Un deuxième poste pétrolier à Tanger Med en projet



Un deuxième poste pétrolier à Tanger Med en projet
Il sera similaire au premier déjà en service.
Un appel d’offres lancé par l’autorité portuaire.
TMPA, l’autorité portuaire de Tanger Med, vient de lancer un appel d’offres ouvert pour l’étude et la réalisation d’un deuxième poste pétrolier au sein du port Tanger Med I. Ce poste devra avoir des caractéristiques similaires au premier, entré en service cette année.

L’appel d’offres porte sur les études et la réalisation sur une longueur linéaire de 60 mètres avec une zone de quai à 17 mètres de profondeur. Ce qui devrait permettre d’accueillir des bateaux de gros tonnage.
L’appel d’offres intègre aussi les études et les travaux des accès, ainsi que celles relatives aux équipements du quai en défenses et crocs largables. Une visite des lieux sous le contrôle de la TMPA a déjà eu lieu le 21 novembre, le dernier délai pour le dépôt des dossiers de réponse est fixé au 14 décembre prochain.
Selon des sources proches du dossier, le projet de deuxième poste pétrolier était déjà prévu dans le schéma initial. D’ailleurs, le timing est propice pour son lancement, vu la montée en charge des différents terminaux du port.

Alimenter aussi le marché national
Ce deuxième poste pétrolier permettra d’augmenter les capacités dans le domaine du complexe portuaire Tanger Med. Celui-ci dispose actuellement d’un terminal à hydrocarbures géré par HTTSA (Horizons Terminal Tangier SA). Il assure trois activités principales, le «bunkering» (soutage) en on-shore et en off-shore, le ravitaillement en carburant et en lubrifiants des bateaux au sein du port Tanger Med et le trading à l’international, à l’image de ce qui se fait en matière de conteneurs, par exemple pour le gasoil, l’essence et le fuel. Il s’agira d’import et d’export de produits combustibles en fonction des besoins dans la région méditerranéenne.

Par ailleurs, le terminal devra aussi servir à alimenter le marché national en produits hydrocarbures. Il s’agira de satisfaire une partie des besoins de la région Nord en produits raffinés, essence et gasoil, mais aussi fuel.
L’investissement total a été de 1,5 milliard de DH, dont le tiers pour le seul dépôt de stockage.
A noter enfin que le terminal à hydrocarbures est géré par la société HTTSA. Elle a pour actionnaires Horizon Terminal Ltd, filiale d’Enoc (Dubaï), Akwa Group (Maroc) via Afriquia SMDC et Independent Petroleum Group (Koweït). L’Agence spéciale Tanger

Med avait accordé à HTTSA en mai 2006 un contrat de concession pour la construction, puis l’exploitation du terminal pendant 25 ans. La concession porte sur la conception, le financement, la réalisation, l’exploitation et l’entretien du terminal à hydrocarbures, comprenant l’équipement d’un poste pétrolier en eaux profondes et l’aménagement d’une zone de stockage d’une superficie de 12 ha.

HTTSA avait attribué en 2008 à la construction et l’équipement de ce terminal à Bateman Litewin, un spécialiste du stockage des hydrocarbures pour 120 millions de dollars US (environ 1 milliard de DH).


L'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière