Sidérurgie : Maghreb Steel monte en puissance

Le sidérurgiste a réussi son intégration en amont et réduit ses importations. Sa nouvelle aciérie, lancée cette année, affiche une capacité de production de 2,9 millions de tonnes par an.



Sidérurgie : Maghreb Steel monte en puissance
L’année 2012 est à marquer d’une pierre blanche pour Maghreb Steel. Le 26 avril dernier, l’entreprise du groupe Sekkat a entamé une nouvelle étape à la suite de son extension. Fleuron de l’industrie nationale, le complexe sidérurgique a bouclé la dernière composante de son projet situé dans la commune de Chellalate à Mohammedia. L’extension du site a été inaugurée par S.M. le Roi MohammedVI, traduisant l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain au développement du secteur de l’industrie.

À terme, le complexe permettra au Maroc d’assurer son autosuffisance pour certains produits liés à l’acier et d’en exporter une partie vers plusieurs pays. Maghreb Steel, fabricant d’acier plat, peaufine depuis plusieurs années un plan d’intégration en amont pour réduire les importations et par conséquent le coût de revient de ses produits finis. Les investissements consentis pour ce faire sont pour le moins colossaux : 5,7 milliards de DH ont été alloués au projet, réalisé en plusieurs étapes.

Unité déjà opérationnelle

Une partie des installations du complexe est, rappelons-le, opérationnelle depuis 2010. Mais la première ligne de production tournait déjà depuis 2001, la première phase concernant la mise en activité d’un laminoir à froid de bobines. La deuxième phase portait sur un four de réchauffage et un laminoir à chaud (un investissement de 1,7 milliard de DH et une capacité de production d’un million de tonnes). Cette installation est entrée en service en juin 2010.

En décembre 2011, c’est au tour de la mise en service de la troisième phase du projet. Au menu, un laminoir à chaud et une ligne de tôle forte, qui a hissé la production à 500 000 tonnes par an (1 milliard de DH investis). Février 2012, le groupe Sekkat finalise la construction de l’aciérie et de la coulée en continu, d’une capacité de production d’un million de tonnes.

Quelques mois après, l’aciérie entre en service. Et c’est la quatrième phase. L’aciérie permet ainsi de valoriser la matière première et de réduire les importations de la filiale sidérurgique du groupe Sekkat.
Selon ce dernier, le projet vise, dans son intégralité, à répondre à une demande croissante pour des produits d’acier de qualité supérieure, liée à la montée de l’urbanisation et au développement des infrastructures. Avec la mise en service de l’extension de son site de Chellalate, la capacité de production du groupe passe aujourd’hui à 2,9 millions de tonnes/an.

L’objectif est d’assurer l’autosuffisance du marché national et d’exporter le reste sur le marché international. Les produits sont destinés aux secteurs du BTP et de l’électroménager.

Une locomotive dans la région de Bled Solb

Les investissements prévus dans la zone industrielle de Bled Solb totaliseront 10 milliards de DH pour générer à terme environ 20 000 emplois. Le complexe sidérurgique Maghreb Steel emploie, lui, plus de 2 000 personnes, dont plusieurs dizaines d’ingénieurs et de techniciens. Rappelons que depuis sa création en 1975, la société développe et diversifie ses activités dans le domaine du fer et de l’acier, permettant l’introduction de produits nouveaux dans le tissu industriel marocain. Aujourd’hui, Maghreb Steel est ainsi le seul producteur de produits plats en acier du pays. Le projet respecte, selon ses promoteurs, les normes de préservation et de sauvegarde de l’environnement. L’usine est certifiée ISO 14100 qui implique pour Maghreb Steel un engagement continu à réduire au minimum les effets dommageables de ses activités sur l’environnement et l’amélioration en permanence de sa performance environnementale. Sur le plan social, l’entreprise joue un rôle important dans la lutte contre le chômage à Mohammedia et Casablanca, ce qui lui a valu d’être labellisée par la CGEM pour sa responsabilité sociale.

Repères

Le complexe de Maghreb Steel à Chellalate est considéré comme une locomotive pour la zone de Bled Solb.
La zone en question s’étendra sur 130 ha et accueillera de grandes unités industrielles, un centre de formation continue, ainsi que des services publics, des équipements de proximité, un centre commercial, une mosquée, des espaces verts et de divertissement.


Youssef Boufous, Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière