Tanger-Med : Le port se prépare aux gros porteurs



Tanger-Med : Le port se prépare aux gros porteurs
2013 semble être l’année des grosses pointures en matière de porte-conteneurs. La course à la taille a été relancée par la CMA-CGM avec les trois porte-conteneurs jumeaux Von Humboldt, Marco Polo et le dernier qui porte le titre du plus grand porte-conteneurs actuellement, le Jules Verne. Ce dernier a été inauguré il y a quelques jours à Marseille et devrait lors de son périple faire un passage par le port de Tanger-Med. Mais la riposte est en cours. En effet, le règne du Jules Verne risque de ne pas trop durer.

Maersk devrait recevoir dans les prochains mois le premier porte-conteneurs de la série Triple E. Ces mastodontes des mers devront avoir une capacité théorique de 18.000 conteneurs. Ils devront prendre la relève des porte-conteneurs Elly Maersk qui affichaient une capacité de seulement 13.000 conteneurs. Mais bien avant leur entrée en service, le port de Tanger-Med se prépare à leur arrivée.

C’est au mois de septembre que ce géant des mers est attendu au port de Tanger-Med pour son voyage inaugural. Afin de préparer son arrivée, les pilotes du port ont déjà eu le loisir de le piloter et de le faire entrer dans la rade du terminal à conteneurs de manière virtuelle.

L’opération a eu lieu au Centre de simulation du port. Ce dernier travaille à l’image d’un simulateur aérien. Il permet, outre des actions de formation du personnel navigant, d’assurer une “répétition” générale de la navigation et de l’entrée en rade de bateaux exceptionnels comme ce géant bien avant la fin de sa construction, et ce, dans différentes conditions climatiques. De la sorte, tous les problèmes peuvent être identifiés à temps et résolus bien avant la fin de la construction du bateau. Le simulateur permet aussi de valider la construction des infrastructures, une option qui a permis de corriger certains détails au niveau du port Tanger-Med II en cours de construction, selon les responsables du centre.

Le «Tanger-Med Marine Simulator» est le fruit d’un investissement de 22 millions de dirhams, un centre unique en Afrique équipé des dernières innovations en la matière. Il dispose de deux passerelles, ce qui lui permet, à l’image des simulateurs de vol, de recréer la navigation à bord de deux bateaux en même temps.

 

Ali ABJIOU, L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière