Système «e-Fès» : Fin de la rédaction manuelle des certificats !



Système «e-Fès» : Fin de la rédaction manuelle des certificats !
A Fès, l'ère de la rédaction manuelle des extraits et certificats à la base de volumineux registres d'état civil fera bientôt partie du passé. Avec la plate-forme technologique «e-Fès», la première du genre au Maroc, cinq petites minutes suffisent aujourd'hui pour avoir son document d'état civil.

Chaque mois, près de 10.000 citoyens de la cité idrisside en profitent pour retirer les fameux extraits d'acte de naissance, copies intégrales, fiches individuelles et bien d'autres attestations administratives.

Concrètement, des bornes interactives -ou kiosques numériques- ont été déployées dans les bureaux d'état civil d'une vingtaine d'arrondissements, jusqu'ici, pour faciliter l'accès des citoyens aux différents services et répondre instantanément aux demandes des citoyens sans intermédiaires humains.

Fruit d'une collaboration entre la commune urbaine de Fès, le Centre canadien de recherches pour le développement international (CRDI) et l'Université Al Akhawayn (Ifrane) à travers son laboratoire ICT4D (Information and Communication For Development), «e-Fès» contribue depuis son application en 2005 à révolutionner le service local et consolider l'édifice national de l'administration numérique.

Valorisation des ressources humaines
Ce système, dont les premiers résultats de son application ont été présentés récemment à Ifrane, a ainsi permis la dématérialisation des processus de traitement de l'information, le gain de temps, la mise en ligne de services
au profit du citoyen, l'élimination des tâches répétitives et la valorisation
des ressources humaines.

Les fonctionnaires du bureau d'état civil peuvent ainsi tirer bénéfice des nouvelles technologies de l'information, en leur permettant une meilleure saisie et exploitation de la base de données relatives aux registres des citoyens.

Autres avantages de ce système : le bilinguisme (Arabe et Français) et son interface graphique intuitive et simple à utiliser même pour les concitoyens illettrés.

Pour l'équipe de l'ICT4D, qui a travaillé depuis 2003 sur la conception, le développement et la mise en place de ce projet, «cette plate-forme, déployée aujourd'hui à Fès, Ifrane, El Hajeb, Larache et à Boulmane Dades, est une véritable réussite dans la mesure où elle a permis l'informatisation et la numérisation des registres du bureau d'état civil, l'édition et la livraison électroniques de quelques services orientés vers le citoyen».

Ce projet de recherche novateur, qui a nécessité 6 années de travail, d'apprentissage et de développement et plus de 7 millions de DH de fonds directs, a le mérite, selon eux, d'avoir un impact tangible sur le citoyen.

Sa force réside aussi dans son utilisation d'outils techniques ouverts et accessibles à tous, sa démarche permettant un transfert technologique rapide et efficace de l'université vers les collectivités locales, sa capacité de nouer un partenariat public/privé/université/commune fort, actif et diversifié et sa création d'une valeur économique considérable, estiment-ils.

La succession des prix nationaux et internationaux obtenus par ce projet est la meilleure preuve de son succès. Il a ainsi décroché, entre autres, le Prix national de l'administration numérique (e-Mtiaz 2006), le Prix international TIGA 2007 (Technology in Government in Africa), décerné par la commission économique de l'Onu pour l'Afrique, le Prix du service public des Nations unies 2007 et le Prix du meilleur projet de recherche dans le monde arabe en 2008.

Après la réussite socio technologique et organisationnelle de cette plate-forme, un stade plus avancé de l'administration numérique est désormais ciblé par les concepteurs du projet. Il consiste en l'interconnexion des bureaux d'état civil, en utilisant des technologies de connectivité sans fil du type fibre optique, wifi, wimax et câble coaxial.

Les initiateurs du projet travaillent de même sur l'élaboration d'un modèle de propagation des fréquences hertziennes adapté aux villes et contexte marocains, l'élaboration d'une feuille de route pour d'autres communes et l'évaluation formelle de l'impact sur la bonne gouvernance résultant du déploiement d'un réseau de connectivité communautaire et à accès universel et équitable homme-femme.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière