Technologies de l'information : Moteur de développement économique et social



L'utilisation des technologies de l'information offre de réelles chances de développement économique et social au Maroc, a indiqué, jeudi soir à Kénitra, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami.

M. Chami, qui était l'invité du secrétariat régional du l'Union socialiste des forces populaires (USFP) pour animer une rencontre sur «La modernisation de la politique industrielle et le rôle de la stratégie numérique dans la promotion des secteurs prometteurs», a indiqué que plusieurs chantiers d'envergure sont aujourd'hui ouverts au Maroc, citant notamment Tanger-Med, l'agrandissement du réseau autoroutier, le projet de TGV, le Plan Maroc-vert et le projet intégré de l'énergie solaire.

Ces chantiers, a-t-il dit, ont besoin de compétences humaines capables de répondre aux besoins du développement souhaité par le Maroc.

La stratégie nationale «Maroc Numeric 2013», dont le budget s'élève à 5,2 milliards de dirhams, s'inscrit dans cette perspective, a-t-il expliqué.

«Maroc Numeric», qui devrait générer à l'horizon de 2013 un PIB additionnel de 27 milliards de dirhams et 26.000 nouveaux emplois, fixe quatre priorités, à savoir la généralisation de l'utilisation des nouvelles technologies et l'accès à l'Internet haut débit, le rapprochement de l'administration des citoyens à travers le programme E-gouvernement, l'informatisation des PME et le développement de la filière locale des technologies de l'information.

Le ministre a cité également le programme Injaz, qui s'inscrit dans le cadre de Maroc Numeric 2013, et qui devrait permettre à 80.000 élèves ingénieurs d'acquérir des PC portables et d'avoir un accès Internet à des conditions très avantageuses, grâce à une subvention de l'Etat à hauteur de 85 pc.

Le ministre a indiqué que le choix de limiter «Maroc Numeric 2013» aux seuls ingénieurs répond à l'objectif du gouvernement de former 10.000 ingénieurs à l'horizon 2010.

Il n'a pas écarté, toutefois, la possibilité d'étendre ce programme à d'autres filières de l'enseignement scientifique, ajoutant que la politique du gouvernement va dans le sens de la généralisation des technologies de l'information au plus grand nombre de personnes et à toutes les régions du Royaume.

Il a rappelé, à ce sujet, l'ouverture en 2009-2010 de 100 Centres d'accès communautaires (CAC) à Internet dans des endroits plus ou moins reculés, notant que la stratégie «Maroc Numeric» prévoit de lancer 400 CAC à travers le pays.

M. Chami a évoqué aussi le Pacte national pour l'émergence industrielle et le programme Imtiaz, destiné à accompagner les entreprises nationales à fort potentiel de croissance porteuses de projets de développement.

Le programme Imtiaz devrait permettre aux entreprises bénéficiaires d'atteindre des paliers supérieurs en termes de chiffre d'affaires, de valeur ajoutée et de création d'emplois.

Les entreprises sélectionnées bénéficieront d'une prime de 20% du montant de total de l'investissement et qui peut atteindre jusqu'à 5 millions de dirhams.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière