Programmes de soutien aux PME: Le détail des dispositifs de mise à niveau

Amélioration de la productivité, acquisition de SI, transmission d’entreprises…
Des financements allant jusqu’à 70% des projets de développement.



Programmes de soutien aux PME: Le détail des dispositifs de mise à niveau

Les programmes de soutien aux PME se renforcent et se varient. Après l’aide à la transmission d’entreprise, la commercialisation (Taswiq), la qualité (Jawda), l’Agence nationale pour la promotion des PME (Anpme), lance le jeudi 27 septembre le nouveau dispositif Infitah pour «Elle». Un programme de soutien dédié aux femmes chefs d’entreprises, réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 3 millions de DH.

- Infitah: 2.450 entreprises bénéficiaires
L’initiative Infitah est adossée à la stratégie Maroc Numeric 2013. Elle a pour objectif de former les dirigeants de TPE à l’utilisation des TI. Une formation sanctionnée par la remise d’un permis numérique permettant aux petites structures de bénéficier d’offres préférentielles (ordinateur portable, logiciel de facturation, connexion 3G de 12 mois), subventionnées à hauteur de 30% et plafonnées à 1.500 DH. Sur les 6.000 DH TTC que coûte une solution informatique d’entrée de gamme, l’entreprise ne débourse que 2.500 DH. Le restant étant subventionné par l’Anpme et les opérateurs télécoms. A fin août dernier, 2.724 entreprises se sont inscrites pour bénéficier du programme. 2.450 entités ont déjà décroché le permis numérique et 416 packs ont été distribués. Le programme devrait connaître un nouveau départ avec le lancement de Infitah pour Elle.

- Imtiaz: Les candidatures recevables jusqu’au 15 octobre
Imtiaz est un programme qui s’inscrit dans le pacte pour l’Emergence industrielle. Il a pour objectif d’accompagner 50 entreprises bénéficiaires, par an, sur la base d’un contrat de croissance, via une prime à l’investissement matériel et immatériel de l’ordre de 20% du montant investi, plafonné à 5 millions de DH. Les bénéficiaires doivent contribuer avec un apport personnel représentant 20% de l’investissement global. Pour bénéficier du programme Imtiaz, l’entreprise doit disposer d’un projet de développement susceptible d’avoir un impact notable sur tout le secteur.

A ce jour, quatre éditions ont été lancées (2010-2011). 80 projets, sur 100 prévus, ont été sélectionnés et ont bénéficié de la prime Imtiaz pour un investissement global de 1,75 milliard de DH. Selon l’Anpme, ces entreprises devraient générer un chiffre d’affaires additionnel de près de 25,5 milliards de DH, une valeur ajoutée supplémentaire de 8,5 milliards de DH et près de 6.496 nouveaux emplois. Le montant global débloqué à fin septembre au titre de la prime Imtiaz s’élève à 287,5 millions de DH.
La première édition 2012 a été lancée en février 2012 et bouclée en mai dernier. Quant à la deuxième édition, le délai pour le dépôt des candidatures court jusqu’à la mi-octobre 2012.

- Moussanada: De nouveaux secteurs pris en charge
L’Anpme envisage de diversifier ses prestations en matière d’appui aux entreprises. L’expérience ayant montré que les patrons d’entreprises avaient d’autres besoins. Par conséquent, de nouvelles offres sont actuellement en cours de lancement. Le changement touchera notamment le programme Moussanada. En effet, le dispositif sera également orienté vers la transmission d’entreprises, le développement produit, la trésorerie, le développement durable, la productivité.

. De nouveaux secteurs tels que l’aéronautique seront également pris en charge.
A fin septembre, 734 entreprises auront déjà bénéficié du programme. Ce qui représente 1.121 actions pour un budget de 114,3 millions de DH.

L’Anpme devrait améliorer l’accès au programme Moussanada. Pour ce faire, le critère du chiffre d’affaires a été porté à 175 millions de DH au lieu de 100 millions. Ce qui devrait élargir l’assiette des bénéficiaires. De plus, un rating par défaut sera accordé aux entreprises n’ayant pas d’engagement. Autre nouveauté, il sera désormais possible de recourir à l’expertise internationale non disponible avec une prise en charge de 80% au lieu de 60%.

- Intilak: Un programme dédié aux startups
Le dispositif de financement Intilak est destiné aux start-up en phase de démarrage, ayant un fort potentiel de développement et porteuses de projets de valorisation des résultats de recherche et des projets innovants, orientés marché. Intilak permet de couvrir jusqu’à 90% des dépenses liées au projet de développement dans la phase post-création, plafonnées à 1 million de DH. Pour être éligible au dispositif, l’entreprise doit remplir un certain nombre de conditions telles qu’une ancienneté inférieure à 2 ans, être majoritairement détenue par des personnes physiques ou filiales de PME… Le dernier délai pour bénéficier du programme Intilak 2012 a été fixé au 28 septembre. Les résultats de l’appel à projets seront annoncés le 19 décembre prochain.

- Tatwir: Comment financer les projets R&D
Le programme Tatwir est destiné à financer des projets de R&D, portés par des entreprises en phase de développement. Contrairement aux autres dispositifs, Tatwir est ouvert aux entreprises de toutes tailles, y compris les consortia et autres groupements d’entreprises, mais opérant au sein d’un cluster. Tatwir permet de financer jusqu’à 50% des dépenses engagées dans le cadre d’un projet de développement R&D, plafonné à 4 millions de DH TTC.

Le financement couvre, notamment la conduite d’études de faisabilité, l’élaboration de business plan, les dépenses du personnel technique nouvellement recruté pour les besoins d’un projet R&D, l’acquisition ou la location de matériels…L’appel à projets a été lancé en août dernier. Le dépôt des dossiers de candidature se poursuit jusqu’au 28 septembre. Les résultats sont prévus le 19 décembre prochain.
- PTR: Dispositif de financement de l’innovation
Aux côtés de Intilak et Tatwir, le dispositif de financement PTR (Prestation Technologique Réseau) a pour mission de soutenir les entreprises qui s’engagent dans un programme d’innovation. En clair, PTR est dédié au financement des diagnostics technologiques ou de prestations, relevant d’une démarche d’innovation ou à contenu technologique. PTR permet également de financer des programmes d’amélioration de la compétitivité tant en ce qui concerne l’organisation, les procédés ou les produits d’une entreprise. PTR s’adresse également à toute entreprise qui souhaite conforter ou augmenter son chiffre d’affaires ou de booster sa rentabilité. En pratique, ce programme, qui est dédié aux entreprises réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions de DH TTC, permet de couvrir les dépenses éligibles à hauteur de 75%, plafonnées à 100.000 DH TTC. Les entités opérant dans le conseil, l’assistance ou encore le transfert de technologies sont exclues du champ d’application du programme. L’appel à projets a déjà eu lieu en août dernier. Les résultats seront rendus publics le 15 octobre prochain.

- Inmaa: Un programme pour améliorer la productivité
Inmaa (Initiative marocaine d’amélioration) est un programme de transformation opérationnelle. Le ministère du Commerce et de l’Industrie a identifié 800 entreprises potentielles, totalisant 75% du chiffre d’affaires du secteur de l’industrie et 50% des emplois. L’accompagnement s’articule autour de trois objectifs: augmentation de la productivité de 25%, réduction des coûts unitaires de 20% et des délais de production de 50%. La mise à niveau via Inmaa vise à générer 1 à 1,5% de PIB additionnel d’ici fin 2016. Soit environ 10 milliards de DH. Pour l’heure, 5 entreprises ont finalisé le programme de transformation opérationnelle. 64 autres unités sont inscrites. Dès juin 2014, elles devraient engranger 1,14 milliard de DH de PIB additionnel
La prochaine promotion démarrera en octobre prochain.

- Rawaj: 16 champions nationaux
Parmi les mesures du programme Rawaj, l’Initiative pour l’émergence de champions nationaux. Un dispositif destiné aux PME à fort potentiel, qui souhaitent développer un réseau de magasins à travers le pays ou à l’échelle internationale. Dans ces conditions, les enseignes font face à de nouvelles contraintes en termes de logistique, de système d’information, de marketing… Le programme Champions nationaux permet de financer l’expertise nécessaire à hauteur de 70%, plafonné à 4 millions de DH. Une prime non remboursable.
A fin août dernier, 16 enseignes ont bénéficié du dispositif.

- Rawaj: Mise à niveau des points de vente
Autre programme de la feuille de route Rawaj, la modernisation des points de vente du commerce de proximité. Il s’agit d’accompagner les petits commerces pour le développement de leur activité et le renforcement de leur rentabilité, assurer des standards de qualité. Le dispositif consiste à financer 75% du programme de modernisation, plafonné à 25.000 DH. A fin septembre, 19.700 points de vente sont déjà mis à niveau dans 70 villes. 24.130 points de vente auront été pris en charge avant fin 2012.
 

Les leviers du textile

Les opérateurs du secteur du textile-habillement peuvent recourir à deux programmes d’accompagnement. Le premier est destiné à l’amont, tandis que le second s’adresse aux agrégateurs, converteurs et autres distributeurs. Doté d’un budget de 200 millions de DH, le premier reste ouvert, tandis que le second est limité à 2012, mais court jusqu’à fin 2016. Sa reconduction en 2013 est conditionnée par le déblocage d’un budget dédié dans la prochaine loi de Finances.

- Un fonds de soutien de 200 millions de DH dédié à l'amont
Le dispositif de soutien de l’amont du textile s’inscrit dans le plan Emergence. Il vise à soutenir les investissements en amont du textile et à renforcer la qualité de la matière première teinte au Maroc. La tutelle avait constaté qu’à cause de la crise économique, plusieurs unités de finissage, d’impression et de teinture (FIT) avaient fermé. D’où la mise en place du programme FIT. Celui-ci s’adresse à tout projet d’ouverture de nouvelles unités ou d’extensions. Contrairement aux nouvelles créations, le budget alloué à un projet d’extension doit s’élever au minimum à 20 millions de DH. Le crédit alloué via ce programme est destiné à financer l’acquisition du foncier, la construction de bâtiment, les infrastructures externes… 
A ce jour, le seul bénéficiaire est une entreprise d’origine espagnole, qui devrait s’implanter à Tanger. Le montant de l’investissement s’élève à 46 millions de DH. D’autres projets d’investissement sont à l’étude. Le montant du fonds dédié à l’amont s’élève à 200 millions de DH.

- 4 agrégateurs, 1 converteur et 1 distributeur
Pour pallier les failles du secteur du textile, le plan Emergence a prévu un programme d’appui permettant l’émergence de trois types d’acteurs: agrégateurs (design, développement produits, agrégation de la production de sous-traitants…), converteurs (fournisseurs d’intrants) et distributeurs. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé en octobre 2011. 13 opérateurs ont déposé leurs candidatures. 4 agrégateurs, 1 converteur et 1 distributeur ont été retenus pour la 1e édition.

Ainsi, les agrégateurs retenus bénéficieront d’une aide représentant 4% du chiffre d’affaires additionnel réalisé à l’export à l’horizon 2016, plafonné à 30 millions de DH. Le prime pourrait être versée dès 2013 si l’acteur a réalisé au moins 80% de ses engagements à l’export.
De plus, l’entreprise peut bénéficier d’une garantie sur les crédits à moyen (7 ans maximum) et court terme (1 an) via la CCG, plafonnée à 40 millions de DH.
Quant aux converteurs et distributeurs, l’aide consiste à soutenir les projets de développement. Il s’agit d’une subvention permettant aux bénéficiaires d’atteindre un TRI projet de 15%, plafonné à 18 millions de DH sur 5 ans.

Une autre offre spécifique aux distributeurs a également été mise en place. Elle consiste en un crédit bonifié (environ 4%), calculé en fonction du nombres de points de vente à ouvrir. Le montant du crédit s’élève à 5,6 millions de DH par nouveaux points de vente, plafonné à 44 millions de DH par acteur.


Hassan EL ARIF, L'economiste



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière