CAN 2008: Le but le plus rapide est marocain



CAN 2008: Le but le plus rapide est marocain
Une belle première sortie du Onze national. En effet, le deuxième match programmé du groupe A qui a mis aux prises le Maroc et la Namibie s'est soldé par une victoire très nette des protégés de Henri Michel, sur un score sans appel de 5 buts à1.

Devant un stade d'Accra déserté, les deux équipes qui se connaissent bien pour s'être déjà rencontrées à plusieurs reprises (la dernière en octobre 2007, lors d'un match amical remporté par le Maroc 2-0), ont proposé un style de jeu plutôt étriqué. Il faut dire que le niveau de l'équipe adverse n'a pas permis aux nationaux de sortir le grand jeu. Mais dès le début de la rencontre, les Lions de l'Atlas, avec une ligne offensive composée du trio Chamakh, Hajji et Alloudi, affichaient leur volonté d'atteindre les filets de la Namibie. Chose réalisée au cours de la première minute du match.

Un ballon tiré par l'omniprésent Chamakh et repris victorieusement par “l'oisillon” Alloudi. A la 6e minute du match, «l'enfant terrible » du Onze national récidive et signe un superbe but, affirmant ainsi son grand talent. Malgré une supériorité technique et une domination territoriale insolente, avec néanmoins quelques flottements dans la ligne de défense, les Lions de l'Atlas ont encaissé un but à la 23e minute signé Brendell. Ce but n'a pas ébranlé la volonté implacable de l'équipe nationale de remporter ce match et surtout d'entretenir ses chances d'atteindre le deuxième tour de cette CAN 2008. Au fil du temps, les coéquipiers de la “Tour de garde” Ouaddou s'offraient des actions marquantes via Sektioui, Hajji, Chamakh, Alloudi ou encore Basser. C'est ainsi qu'ils parviennent à marquer un troisième but, toujours grâce à Alloudi qui a repris une passe de Chamakh, s'élevant très haut et adressant une tête puissante que le gardien namibien ne peut repousser (29e).

Ce n'est pas fini, le show marocain continue. Nous sommes à la 39e minute, suite à une attaque bien orchestrée, Basser pénètre dans la surface de réparation, mais les défenseurs namibiens le fauchent et c'est le penalty. Et c'est Tarik Skitioui qui lui rendra justice.

Au retour des vestiaires, le Onze national continue sa domination. Mais, face à une équipe solide, les adversaires ont adopté un jeu agressif et dur. D'ailleurs, le talentueux Alloudi en était la victime. Grièvement blessé, le joueur a été remplacé par un Youssef Mokhtari toujours au rendez-vous.

Henry Michel procède alors à quelques remaniements de son effectif. Il fait sortir Sektioui et Hajji, remplacés respectivement par Abou Sharwane et Zerka. Ce dernier, à peine entré, creuse l'écart en marquant un cinquième et dernier but pour l'équipe nationale (73e).
Un résultat de bon augure en attendant un duel plus corsé contre la Guinée jeudi
prochain.

lematin.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière