Selon M. Chami, les antennes relais GSM ne presente aucune nuisance résultant des ondes radio-électriques



Selon M. Chami, les antennes relais GSM ne presente aucune nuisance résultant des ondes radio-électriques
Une campagne nationale lancée pour mesurer le champ électro-magnétique de plus de 500 stations GSM.
Les études réalisées au niveau international n'ont prouvé l'existence d'aucune nuisance résultant des ondes radio-électriques émise par les antennes relais GSM, a affirmé mercredi le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami.

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur l'installation des stations de réception téléphonique (BTS) sur les toits des maisons, M. Chami a indiqué que cette opération intervient dans le cadre d'une convention bilatérale entre les souscripteurs et les propriétaires des domiciles.

Le choix des sites pour l'installation de ces stations se base sur des études techniques faites par les souscripteurs eux-mêmes, a-t-il précisé, expliquant l'accroissement notable de ces appareils par la hausse de la demande des téléphones mobiles et la quête de la qualité des services.

Le ministère suit de près toutes les nouveautés et les développements en la matière et coordonne avec les services spécialisés (le ministère de la Santé et les souscripteurs), a souligné le ministre.

En cas de plainte, les responsables se déplacent sur les lieux pour s'assurer de la conformité de ces antennes installées par les exploiteurs des réseaux télécoms aux standards fixés, a-t-il ajouté.

Il a rappelé, à cet égard, que le ministère de la Santé a publié, le 22 mai 2003, une circulaire fixant les mesures aux normes des champs électromagnétiques émis par les appareils radioélectriques utilisés dans les réseaux des télécommunications.

Une campagne nationale a été menée dans la majorité des villes du Royaume pour mesurer le champ électro-magnétique de plus de 500 stations GSM, démontrant que ces champs sont très faibles par rapport aux normes fixées par la circulaire du ministère de la Santé, a précisé M. Chami.

Par ailleurs, il a passé en revue les mesures prises par l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) en la matière depuis 2001, notamment la participation à un comité d'action composé des représentants des départements gouvernementaux concernés (ministère de la Santé, de l'Intérieur, de l'Energie et des Mines, de l'Habitat et de l'Urbanisme) et l'échange d'expertises qui ont confirmé la conformité des moyens de mesure et des appareils utilisés au Maroc avec les normes accréditées au niveau international.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière