S2M gagne 1,54% pour sa première cotation



 S2M gagne 1,54% pour sa première cotation
Le management de la Société Maghrébine de Monétique (S2M) peut pousser un ouf de soulagement. La valeur a bouclé sa première séance boursière sur une hausse de 1,54%. A côté les valeurs du même secteur sont en forte baisse à l’image de HPS (-5,99%) et M2M Group (-4,35%). S2M gagne 10 DH par rapport à son cours d’introduction (325 DH). Stroc Industrie et Jet Alu n’ont pas eu la même chance pour leur premier pas en Bourse.
Toujours est-il que l’opération de S2M n’a pas suscité un réel rush des investisseurs. Elle a été sursouscrite 1,5 fois, malgré les «balises» mises en place par la société pour en assurer le succès. Pour rappel, l’entreprise mettra en distribution un dividende exceptionnel de 31,5 DH au premier semestre 2012 et un autre au troisième trimestre pour le compte des résultats de 2011.
Moins de 2.500 boursicoteurs ont souscrit à l’opération. Ils ont apporté au total 121,1 millions de DH contre une demande de 78 millions de DH. Les institutionnels et les particuliers ont apporté respectivement 61 et 55 millions de DH. Quant aux personnes morales, elles ont souscrit à hauteur de 4 millions de DH. Globalement, le taux de satisfaction de la demande a été de 64,41%. Après l’introduction en Bourse, S2M devrait assister dans les prochains jours à une autre opération sur son capital. Les fonds MPEF, MPEF II Chypre, MPEF II Cayman et Africinvest LTD qui viennent de céder 30% du capital sur le marché boursier, abandonneront ensuite 9% au profit des dirigeants actionnaires de Chadha Holding. Côté business, S2M table sur un revenu de 209 millions de DH en 2015 et des profits de l’ordre de 44 millions de DH à la même échéance. L’entreprise compte sur ses nouveaux contrats pour atteindre ses objectifs. Il vient d’en décrocher un nouveau en Irak après l’Ethiopie, ce qui porte à 30 les pays d’intervention de la société. Selon nos informations, le contrat signé en Ethiopie est estimé à plusieurs millions de dollars. Il s’agirait du deuxième plus gros contrat de l’entreprise. S2M mettra en place un centre monétique du même type que le CMI pour le Maroc, mais à petite échelle, au profit de trois banques éthiopiennes. Parallèlement, l’opérateur explore de nouveaux marchés, notamment l’Afrique anglophone, l’Asie ou encore l’Europe.


l'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière