Réchauffement climatique : Grand-messe de scientifiques à Casablanca



Le Maroc est une région critique.
Concentration des précipitations et sécheresses prolongées.
Les données restent rares et peu fiables.

L’environnement se retrouve au centre des préoccupations de la communauté scientifique marocaine. Des universitaires marocains et étrangers représentant différentes disciplines scientifiques, des experts internationaux ainsi que des acteurs associatifs et institutionnels ont convergé mardi et mercredi derniers vers la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Ben M’Sik à Casablanca. Leurs débats ont porté sur les implications du dérèglement climatique dans sa dimension globale, mais aussi au niveau national et régional ainsi que les différentes perspectives d’adaptation à ces changements.
«Le réchauffement climatique est une certitude» déclare Jean-Pascal van Ypersele vice-président du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), prix Nobel de la paix en 2007. En effet la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère est actuellement bien plus élevée qu’au cours des 650 000 dernières années. La température moyenne mondiale devrait augmenter de 0,2°C par décennie au cours des 20 prochaines années. Fonte des glaces, réchauffement des océans, altération des températures continentales…sont autant de manifestations de ces dérèglements qu’on peut d’ores et déjà constater. «L’action de l’homme, en particulier les émissions de CO2, est la principale cause de ce changements climatique», ajoute van Ypersele, rejetant ainsi les théories de quelques scientifiques qui remettent en question le lien de cause à effet entre l’activité humaine et le réchauffement climatique. Le Maroc est loin d’être épargné par ce phénomène global, en effet «l’Afrique du Nord, dans son ensemble, est l’une des principales régions critiques sur le plan planétaire, au même titre que le Sahel, l’Afrique australe, l’Asie centrale, la Chine ou le Golfe du Mexique», selon Doutor Nelson Lourenço vice-président de l’European Alliance of Global Change Research Committees à l’Université Atlântica (Portugal). «Dans quelques décennies nous aurons moins de 150 m3 par personne et par an, alors que le seuil de détresse hydrique est à 1.000 m3», affirme Ziane El Bekkaye, Professeur à l’Université Hassan II de Casablanca. Avec plus de 3500 km de côtes, le Maroc est également frappé de plein fouet par la hausse du niveau des mers «On risque une hausse du niveau de la mer allant de 5 à 7,5 mm par an.
Cette augmentation peut sembler minime, mais si on intègre la dynamique des vagues ainsi que certains phénomènes naturels, les conséquences peuvent devenir catastrophiques» affirme Abderrahman El Fouladi, consultant spécialisé dans l’étude du niveau des océans.
L’ensemble des chercheurs et universitaires dénoncent une situation qui entrave toute adaptation efficace au changement climatique. De même, ils regrettent l’attitude des décideurs, qui ne se base pas sur l’expertise des scientifiques, mais saluent, cependant, l’initiative que représente la Charte Nationale de l’Environnement que Ahmed Liraqi, ancien ministre de l’environnement décrit comme «une incroyable avancée, alors que le Maroc se retrouve à la croisée des chemins». Il dénonce cependant quelques vices de forme «Seul les scientifiques qui étaient disposés à valider des décisions déjà prises ont étés consultés».

leconomiste.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière