Référencement : comment attirer plus d'internautes sur votre site web



Référencement : comment attirer plus d'internautes sur votre site web
Etre visible sur Google, Yahoo! et autres moteurs de recherche peut faire bondir le trafic d'un site web. Mais les techniques de référencement sont loin d'être évidentes à maîtriser. Voici quelques conseils pour drainer plus de visiteurs.

1. Choisir les bons mots-clés

C'est la première et la plus importante des étapes : être présent dans les moteurs de recherche lors des requêtes des internautes. A ce stade, la démarche est marketing et non technique. Mettez-vous à la place de l'internaute qui cherche un site comme le vôtre et posez-vous les bonnes questions : que cherche-t-il ? Quels mots ou expressions va-t-il saisir ? Quelles fautes d'orthographe peut-il commettre ? Etc. Votre objectif est d'obtenir une liste de mots-clés susceptibles d'être saisis par les internautes qui recherchent une activité comme la vôtre. Si vous envisagez d'ouvrir un site sur la location de chambres d'hôtes, par exemple, vous pourrez choisir : chambres d'hôtes, vacances en chambres d'hôtes, gîte rural de charme.

Des générateurs de mots-clés (comme celui de Yahoo! SearchMarketing) peuvent vous aider à repérer les termes et formules les plus utilisés. En même temps, vos mots-clés ne doivent pas être trop communs ou concurrentiels (comme « tourisme », « vacances » ou « voyages »). C'est un des secrets du référencement. Toute la difficulté consiste à choisir des mots-clés utilisés..., mais pas trop ! Sachez que, au-delà de 100 000 résultats sur un terme donné, il sera long et complexe d'arriver dans les premières places. Pour affiner votre liste, testez vos mots-clés sur les moteurs et analysez le nombre de résultats obtenus. Regardez les sites qui apparaissent en premier et tentez de comprendre pourquoi. Examinez en particulier les vocables connexes qui s'affichent dans les pages de résultats : « gîte rural » donnera « chambres d'hôtes », « gîtes de charme », etc. Il n'est pas suffisant de regarder sa position sur son nom de marque ou son nom de domaine (« Ma marque » ou « Monsite.com »), même si c'est un préalable indispensable.

Le piège : tenter un référencement sur des mots-clés peu utilisés ou trop techniques. Vous figurerez parmi les premiers résultats, votre ego en sera flatté. Mais vous ne serez vu que par peu d'internautes !

> Mettez-vous dans la peau des internautes :

- Un bon mot-clé est un mot utulisé par les internautes

Rendez-vous sur un générateur de mots-clés, comme celui de Yahoo! Search Marketing (inventory.fr.overture.com). Regardez le nombre de requêtes sur un terme donné. Affinez votre liste avec les expressions proches.

- Attention à ne pas choisir un mot-clé trop technique : votre ego en sera flatté, mais personne ne le saisira dans les moteurs !

> Testez vos mots-clés dans les moteurs

- En dessous de 100 000 résultats, un positionnement est possible.

- Au-dessus de 100 000 résultats, vous aurez de grandes difficultés à apparaître en tête de liste des moteurs.

2. Soignez les titres des pages

Les moteurs de recherche accordent une grande valeur aux titres des pages web, qui s'affichent en haut à gauche, dans le navigateur. Par conséquent, vos titres doivent décrire au mieux le contenu des pages concernées. Ils doivent contenir les mots-clés significatifs pour votre activité (la « locations de villas », par exemple). Techniquement, ces termes devront être placés dans la balise HTML<title>, située dans l'en-tête de vos pages. Comme son nom l'indique, sa fonction est de donner un titre à chaque page. Elle ne s'affiche pas dans la page web, mais contient des informations essentielles pour les moteurs. Si vous n'avez pas une âme de développeur, utilisez un éditeur HTML (comme DreamWeaver), qui « saisira » le code HTML à votre place. Le titre de la page d'accueil est par essence générique. Il se précise au fil de l'arborescence du site, sans jamais dépasser les dix vocables (hors articles comme « le », « la », « de »).

Le piège : des titres trop vagues et un seul titre identique pour toutes les pages du site.

> La solution : ­ Des titres précis comprenant vos mots-clés :

- Où les vérifier ? Dans le codes Html : si vous utilisez le navigateur internet Explorer, allez dans le menu « Affichage », puis cliquez sur « Code source de la page ». Regardez les mots-clés insérés dans la balise <Title>.

3. Optimiser le contenu des pages

Les moteurs de recherche actuels privilégient les contenus textuels. Il faut donc leur en donner le plus possible et éviter les pages contenant trop d'images ou d'animations, notamment au format Flash. Les cent premiers mots du corps de votre page (le « texte visible » à l'écran) sont primordiaux. Ces premiers paragraphes doivent contenir les mots-clés importants, si possible mis en exergue (gras et cliquables). Soignez particulièrement le contenu du premier paragraphe (les deux ou trois premières phrases). Créez des pages courtes, monothématiques et rédigées en une seule langue, mais contenant au moins deux cents mots. Cependant, ne cherchez pas à « truffer » vos pages de termes identiques, cela n'aura que peu d'effet sur les moteurs. Dernier conseil : ne misez pas tout sur la seule page d'accueil ! Chaque page de votre site peut être optimisée pour un mot-clé ou une expression.

4. Augmenter sa popularité

Tous les moteurs de recherche conçoivent une partie de leurs algorithmes de pertinence sur l'analyse des liens hypertexte pointant vers un site donné. Google a son propre indice de popularité, appelé « PageRank ». Le principe : plus un site a de liens pointant vers lui, plus son contenu est pertinent. Dans ce calcul de popularité, certains liens auront plus de valeur que d'autres. Un lien unique, à fort « PageRank » de 7/10, est largement préférable à plusieurs liens issus de pages à faible « PageRank » (&lt; à 5/10). Pensez aussi à inscrire votre site dans des annuaires comme Dmoz ou Yahoo ! (c'est un bon début pour gagner en popularité) et à développer une politique d'échange de liens (dite « netlinking ») avec des sites complémentaires et non concurrents.

> Comment mesurer sa popularité sur Google (PageRank) ?

Téléchargez la « barre d'outils » de Google (toolbar.google.fr). Le « PageRank d'un site » (plus ou moins vert) s'affiche en passant la souris dessus.

L'indice de popularité est bon à partir de 5, excellent au-dessus de 7.

5. Vérifier les textes des liens

Les moteurs intègrent également dans leurs critères de pertinence la présence de mots-clés à l'intérieur du texte des liens. N'hésitez pas à vérifier sur vos pages internes (et sur les liens qui pointent vers vous depuis d'autres sites) que les mots cliquables sont sur des termes pertinents. Ainsi, pour un site de location de maisons en Provence (exemple 8), il sera préférable de proposer le texte de lien suivant : « Piscines privées », « Bouches-du-Rhône » plutôt que « Cliquez ici pour en savoir plus ». Dans ce cas, ce lien renforce la pertinence sur la dernière expression et non sur un terme important.

Le piège : mal rédiger les liens de son site. S'il est difficile de maîtriser la façon dont les autres sites pointent vers vos pages, soignez en revanche vos liens internes !

Ne trichez pas !

Tous les moteurs, et particulièrement Google, luttent de façon assidue contre les petits malins qui tentent de contourner leurs algorithmes informatiques en s'essayant à des techniques douteuses pour s'octroyer les premières places : la mise en ligne de pages « satellites » (pages créées uniquement pour les moteurs, contenant une redirection automatique vers le « vrai » site), la répétition de mots ou l'insertion de liens et contenus cachés dans les pages. Refusez toute dérive de ce type, vous risquez de vous faire bannir des moteurs ! La pérennité de votre référencement n'aura qu'à s'en féliciter.

Ne bloquez pas les moteurs

Certaines technologies utilisées pour créer des sites web sont peu appréciées par les moteurs de recherche. Elles peuvent même en freiner, voire en bloquer, le référencement.

> Evitez autant que possible :

- l'emploi du format Flash dans des pages très graphiques ;

- les menus en langage JavaScript (comme certains menus déroulants donnant accès aux sous-rubriques d'un site) ;

- les frames ou cadres (qui peuvent être employés pour séparer les zones de contenu des barres de navigation) ;

- les pages dynamiques contenant des caractères « ? » et « & » (il faudra alors réécrire en HTML les adresses incomprises par les moteurs).

N'hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel du référencement afin d'éviter tout choix initial qui pourrait se révéler problématique par la suite.

L'entreprise.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière