Télécoms : Les prix de la téléphonie confirment leur tendance à la baisse

Sous l’effet d’une concurrence exacerbée entre les trois opérateurs, qui se partagent le marché national, la tendance baissière des prix des services des télécommunications se poursuit. Parallèlement, la base des clients s’élargit davantage.



Télécoms : Les prix de la téléphonie confirment leur tendance à la baisse

La tendance baissière des prix des services des télécommunications se poursuit, sous l’effet d’une forte concurrence entre les trois opérateurs qui se partagent le marché national. Et cette baisse concerne aussi bien la téléphonie mobile et fixe que l’Internet, d’après les derniers chiffres publiés par l’Observatoire des télécommunications de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), relatifs au 3e trimestre de l’année en cours. En effet, l’ARPM (ou revenu moyen par minute) pour le mobile est passé de 0,76 DH HT/minute à fin septembre 2011 à 0,57 DH HT/minute à fin septembre 2012, en repli de 25%. Ce qui n’a pas manqué d’inciter les clients à faire davantage usage de leurs téléphones mobiles pour communication.

Ainsi, l’usage moyen sortant mensuel par client mobile s’est accru de 20% pour atteindre
72 minutes client/mois. S’agissant du fixe, l’ARPM est passé de 0,93 DH HT/minute au 30 septembre 2011 à 0,82 DH HT/minute au 30 septembre 2012, soit une baisse de 12%. De même, la facture moyenne pour l’Internet est passée de 72 à 50 DH entre les deux périodes, soit une baisse de 31%. Cette baisse est plus marquée pour l’Internet 3G, sa facture étant passée de 51 à 34 DH, en baisse de 33%, alors qu’elle est passée de 131 à 121 DH pour l’ADSL, en repli de 8%.

La tendance baissière des prix serait liée à la maturité du marché des télécoms au Maroc, présentant désormais une marge de progression qui n’est plus aussi importante qu’il y a quelques années, essentiellement pour le mobile. De ce fait, ces opérateurs ont concentré grandement leur concurrence, qui est de plus en plus serrée, sur les prix. En effet, le parc des abonnés à la téléphonie mobile s’inscrit certes à la hausse pour le deuxième trimestre consécutif. Toutefois, cette progression n’est plus aussi spectaculaire que par le passé. Ainsi, ce parc a atteint 38 287 208 abonnés à fin septembre 2012, en évolution de 2,31% par rapport au deuxième trimestre et de 5,91% par rapport à la même période de l’année dernière. De même, le taux de pénétration au terme du troisième trimestre de cette année est de 117,73% contre 115,07% à fin juin dernier.

Le prépayé prédomine toujours avec une part de 95,33%.

L’analyse de l’évolution des parcs des trois opérateurs montre que Maroc Télécoms a vu son parc mobile augmenter de 3,66% sur un trimestre pour dépasser 18 millions d’abonnés, alors que le parc de Médi Telecom a progressé à peine de 0,23% sur un rythme trimestriel constitué de plus de 11,46 millions d’abonnés et celui de Wana Corporate a évolué de 2,35%, compte plus 8,8 millions d’abonnés.
En termes de part de marché, l’opérateur historique détient 47,07% du parc mobile suivi de Médi Telecom avec 29,93% et Wana Corporate avec 23%. Par contre, le segment de la téléphonie fixe est en baisse. En fait, le parc global d’abonnés dont il dispose a reculé de 3,65% d’un trimestre à l’autre et de 5,53% sur un plan annuel, s’élevant à plus de 3,31 millions d’abonnés. Le taux de pénétration enregistré au terme de ce trimestre est de 10,2%.
En ce qui concerne le parc Internet, il a dépassé 3,87 millions d’abonnés, réalisant un taux de croissance trimestriel de 3,12% et annuel de 34,51%. Le taux de pénétration de l’Internet a atteint 11,92% à fin septembre dernier. Ce marché se caractérise par une montée de la 3G qui représente désormais plus 83% du parc Internet global et qui a évolué un peu plus vite que les autres segments. Quant à l’ADSL, l’ANRT note que les abonnés ayant au moins un débit de 4 Mbits/s représentent 98,76% des abonnés Internet.

Quid du marché de l’Internet ?

L’analyse de l’évolution des parcs Internet des trois opérateurs montre que Maroc Télécoms détient 54,46% du parc global, suivi de Médi Telecom avec 30,19% et de Wana Corporate avec 15,35%. Le parc des abonnés Internet bas débit (classique et forfait) est toujours en perte de terrain, ne comptant plus que 796 abonnés en septembre dernier, en retrait de 0,87% sur un trimestre. Le parc des abonnés Internet ADSL a enregistré une hausse de 2,82% au cours du troisième trimestre de cette année. Sur une année, le parc Internet ADSL a augmenté de 17,48%. Ce parc a atteint 646 762 abonnés à fin septembre dernier.

Repères

Le parc Internet 3G a atteint 3 228 003 abonnés à fin septembre dernier en réalisant un taux de croissance trimestriel de 3,18% et annuel de 38,57%.
En termes de part de marché, Itissalat Al-Maghrib détient 45,33% du parc Internet 3G, suivi par Médi Telecom avec 36,25% et par Wana Corporate avec 18,42%.
Le parc des accès Internet via liaisons louées, évalué à
1 066 liaisons à fin septembre dernier, est en quasi-stagnation par rapport au trimestre précédent (- 0,19%) et en hausse de 3,9% sur une année.

Lahcen Oudoud, LE MATIN


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière