Tarifs des communications : La dynamique de baisse est bien engagée



Tarifs des communications : La dynamique de baisse est bien engagée
Désormais, l'exacerbation de la concurrence permet de pallier les discriminations tarifaires on-net et off-net.
Chose promise, chose faite. La dynamique de baisse des tarifs de communications est bien engagée. En effet, les dernières statistiques publiées par l'ANRT (Agence nationale de réglementation des télécommunications) sur la situation du secteur au terme du premier semestre 2011, lève le voile sur l'exacerbation de la concurrence permettant de pallier les discriminations tarifaires on-net (appels à l'intérieur du même réseau) et off-net (appels entre deux réseaux différents). Les segments Mobile et Internet ont ainsi fait état des baisses des prix les plus significatives, entre le 1er semestre 2010 et le 1er semestre 2011.En effet, pour le Mobile, le prix des communications mesuré par le revenu moyen par minute (ARPM) s'est effrité de 40%, en passant de 1,29 DH HT/min à 0,78 DHHT/min. Durant cette même période, en se situant en moyenne à 55 minutes/mois/client à fin juin 2011, contre 38 minutes un an auparavant, l'usage moyen sortant mensuel par abonné mobile s'est accru de 46%. Ces réalisations se sont accompagnées d'une bonne évolution du trafic sortant mobile qui s'est apprécié de 22,83% durant le deuxième trimestre 2011 par rapport au premier trimestre de la même année. S'agissant du parc Mobile, il a totalisé 35 millions d'abonnés contre 33,4 millions à fin mars 2011. Il s'en suit un taux de pénétration établi à 108,66% contre 104,78% enregistré au premier trimestre 2011, soit une progression de 4,79%. Par rapport à la répartition post-payé/prépayé, elle s'est distinguée, durant cette période, par une évolution significative du parc post-payé lui permettant d'atteindre 1,42 million d'abonnés, soit 100 000 nouveaux clients par trimestre depuis fin 2010. Le mode prépayé reste prédominant et a enregistré, au cours de ce semestre, 1,5 million de nouveaux abonnés, enregistrant une hausse de 4,69% sur une année. Concernant l'Internet, il a fait état d'un repli de la facture moyenne mensuelle par client Internet de 35%, sur un an, passant de 108 DH HT/mois/client à 70 DHHT. Idem pour l'Internet 3G dont la facture moyenne a fléchi de 40% à un montant de 51 DH HT/mois/client contre 84 DH HT à fin juin 2010.

La facture Internet ADSL, elle, a reculé de 11% en passant de 143 DH HT/mois/client à 127 DH HT à fin juin 2011. En ce qui concerne le nombre d'abonnés, le segment de l'Internet profite de la dynamique que connaît le parc 3G et affiche un taux de croissance trimestriel de 7,95%. Le nombre d'abonnés utilisant l'Internet 3G représente plus de 77% du parc global, s'établissant à 1,81 million d'abonnés. Il est en progression de 9,74% durant le 2e trimestre de 2011. Avec une part de 22,47%, l'ADSL continue de progresser pour le 3e trimestre consécutif, avec une hausse trimestrielle de 2,24%. Pour sa part, le segment Fixe, a vu le prix des communications mesuré par le revenu moyen par minute se rétrécir de 14% passant de 0,81% DH HT/min au 1er semestre 2010 à 0,69 DHHT/min une année plus tôt. Il en est de même pour l'usage moyen par mois et par client. De 141 minutes par mois, il est passé à 131 minutes par mois, régressant de 7%. En revanche, le parc Fixe se stabilise au terme du 2e trimestre de 2011 à 3,64 millions d'abonnés, dont 2,38 millions en mobilité restreinte.

IAM rafle la mise sur le segment du post-payé
Le parc des abonnés mobiles continue dans sa tendance haussière en enregistrant une croissance trimestrielle de 4,79% au terme du second trimestre 2011 et en affichant un taux de pénétration de 108,66%, contre 104,78% à fin mars 2011. La part de marché de Maroc Telecom dans ce parc se hisse à 48,59%, contre 32,46% pour Méditel et 18,95% pour Wana Corporation. À noter qu'aussi bien dans le post-payé que dans le prépayé, IAM rafle la mise avec des parts respectives de 61,45% et 48,04%.
Sur le segment du Fixe, dont le parc s'élève à 3,64 millions de clients avec un taux de pénétration limité à 11,33%, c'est Wana Corporation qui dame le pion aux autres opérateurs avec une part de marché qui se situe à 65,22%, contre 33,85% pour IAM et 0,53% pour Méditel. Sur le segment Internet où la 3G représente 77,45% du parc global internet, suivie de l'ADSL avec 22,47%, IAM détient 57,11% du parc internet, suivie de Wana (23,9%) et de Méditel (18,99%).

La 3G rafle la vedette
Le parc global des abonnés Internet continue sur la même tendance en enregistrant un taux de croissance de 7,95 % au cours du second trimestre 2011 et de 56,43 % sur une année.

La répartition des abonnés par mode d'accès donne la part belle à la 3G qui représente 77,45 % du parc global Internet, suivie de l'ADSL avec 22,47 %.

Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière