Titre BMCE : Échange de 1 milliard de DH



Titre BMCE : Échange de 1 milliard de DH
Les voyants sont au vert pour la vente des OPV par les employés de la BMCE.
La Bourse de Casablanca a vécu, mardi, un autre épisode de la 2ème OPV des actions BMCE. Cette journée a été caractérisée par cet élément saillant sur le registre de la volumétrie. En effet, le chiffre d’affaires a totalisé plus de 2 MDH à l’issue de cette session; Intégralement brassé sur le marché officiel, le flux transactionnel a été animé à 93% par la valeur BMCE Bank, suite à la session d’une partie des participations détenues par les salariés, soit 1890,1 MDH. Les ventes ont concerné le tiers des titres précédemment acquise par les employés BMCE. Ces participations, qui avaient fait l’objet d’une OPV proposée au personnel, avaient été cédées à un prix unitaire de 525 dirhams, et portaient sur 4,72% du capital de la banque. L’OPV, initiée par Interfina, filiale à 100% de BMCE Bank, a réservé à chaque membre du personnel un nombre d’actions, en fonction de sa rémunération et de son ancienneté au sein du groupe BMCE Bank.
Ainsi, pour ces employés, il s’agissait d’une année de leur salaire, ce qui était fort motivant, surtout lorsque les deniers déboursés en vue de cette opération sont de zéro dirham.
Pour souscrire, les employés ont contracté un crédit remboursable en une fois lors de la vente et en prime un amortissement couvert par le dividende attaché à l’action. Le «Next shoot »de l’opération est prévu dans une année, en mai 2008, et le dernier en décembre de la même année.
Pour rappel, lors de la première session en 2003, les employés avaient récolté trois ans après la souscription de rendements de 150% sur leur stock-options, en revendant leurs titres à 1000 dirhams.Il faut aussi rappeler les résultats de la banque en 2006 , résultante directe de la consolidation de la BMCE pour ses rapports avec l’international.
Dans ce cadre, les actionnaires ont bénéficié d’un dividende de 25 dirhams par action, soit un taux de distribution de l’ordre de 50%. Sans oublier les chiffres- clés de l’institution. La BMCE avait marqué un résultat brut de 1,419 milliard de dirhams, multiplié par quatre depuis 2002 et un résultat net établi à 950 millions de dirhams, en augmentation de 25%. Pour sa part, le RNPG (Résultat net parts du groupe) s’est établi à 880 millions de dirhams ce que Othman Benjelloun a, à l’annonce des résultats, qualifié de «performances jamais égalées». Ainsi, la banque a déclaré avoir tiré un bilan positif sur ses réalisations, avec un total bilan de 85 milliards de dirhams
Des résultats persévérants d’année en année devraient, d’ores et déjà, «mettre l’eau à la bouche» des employés de la BMCE en vue de la prochaine session de vente.

Aujourd'hui le Maroc


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière