Signature des tout premiers contrats de croissance à l’exportation

Le 1er août seront signés les premiers contrats de croissance à l'exportation. La création de ces contrats fait partie d'une stratégie de développement des exportations. Les entreprises concernées bénéficieront d'une aide directe de l'Etat.



Signature des tout premiers contrats de croissance à l’exportation
Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelkader Amara, présidera ce jeudi 1er août la cérémonie de signature des premiers contrats de croissance à l’exportation. Ces contrats seront signés avec 25 entreprises qui ont été retenues par le Comité d’évaluation et d’attribution suite à un appel à manifestation d’intérêt lancé du 25 mars au 30 avril 2013. Ils s’inscrivent dans la mise en œuvre de la stratégie « Maroc Export Plus ».

Les contrats de croissance à l’exportation, comment ça marche ?

Le programme des « contrats de croissance à l’exportation » est un partenariat entre le département du commerce extérieur, le Ministère de l’Economie et des Finances, la CGEM et Maroc Export. Son but est d’accorder une aide financière aux entreprises marocaines ayant des projets d’exportations ambitieux pour les soutenir dans la mise en œuvre de ce projet.
375 entreprises devraient pouvoir bénéficier de ce programme à l’horizon 2017. Les entreprises éligibles pour ce programme sont de deux types :
- Les «Entreprises confirmées à l’export» dont le chiffre d’affaires à l’export est compris entre 50 et 500 millions de DH par an. Ce sont 75 entreprises de ce type qui bénéficieront du programme d’ici 2017 ;
- Les «Entreprises exportatrices émergentes», au nombre de 300, dont le chiffre d’affaires à l’export est inférieur à 50 millions de DH par an.
Le montant de l’appui représente 10% du chiffre d’affaire additionnel à l’export pour une année donnée, pendant 3 ans. Il est plafonné annuellement à 5 MDH pour les exportateurs confirmés et à 2 MDH pour les exportateurs émergents.
L’aide financière accordée pourra financer des activités actions de marketing et de commercialisation à destination des marchés étrangers pour le développement de ces entreprises à l’export.

Comment ces contrats s’insèrent-ils dans la nouvelle stratégie d’exportation du pays ?

Pour développer ses exportations, le Maroc s’est doté de la stratégie « Maroc Export Plus » qui est complémentaire aux stratégies sectorielles développées dans les différents secteurs (agriculture, énergie, industrie, etc.). L’objectif quantitatif de cette stratégie est de tripler les exportations sur 10 ans pour atteindre 327 milliards de DH en 2018, avec à la clef un PIB additionnel de 85 milliards de DH et la création de 380.000 emplois supplémentaires. Cette stratégie repose sur 3 axes stratégiques :
- Le ciblage des secteurs et des produits ;
- Le ciblage des marchés, qui identifie 3 types de marchés : les marchés stratégiques, adjacents et de niche ;
- L’accompagnement des acteurs, dans le cadre duquel un « contrat programme » a été signé avec le secteur privé.
Les contrats de croissance sont une des mesures transversales mises (ou à mettre) en œuvre pour augmenter la capacité à l’export des différents acteurs.

A quoi vont-ils servir ?

Le déficit commercial du pays s’est envolé ces dernières années. Or, une grande partie des importations marocaines sont incompressibles, soit parce qu’il s’agit de produits énergétiques (28% des exportations en 2012) ou de première nécessité, soit parce qu’il s’agit de biens d’équipement ou de biens en admission temporaire en vue d’un perfectionnement actif (ATPA). La seule façon durable de résorber le déficit commercial est donc d’accroître les exportations en accroissant et en diversifiant l’offre exportable.
Ce programme est un des outils destinés à encourager les exportations du pays. Ces objectifs sont les suivants :
- Générer des exportations additionnelles
- Permettre aux entreprises exportatrices d’accéder à certains moyens nécessaires au développement de leurs produits sur les marchés cibles
- Renforcer le positionnement des entreprises exportatrices sur les marchés cibles
- Convertir des entreprises exportatrices occasionnelles et non exportatrices en entreprises exportatrices professionnelles et régulières
Une évaluation annuelle des performances à l’exportation des entreprises contractantes permettra de décider ou non de la reconduite de l’aide, le programme exigeant des entreprises un engagement fort dans la mise en œuvre de leur projet d’exportation.
Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, Abdelkader Amara, présidera ce jeudi 1er août la cérémonie de signature des premiers contrats de croissance à l’exportation. Ces contrats seront signés avec 25 entreprises qui ont été retenues par le Comité d’évaluation et d’attribution suite à un appel à manifestation d’intérêt lancé du 25 mars au 30 avril 2013. Ils s’inscrivent dans la mise en œuvre de la stratégie « Maroc Export Plus ».

Les contrats de croissance à l’exportation, comment ça marche ?

Le programme des « contrats de croissance à l’exportation » est un partenariat entre le département du commerce extérieur, le Ministère de l’Economie et des Finances, la CGEM et Maroc Export. Son but est d’accorder une aide financière aux entreprises marocaines ayant des projets d’exportations ambitieux pour les soutenir dans la mise en œuvre de ce projet.
375 entreprises devraient pouvoir bénéficier de ce programme à l’horizon 2017. Les entreprises éligibles pour ce programme sont de deux types :
- Les «Entreprises confirmées à l’export» dont le chiffre d’affaires à l’export est compris entre 50 et 500 millions de DH par an. Ce sont 75 entreprises de ce type qui bénéficieront du programme d’ici 2017 ;
- Les «Entreprises exportatrices émergentes», au nombre de 300, dont le chiffre d’affaires à l’export est inférieur à 50 millions de DH par an.
Le montant de l’appui représente 10% du chiffre d’affaire additionnel à l’export pour une année donnée, pendant 3 ans. Il est plafonné annuellement à 5 MDH pour les exportateurs confirmés et à 2 MDH pour les exportateurs émergents.
L’aide financière accordée pourra financer des activités actions de marketing et de commercialisation à destination des marchés étrangers pour le développement de ces entreprises à l’export.

Comment ces contrats s’insèrent-ils dans la nouvelle stratégie d’exportation du pays ?

Pour développer ses exportations, le Maroc s’est doté de la stratégie « Maroc Export Plus » qui est complémentaire aux stratégies sectorielles développées dans les différents secteurs (agriculture, énergie, industrie, etc.). L’objectif quantitatif de cette stratégie est de tripler les exportations sur 10 ans pour atteindre 327 milliards de DH en 2018, avec à la clef un PIB additionnel de 85 milliards de DH et la création de 380.000 emplois supplémentaires. Cette stratégie repose sur 3 axes stratégiques :
- Le ciblage des secteurs et des produits ;
- Le ciblage des marchés, qui identifie 3 types de marchés : les marchés stratégiques, adjacents et de niche ;
- L’accompagnement des acteurs, dans le cadre duquel un « contrat programme » a été signé avec le secteur privé.
Les contrats de croissance sont une des mesures transversales mises (ou à mettre) en œuvre pour augmenter la capacité à l’export des différents acteurs.

A quoi vont-ils servir ?

Le déficit commercial du pays s’est envolé ces dernières années. Or, une grande partie des importations marocaines sont incompressibles, soit parce qu’il s’agit de produits énergétiques (28% des exportations en 2012) ou de première nécessité, soit parce qu’il s’agit de biens d’équipement ou de biens en admission temporaire en vue d’un perfectionnement actif (ATPA). La seule façon durable de résorber le déficit commercial est donc d’accroître les exportations en accroissant et en diversifiant l’offre exportable.
Ce programme est un des outils destinés à encourager les exportations du pays. Ces objectifs sont les suivants :
- Générer des exportations additionnelles
- Permettre aux entreprises exportatrices d’accéder à certains moyens nécessaires au développement de leurs produits sur les marchés cibles
- Renforcer le positionnement des entreprises exportatrices sur les marchés cibles
- Convertir des entreprises exportatrices occasionnelles et non exportatrices en entreprises exportatrices professionnelles et régulières
Une évaluation annuelle des performances à l’exportation des entreprises contractantes permettra de décider ou non de la reconduite de l’aide, le programme exigeant des entreprises un engagement fort dans la mise en œuvre de leur projet d’exportation.

media24/entreprendre.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière