nouveau job : comment Réussir ses premiers pas?



Rares sont les entreprises qui «accompagnent» la recrue. Ambiance, rapports entre collègues, mode de communication du supérieur hiérarchique... il faut observer pour trouver ses repères. Plus que les compétences techniques, c’est le comportement qui est déterminant dans l’intégration d’un nouveau.

Attention, vous êtes épié ! Inutile de vous cacher durant les premiers jours dans votre nouvelle entreprise. Et pour cause, lors de votre période d’intégration, vos faits seront surveillés dans leurs moindres détails. Alors faites-en autant. Au bout de quelques mois vous devrez vous être déjà fait une idée sur l’ambiance de l’entreprise, ses règles (instaurées mais non édictées), votre mission ; vous devez aussi repérer les personnes qui comptent... bref, vous avez besoin de comprendre votre nouvel environnement. En effet, les premiers pas sont toujours délicats, aussi bien pour l’entreprise que pour le nouveau. Sans ses repères habituels, ce dernier doit jouer la bonne carte sous peine d’être délaissé ou exclu par la communauté. Plus que les compétences techniques, c’est son comportement qui favorisera son intégration. Plus de 70% de l’image de la personne se construit dès les premiers jours. Autant dire qu’elle doit agir avec beaucoup de discernement. Voici quelques pistes pour réussir d’emblée votre entrée en lice.

Faites-vous clairement expliquer votre mission dès le premier contact
Lors des premiers contacts avec votre futur recruteur, il est important que vous sachiez immédiatement ce que vous aurez à faire, quels objectifs vous sont assignés et quels moyens vous seront donnés pour y parvenir. Il ne faut pas non plus hésiter à aller le plus vite possible à la rencontre de votre future équipe. Le chek-up du fonctionnement du département ou service passe nécessairement par une écoute de chacun d’entre eux. Attention, timides s’abstenir ! Rester cloîtré dans son bureau ne résoudra guère la situation. De plus, «une recherche d’informations sur l’entreprise en question réduit naturellement les surprises», note Mouslim Kabbaj, DG d’IS Force, institut supérieur de formation. Même si les entreprises disposent de plus en plus d’une véritable procédure d’intégration, ce n’est malheureusement pas le cas pour la majorité d’entre elles. «Elles ne donnent pas assez d’importance à leurs nouvelles recrues. Dès lors, une incompréhension s’installe, voire de la frustration chez les deux parties. Les conséquences peuvent être néfastes par la suite», poursuit le directeur de l’institut. Mais tout ce que vous aurez pu apprendre avant votre prise de fonction, sur l’entreprise, vous aidera à démarrer du bon pied. Car on attend que vous soyez rapidement opérationnel.
Une fois installé, commence alors pour vous la phase d’observation. «Faites parler vos collègues et vos supérieurs. La moindre information peut être utile», souligne M. Kabbaj. Toutefois, certains membres de votre entourage ne vous faciliteront pas la tâche. A vous de repérer les bons éléments.
L’heure de la pause ou du déjeuner est souvent un moment stratégique pour faire connaissance et recueillir des confidences. «Mon intégration, je l’ai faite dans la cafétéria de l’entreprise. C’est l’endroit idéal pour connaître les profils de la société. Les langues se délient rapidement», note Mohamed Smihi, jeune cadre dans une multinationale. De même, lors des présentations, vous avez observé chez certains un sourire amical, un soutien qui vous est apporté, une plaisanterie partagée... Ne négligez pas cette bienveillance. Savoir rendre service, sans tomber dans la flatterie, peut vous attirer des sympathies utiles. «Restez vous-même. Il ne faut pas jouer de rôle. Vous pouvez rapidement être démasqué», conseille Abdellilah Jennan, consultant RH à Diorh. Il faut aussi faire attention aux rivalités. Kamal Berrada, cadre commercial de son état, en a fait les frais les premiers jours. «Il ne faut pas hésiter à fixer des limites parfois fermes quand il le faut», note-t-il.

La cafétéria, endroit idéal pour découvrir la face cachée de l’entreprise
Il est clair que, entre le discours initial de l’entreprise et la réalité vécue au quotidien, il y a une grande différence. A vous de découvrir et d’adopter les valeurs qui correspondent à vos principes. Aller à la cantine est-il bien perçu pour un cadre ? Cravate, jeans et baskets sont-ils permis ? Usage des prénoms, des noms de famille ou des titres, tutoiement généralisé ou vouvoiement hiérarchique ? Notes de service, mails ou conversations informelles ? «A terme, la culture influe énormément sur l’intégration d’une personne. Plus elle est forte, plus le processus d’intégration réussit», souligne M. Kabbaj. En fin de compte, faites un tour d’horizon de votre période d’intégration car il est important de se poser les questions avant de s’engager à long terme

la vie economique


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière