Vaincre sa timidité au travail



La timidité peut parfois se muer en un véritable handicap professionnel. Il existe toutefois des solutions pour briser sa coquille et ne plus longer les murs dans l’entreprise.

Je suis timide… Mains moites, crampes au ventre, rougissements, balbutiements, regard fuyant : pour les timides, "l'enfer c'est les autres". En effet, d'après l'étude du psychologue américain Philip Zimbardo, ce qui intimide le plus, c'est parler devant une assemblée (à 74 %), participer à un groupe (73 %), rencontrer des inconnus (70 %), une personne de sexe opposé (64 %), se sentir inférieur à ses interlocuteurs (56 %).
A en croire les sondages, un Français sur deux se déclare timide. Pourtant, tous ne se reconnaîtront pas dans la définition de la timidité retenue par Christophe André et Patrick Légeron. Pour ces deux psychiatres à l'Hôpital Sainte-Anne à Paris, la timidité exprime "une manière d'être durable et habituelle, marquée par une tendance prononcée à se tenir en retrait et à éviter de prendre l'initiative dans tout type de situation sociale, une gaucherie lors des interactions sociales, malgré un désir relatif de se confronter à certains échanges." Ces symptômes, David, 33 ans, ingénieur informaticien, les éprouve au quotidien. "Je suis le roi du prétexte pour fuir toutes les occasions de rencontrer de nouvelles personnes ou de me retrouver dans un groupe. Mon comportement m'a conduit à ne pas avoir de réseau, ni à la fin de mes études, ni après plusieurs années d'expérience professionnelle. J'essaie aujourd'hui de me prendre en main car je recherche un emploi et ma timidité me handicape beaucoup", reconnaît-il.

… mais je me soigne. Sans toutefois vouloir effacer à tout prix ce trait de votre personnalité, il existe des solutions pour dépasser ou maîtriser votre timidité et éviter ainsi qu'elle ne soit un obstacle à votre bien-être au travail. "S'affranchir du regard des autres et modifier le regard que l'on porte sur soi-même demande de gros efforts. Il faut lutter au quotidien pour se défaire du fardeau de la timidité", souligne David. Les thérapies cognitives et comportementales sont particulièrement efficaces pour aider les personnes les plus effacées. Selon le psychiatre Charly Cungi, pour surmonter sa timidité, il faut mettre en place une stratégie multidimensionnelle. La personne timide va travailler à la fois sur ses émotions, ses pensées négatives, ses comportements pour affronter au mieux les situations qu'elle redoute le plus. Des exercices pour renforcer l'assertivité, c'est-à-dire l'affirmation de soi, sont également recommandés. Chaque semaine, lancez-vous un nouveau défi à relever : prendre la parole lors d'une réunion, engager la conservation avec un nouveau collègue, déjeuner au centre de la cantine et non plus dans un petit coin, refuser d'accepter une tâche qui ne vous incombe pas… Notez dans un carnet vos sensations avant et après, et évaluez votre progression. Si la pratique du théâtre est souvent conseillée aux grands timides, il existe également d'autres manières de sortir de sa coquille : sports collectifs, arts plastiques, bénévolat, yoga, relaxation. Les débuts seront certes douloureux ou stressants, mais c'est le prix à payer pour être plus à l'aise avec vous-même et avec les autres.

emploi.france5


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière