Réussir son CV de manager commercial



Envie d’évoluer ? De travailler dans une autre société ou de vendre des produits différents ? Si tel est le cas, la première des choses à faire est de mettre à jour son CV en veillant à respecter certaines règles de présentation.

On le sait bien, les recruteurs ne passent que quelques minutes à l’examen d’un curriculum vitae. Si sa lecture dépasse les 3 minutes, il faut être certain qu’ils ne la poursuivront pas. Au premier coup d’oeil, le prospecteur doit pouvoir rapidement identifier la progression du profil et ce qu’il y recherche. Mais, le moindre défaut peut faire mauvaise impression et nuire à la candidature. « Il ne faut surtout pas hésiter à se faire lire par des proches avant l’envoi, car la faute d’orthographe est suicidaire », note Jacques de Poix, ancien directeur de l’activité Consulting Norma Conseil RH. « Telle une carte de visite, les principaux objectifs du CV sont de déboucher sur une rencontre et de tenir le fil conducteur de l’entretien ».

Soignez votre CV aussi bien qu’une propale !

Première recommandation : un curriculum vitae doit tenir sur une page (de papier blanc). Si les expériences sont nombreuses, il n’est évidemment pas proscrit d’en faire deux. La présentation de l’état-civil ressemble à la carte de visite d’un commercial : d’abord le prénom, puis le nom suivi de l’adresse, du téléphone et du mail. Trop administrative, la date de naissance est à éviter. Mentionner son âge et sa situation familiale n’est pas obligatoire. Pour ce qui est de la photo, elle ne l’est pas non-plus. Jacques de Poix conseille de « la mettre dans le cas où l’on répond à une offre, car cela relève du mnémotechnique. Ce qui n’est pas le cas pour une candidature spontanée ».

Une présentation structurée

La présentation doit être à la fois être simple, claire, moderne et extrêmement structurée. La fonction du commercial et la progression durant sa carrière doivent être mise dans un cartouche d’intitulé. Ce sont les premiers éléments que le recruteur va rechercher. « Il ne faut pas être trop précis pour éviter de désintéresser le lecteur s’il recherche un profil d’une autre spécialité », explique Jacques de Poix. Par ailleurs, le tryptique « Expérience, Formation, Informations complémentaires » s’impose. On peut se permettre de détourner la « formule » si l’on postule directement pour une entreprise, mais elle n’est pas recommandée si l’on s’adresse à un cabinet de recrutement, car « on prend ici le risque de troubler les habitudes du recruteur et par conséquent, de le troubler », précise Namia Benmansour, consultante au cabinet de recrutement Opteaman. Notez que si vous êtes débutant ou que votre expérience est inférieure à 4 ans, il est souhaitable d’exposer sa formation avant ses expériences.

Quatre techniques de rédaction à retenir

Techniquement, quatre conseils sont à prendre en compte. Tout d’abord, typographiquement. Les polices comme le Times New Roman sont passées de mode. On peut maintenant opter pour des styles plus modernes tels que Arial ou Tahoma. Pour harmoniser le document, il est préférable de faire apparaître une seule police d’écriture. Dans la même optique, Jacques de Poix recommande de « ne varier la taille de caractère tout au plus deux fois (une pour le texte, une autre pour les intitulés) en conservant un corps de texte en 12 maximum. On peut toujours jouer sur les effets comme l’italique, le gras et le souligné ». Si vous souhaitez mettre de la couleur, sachez que les goûts sont très variables et qu’une teinte peut gêner votre lecteur. Donc prudence ! Maniez-la avec discrétion et par petites touches. « L’abus de couleur peut très vite rendre le CV illisible », signale Namia Benmansour. A retenir également : ne pas mettre de logos ou de sigles qui chargent le document. De même, dans le cas d’une candidature par Internet, il faut penser à envoyer le fichier sous un format à large portée, sous Word ou PDF, et à l’intituler avec votre prénom suivi de votre nom. Enfin, avant de faire parvenir votre CV, n’oubliez surtout pas de vous relire. Un commercial tête en l’air, cela ne doit pas exister !


focusco.fr


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière