demandes de prêts : quels- sont les critères de base?



Quiconque prête de l'argent prend toujours en considération (à divers degrés) les facteurs suivants :
1. Capacité de repayer : Quelles sont les preuves réelles qui me convainquent que je serai repayé(e)?

2. Gestion : Quelles sont les preuves réelles qui indiquent que cette personne peut gérer ses affaires assez bien pour que je sois remboursé(e)?

3. Investissement : Quelles sont les preuves réelles que cette personne est assez engagée dans la compagnie pour que je sois certain(e) qu'elle travaillera fort pour protéger son investissement? (Si elle protège le sien, elle protégera le mien!)

4. Sécurité : Si tout ce qui est indiqué ci-haut échoue, quelle protection me garantit que je reverrai mon argent? Que vaudra l'investissement si l'entreprise échoue?

5. Avoir : La plupart des institutions financières exigeront une contribution d'au moins 25 p. 100 en argent comptant/avoir du coût total du projet.

Rappelez-vous qu'il est assez rare de pouvoir satisfaire complètement tous les critères ci-haut. Un seul ou deux critères seront plus forts que tous les autres. Ne vous découragez pas si c'est le cas. Mettez en évidence les points forts et soyez conscients des faiblesses. Tous les projets en ont.

Quelques conseils pour la présentation

1. Connaissez à fond toutes les données de votre demande.
2. Répétez votre présentation avec une personne de confiance. (Posez des questions inusitées!)
3. N'arrivez jamais à l'improviste, assurez-vous de prendre un rendez-vous précis avec le gérant de banque. Confirmez-le une journée à l'avance. N'acceptez pas d'entrevue sans rendez-vous précis.
4. Malheureusement, les gérants de banque ont de la difficulté à respecter leur horaire (il semble toujours y avoir quelqu'un là). Choisissez si vous désirez attendre ou non, mais ne lui laissez jamais votre demande pour examen. Prenez un autre rendez-vous « précis ».
5. Essayez de voir si le(la) gérant(e) de banque a l'autorité nécessaire pour approuver le montant du prêt demandé. Sinon, assurez-vous qu'il comprenne votre proposition, car il(elle) doit maintenant vous représenter auprès de ses supérieurs.
6. Si vous n'êtes pas sûr que le(la) gérant(e) de banque comprenne votre demande, vous êtes mieux de vous renseigner un peu partout (dans la même institution bancaire, si vous le désirez).
7. Au nombre des conditions de votre prêt, indiquez à votre gérant(e) de banque qu'il(elle) devrait visiter votre entreprise. Allez-le(la) chercher et reconduisez-le(la) si nécessaire (c'est une bonne idée d'inviter votre gérant(e) à un dîner amical au moins une fois par année).
8. Les propriétaires de petites entreprises ouvrent souvent leur compte d'entreprise dans la succursale où ils font leurs affaires personnelles. Plusieurs institutions financières divisent formellement leurs services, en deux, certaines succursales s'occupent des entreprises (commerciales) et d'autres traitent les comptes courants. Quelque soit le cas, assurez-vous que vous faites affaire avec un(e) agent(e) de prêts commerciaux formé(e).
9. Comme dans toute entreprise, les institutions financières affectent leurs meilleurs employés là où ça bouge vraiment. Les succursales les plus grosses emploient généralement les meilleurs agents de prêts commerciaux. Ils accordent leur attention aux comptes qui offrent le meilleur rendement (ce qui n'est peut être pas votre cas). Les plus petites succursales offrent en général un service plus personnalisé. Vous devez décider quel établissement de crédit répond le mieux à vos besoins.
10. Les bons agents de prêts se font fréquemment muter. Par contre, leurs clients ne sont pas souvent encouragés à les suivre. Il est important de faire affaires avec un agent de prêts qui connaît vos besoins; si ce dernier se fait muter, insistez auprès de votre institution pour continuer de traiter avec votre agent et ce, même si elle ne favorise pas cette démarche. Une institution financière préfère garder un client plutôt que de le perdre au profit d'un concurrent.
11. Les banquiers sont, par nature, presque toujours prudents et conservateurs. Toute information trompeuse, une fois découverte, minera la confiance mutuelle qui est de la plus haute importance en affaires.
12. L'expérience démontre clairement que les propriétaires d'entreprises qui tiennent leur banquier(ère) au courant de leurs succès et de leurs insuccès obtiennent une meilleure collaboration quand ils ont des difficultés. Votre banquier(ère) devrait s'attendre à ce que votre entreprise ait des hauts et des bas sur le plan financier. Vous le devriez aussi!
13. Faire affaire avec des banques, c'est simplement : « Tu me donnes ce dont j'ai besoin et je te donnerai ce dont tu as besoin. » Assurez-vous de connaître vos besoins et le prix que vous êtes prêt à payer pour les satisfaire.
14. Efforcez-vous de planifier vos finances de sorte que votre proposition ne semble pas « urgente ». La planification est l'indice d'une bonne gestion. C'est aussi un critère significatif dans les demandes de prêts. Les demandes « urgentes » démontrent une faiblesse de gestion.

entreprises canada


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière