Une centrale d'énergie solaire pour la R&D à Benguerir

Un projet pilote à Benguerir, ville verte.
IRESEN et un industriel s’appuient sur l’expertise des Allemands et des Espagnols.
Et offrent aux universités une plateforme de recherche appliquée.



Une centrale d'énergie solaire pour la R&D à Benguerir

C’est une des premières plateformes de recherche et développement pour le solaire qui sera installée au Maroc. A Benguerir précisément, future ville verte. Elle devra permettre de développer les expertises nationales dans ce domaine. Ce projet est porté par l’institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) en partenariat avec un grand industriel de la place. Il s’agit d’une centrale solaire thermodynamique à concentration utilisant une turbine ORC (organice Rankine cycle) d’une capacité de 1mw. En gros, il s’agit d’une turbine qui fonctionne avec des fluides organiques et avec différentes températures. «Cette technologie d’ORC permet de générer d’une manière décentralisée l’électricité et  la chaleur, et offre plusieurs avantages dont la fiable consommation d’eau et une commande à distance de la centrale réduisant nettement les coûts de construction et d’exploitation», indique Badr Ikken, directeur général de l’IRESEN. Le projet de Benguerir sera plus axé sur les recherches en mutualisant les moyens avec les chercheurs des universités marocaines. Les travaux pour la construction de cette centrale dont le coût est de 60 millions de DH devront démarrer en octobre pour une durée de 18 mois. Les activités de recherches permettront ensuite d’offrir près de 27 mois aux doctorants, experts et chercheurs. Ce projet pilote servira à mettre en place plusieurs activités de Recherche et de Développement appliquées à cette technologie comme le stockage, la régulation de la centrale, les fluides caloporteurs ainsi que les fluides organiques.

.etc. SNC-Lavalin, leader mondial dans le domaine de l’ingénierie et de la construction, MITHRAS Energies Maroc, spécialiste dans le domaine des miroirs cylindro-paraboliques ainsi que TPE, spécialiste californien des  turbines et cycles de puissance personnalisés à fluide de travail organique sont associés à la conception de ce projet pilote de Benguerir. «Cette expérience va permettre aux chercheurs marocains et universités de développer l’expertise d’une manière opérationnelle et surtout profiter de la présence des experts internationaux qui accompagnent ce projet », insiste Ikken. En effet, Iresen a réussi à intéresser un partenaire de taille,  l’institut du solaire allemand, DLR, l’université de Séville, Paristech.

Le projet pilote de la centrale solaire thermodynamique devrait être achevé d’ici 18 mois et nécessite une enveloppe de 60 millions de DH. Montage en 3D de ce que serait la centrale (Source IRESEN & Trigonos Concept)

Badra BERRISSOULE, L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière