Recrutement : Dénicher le bon profil via les réseaux sociaux



Qu'elles soient virtuelles ou réelles, ces plateformes offrent de bonnes opportunités aux cadres compétents.
Recruter via les réseaux sociaux est une pratique qui commence à se répandre au Maroc, mondialisation oblige. Les personnes en poste ou même les jeunes diplômés font appel à ces plateformes pour dénicher les bonnes opportunités et attirer l'attention des recruteurs et des chasseurs de tête. De plus, les cabinets de recrutement utilisent ces canaux pour dénicher certains profils rares au Maroc ou encore les compétences marocaines expatriées et les étrangers qui affichent, ces temps-ci, leur volonté de travailler au Royaume, vu les opportunités offertes par le marché national de travail.

De plus, les cadres sont très actifs sur Internet. Viadeo, Twitter, LinkedIn… ou même Facebook offrent à ces jeunes d'énormes opportunités à saisir. Il suffit que les chercheurs d'emploi accèdent à une de ces plateformes pour être sûrs que leur candidature sera considérée avec un certain intérêt, encore faut-il que cette dernière soit bien ficelée. «Le chercheur d'emploi peut en tirer profit lorsque son appartenance à un réseau est synonyme d'excellence, et si l'un des membres de cette plateforme le recommande, sa place au soleil est garantie. Car la recommandation vient d'une personne recommandable», avance Ali Serhani, Consultant RH associé au Cabinet Gesper Services. Il conseille également de ne recommander que les personnes performantes et non celles qui sont nulles car il y va de la crédibilité du membre et également de la renommée du réseau en question.

En plus des réseaux virtuels, il existe des groupements sociaux qui sont plus anciens, plus fiables et plus efficaces que les précédents. Associations des lauréats des grandes écoles françaises ou même marocaines, chambres de commerces étrangères, CGEM, associations caritatives… l'éventail est large. Certes, les anciens recommandent les jeunes qu'ils ont côtoyés, mais ces derniers sont également tenus d'affûter leurs armes et de se doter de bonnes compétences afin de pouvoir relever les défis.

Les cabinets de recrutement et les DRH commencent à prendre goût à l'utilisation des réseaux sociaux disponibles sur Internet. En plus des bons cadres marocains, ces plateformes permettent aux recruteurs de toucher également les compétences étrangères qui sont de plus en plus intéressées par des postes au Maroc. Voulant fuir les effets de la crise, certains profils pensent davantage à l'expatriation, vu les avantages multiples qu'elle offre (rémunération, avantages asociaux, fiscalité…).

Ces réseaux sont sollicités par tous. Toutefois, ce ne sont pas seulement les grands groupes qui y font le plus appel, les petites structures y sont aussi très actives. Les DG de ces PME ou TPE recourent à ces réseaux (Viadeo, LinkedIn…) pour essayer de dénicher le bon profil d'une manière rapide et à moindre coût surtout.

Une chose est sûre, recruter via les réseaux sociaux permet un bon gain de temps et d'argent, encore faut-il que les candidats inscrits ou faisant partie des privilégiés soient à la hauteur. Un conseil à ces chercheurs d'emploi : soyez crédibles et donnez une bonne image de vous-mêmes car en plus des compétences, les traits de la personnalité comptent beaucoup dans un recrutement.


"Un carnet d'adresses bien fourni constitue le meilleur réseau social"
Ali Serhani • Consultant RH Associé, Cabinet RH Gesper Services

Comment mieux recruter via les réseaux sociaux ?
Cela dépend des réseaux. Si vous parlez des réseaux genre « anciens des écoles x ou y » ou des réseaux via le net. Pour les premiers et lorsque ce sont des réseaux solides et bien organisés un recruteur peut y trouver tout ce qu'il veut. Croyez-moi quand on veut recruter un DG ou un DGA et avant de prendre attache avec le ou les candidats qui nous paraissent valables nous essayons de voir quel genre de réseaux ils fréquentent. Sinon nous contactons certaines de leurs relations professionnelles qui font partie de leur carnet d'adresses pour nous enquérir sur les aptitudes professionnelles de la personne ou des individus concernés. Ne l'oubliez pas, un carnet d'adresses bien fourni constitue le meilleur réseau social qui soit surtout dans notre pays. Voyez autour de vous et vous comprendrez.
Pour le second cas, notamment les réseaux via le net, ils ont également un rôle prépondérant puisqu'ils mettent en relation plusieurs personnes qui peuvent donner naissance à des réseaux réels. Nous avons vécu cette situation et je vois que cela marche bien pour l'instant. Donc que le réseau existe réellement ou qu'il soit « virtuel » c'est-à-dire via le net. Il aura toujours une importance de premier plan aussi bien pour le recruteur que pour les candidats.

Concernant les candidats et je l'ai toujours signalé sur vos colonnes, les réseaux constituent également pour eux la pièce maîtresse pour évoluer et trouver le job de leur rêve dans une entreprise de leur rêve à la condition première que ces derniers soient membres d'un ou plusieurs réseaux solides et professionnels qui constitueront leur véritable tremplin vers un avenir meilleur. Seule remarque : quand je parle de candidats, je n'ai pas besoin de préciser que ces derniers se devront d'être compétents, valables et très professionnels. Ok pour un coup de pouce mais vous devez être au moins « à la hauteur de ce qu'on peut attendre de vous ».

Comment mener à bien un recrutement ? Et quelles sont les erreurs à éviter ?
Un recrutement est réussi si vous évitez certaines situations qui sont très simples.
Tout d'abord bien arrondir les angles avec le client dès le départ, car parfois lui aussi ne sait pas ce qu'il veut. Il peut par exemple vous demander de lui trouver la perle rare mais le budget consacré au poste ne suit pas. Autre chose, il peut avoir la perle rare au sein de son entreprise et il ne le sait pas et donc là vous devez être professionnel et lui préciser qu'il serait préférable de procéder à un recrutement en interne plutôt que de recruter en externe.

Autre chose à éviter ne se focaliser surtout pas trop sur les diplômes mais plutôt sur la personne et son parcours dans sa globalité. Enfin, évitez de tout miser sur les tests, car leur utilisation devient systématique et vous passerez 15 minutes avec le candidat en entretien et automatiquement vous lui demandez de passer les tests alors là, vous risquez de passer à côté de beaucoup de choses. Vous pouvez avoir une personne qui a passé tous les tests « haut la main » et qui s'avère avec le temps comme complètement « hors zone ». Ne perdez jamais de vue que la nature humaine est très complexe !!!

Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière