence. La banque propose aussi le «Prêt Master» pour finaliser son cursus universitaire, le prêt va jusqu’à 120 000 DH, avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu’à cinq ans. Et il y a, enfin, le «Prêt équipement informatique» qui permet à l’étudiant d’acheter ses outils informatiques de travail. Il est de 5 000 à 15 000 DH, remboursable sur 24 mensualités.
Chez la Banque Populaire, on propose le produit «Salaf Avenir Plus»
Enfin, chez la Banque Populaire, on propose le prêt «Salaf Avenir Plus» qui est également garanti par la CCG et finance les frais d’inscription et de scolarité. Il peut atteindre 100% des frais de scolarité dans la limite de 20 000 DH par an, et 100 000 DH au total. La franchise est de 60 mois, avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu’à 144 mois.
Par ailleurs, pour HEM et Université Al Akhawayn, cette banque propose des offres spéciales. Les bénéficiaires sont les étudiants de nationalité marocaine âgés de 30 ans au plus à la date de la demande du prêt pour le cycle normal, et de 35 ans au plus pour le cycle supérieur. Ils doivent justifier du dernier diplôme datant de 2 ans au plus et permettant d’accéder aux enseignements assurés par les institutions précitées. A titre d’exemple, le prêt étudiant peut atteindre 100 000 DH pour le cycle normal à l’Ecole HEM, et 240 000 DH pour le Bachelor et le Master à l’Université Al Akhawayn. Les durées de remboursement vont jusqu’à 10 ans pour HEM, et 15 ans pour l’Université Al Akhawayn.
 


www.lavieeco.com



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière