Affronter les questions des recruteurs



Epreuve incontournable du recrutement, l’entretien d’embauche est aussi la plus redoutée !

Le moindre de vos gestes, la moindre parole feront l’objet d’une interprétation. Comment avec un minimum de préparation, surmonter cet exercice oratoire…

Une bonne préparation

L’aventure débute, pour tout candidat, dès la prise du rendez-vous. Le plus souvent, elle s’effectue par téléphone, et les recruteurs peuvent, dès ce premier contact, déceler votre motivation et éventuellement noter quelques informations vous concernant.

Faites donc attention à ce que vous allez indiquer par rapport à votre situation actuelle (délai de disponibilité, fonctions exercées…) pour ne pas ensuite vous contredire lors de l’entretien.

- Bien vous renseigner.
Une fois le téléphone raccroché, pas question de chômer jusqu’au jour J. Soyez sérieux ! Vous n’êtes quand même pas convoqué à un entretien tous les jours, prenez donc le temps de vous informer sur l’entreprise qui va vous recevoir. Commencez d’abord par les sites Internet (tapez le nom de l’entreprise, suivi de .ma ou .com). Si cette recherche ne donne rien, contactez directement l’entreprise pour demander à recevoir une plaquette d’information ou si vous préférez rester discret, consultez les pages du Kompass.

- Bien parler de vous.
Une fois renseigné, il est indispensable de préparer cet exercice… même si vous êtes plutôt à l’aise pour communiquer. Vos conversations quotidiennes, entre amis ou en famille, consistent en effet rarement à convaincre quelqu’un pendant plus d’une heure que vous êtes le (ou la) meilleur(e) ! Prévoyez d’abord un petit discours de trois minutes maximum pour vous présenter… sans bafouiller, ni vous contredire, ni chercher vos mots. Commencez par votre formation, détaillez ensuite vos stages et vos expériences. N’entrez jamais dans le détail ( peu importe le nom de votre lycée ou le jour précis de votre date d’entrée dans l’entreprise qui vous a reçu en stage…). Ce petit exercice vous sera utile chaque fois qu’un recruteur vous dira : « Parlez-moi de vous… » ou de « Racontez-moi votre parcours… » ou à l’inverse ne dira rien du tout, en attendant que vous preniez l’initiative de la parole.

- Votre CV sur le bout des doigts.
Ce travail doit toujours s’accompagner d’une autre préparation, beaucoup plus directe cette fois. Certains recruteurs adopteront la méthode du questionnement, en commentant chaque étape de votre parcours. Vous devez aussi parfaitement connaître votre Cv pour être capable d’enchaîner lorsque l’on vous demandera : « Donc, en 1996, vous commencez votre première année de DEUG d’économie, c’est bien ça ? ». Cette première étape est minime, comparé au temps qu’il faudra ensuite consacrer à prévoir une réponse pour chaque question qui pourrait vous être posée. Glissez-vous dans la peau de la personne qui va vous interroger…Imaginez vous le jour J…Et tout en gardant pour ligne directrice le poste à pourvoir, pensez toujours à rassurer votre interlocuteur…Pour lui, seule compte la fiabilité de son jugement, en vous sélectionnant il doit être certain de faire le bon choix. Si, en plus, vous réussissez à être spirituel et passionnant, l’affaire sera presque dans la poche…

Le scénario commence dans l’ascenseur…

Tout cet entraînement vise simplement à vous donner confiance en vous…mais n’en profitez pas pour relâcher votre attention, vous devez rester vigilant jusqu’au bout !

- Votre comportement doit être impeccable !
Lorsqu’un postulant est reçu pour une embauche, il fait en général très attention à son comportement et à ses propos… alors que, juste avant, il a négligé par exemple de dire bonjour à la secrétaire, révélant ainsi une partie de sa vraie personnalité. Le matin ou après la pause déjeuner, ce dernier observe souvent avec amusement et par inadvertance, ses futurs candidats, dans la rue ou dans l’ascenseur, lorsque tous les deux se dirigent au même endroit, l’un pour recevoir et l’autre pour être reçu ! D’une manière générale, vous devez spontanément savoir dire bonjour et sourire à vos interlocuteurs. Si cette attitude n’est pas spontanée chez vous, forcez le trait le jour de l’entretien et pensez-y cinq cents mètres au moins avant de franchir la porte d’entrée de l’entreprise.

- Bien vous présenter.
Une fois dans la place, vous avez quelques minutes pour donner une impression favorable. N’arrivez pas essoufflé et débraillé. Avancez une poignée de main franche et directe. Regardez votre interlocuteur dans les yeux. Dites bonjour et présentez-vous : votre prénom, votre nom et la raison de votre présence. Vous aurez déjà gagné quelques points… Il ne vous restera plus ensuite qu’à conserver un comportement en rapport avec vos paroles et votre personnalité.

rekrute


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière