Produits du terroir : En quête du goût naturel



La Journée internationale de l'alimentation locale célébrée aujourd'hui dans plusieurs pays.
Des communautés du monde entier s'unissent aujourd'hui pour célébrer le 20e anniversaire de «Slow Food» (SF) à l'occasion de la première édition de la Journée Terra Madre.

Ce rendez-vous pour lutter contre les méfaits de l'alimentation rapide (Fast food) vient rappeler le lien entre santé et bonne nourriture. Plus de 600 événements ont déjà été organisés dans 100 pays: fête dans une ferme à Alberta au Canada, rallye contre la nourriture industrielle à Dhaka au Bengladesh ou atelier sur la biodiversité alimentaire dans une zone rurale en Egypte..., les exemples sont légion. Ce rendez-vous de célébration des produits du terroir veut faire entendre toutes les voix: cultivateur, cuisinier, consommateur... Au Maroc, plusieurs événements sont également prévus aujourd'hui. Dans la région d'Errachidia, l'Association Bougafer pour le développement organise un pique-nique en proposant un couscous bio tout en impliquant la population à la sauvegarde de la palmeraie par le creusement des puits. A Settat, cette journée sera l'occasion de créer le convivium de Sidi Boumehdi avec sensibilisation également des habitants aux produits bio: menthe, olive et amande. De son côté, le convivium «Terroirs du Bouregreg» initie une manifestation en partenariat avec l'Association Ibn Al Baytar et la Faculté des Sciences de Rabat-Agdal. Ce rendez-vous vise à promouvoir les productions agricoles locales et à soutenir les activités génératrices de revenus et d'emplois. A cet égard, ce convivium invite les citoyens à participer massivement à cette manifestation, dont le démarrage est prévu à 9h, en réponse à l'appel lancé par Carlo Petrini, président de Slow Food International : «Il est inutile de forcer les rythmes de notre existence. L'art de vivre consiste à apprendre comment dédier du temps à chaque chose».

Sous d'autres cieux
En France, Slow Food Bayonne travaille depuis des années avec les écoles primaires de la ville afin d'améliorer le service de restauration collective et cette journée sera l'occasion de partager cette expérience. Depuis novembre 2008, quelque 4.000 enfants bénéficient d'un service de restauration collective assuré par une coopérative sociale locale qui emploie des chômeurs et des handicapés, et utilise des matières premières produites dans un rayon de 30 km autour de la ville.

Une fois par semaine, le repas servi est entièrement biologique. Le projet de Bayonne fait également partie du réseau européen des cantines «Slow Food European Canteen Network». En Inde, pour mettre à l'honneur les productions alimentaires, les habitants de Varanasi partageront et revivront l'expérience qu'a été Terra Madre 2008, la grande rencontre des communautés de la nourriture, par le biais d'une exposition de photos qui retracera l'histoire de ces cinq jours de rassemblement mondial. La manifestation biennale a formé le réseau de Terra Madre en 2004 et réunit les agriculteurs et les producteurs de 150 pays. En Allemagne, les producteurs de la région d'Ulm, unis dans la bataille qui les oppose aux Organismes génétiquement modifiés (OGM), se sont donnés rendez-vous pour un grand repas collectif. Organisé par l'Alliance pour une région d'Ulm sans OGM, le rassemblement entend souligner l'importance d'une prise de conscience de la manière dont nos choix alimentaires influent directement sur l'environnement, et mettre en avant les dégâts causés par les cultures et aliments transgéniques.

Commerce équitable
Au Chili, et puisque le premier objectif du commerce équitable et durable est de donner de la valeur aux producteurs, le convivium de Frontera del Sur a choisi d'organiser des visites dans les exploitations des environs sur une journée. Tous ceux qui soutiennent la production alimentaire saine, bonne et locale sont invités à prendre part à cette longue promenade qui leur permettra de rencontrer des femmes et des hommes qui travaillent dans les champs et produisent des aliments de manière artisanale. Ils auront le temps de parler, de comprendre les étapes de la production et d'acheter les produits directement aux producteurs. Cette manifestation pour le Terra Madre Day entend prouver à la communauté que les filières alimentaires courtes sont l'un des éléments clé de l'agriculture durable, et qu'en réduisant le nombre des étapes intermédiaires nous serons capables d'obtenir des conditions économiques équitables pour le producteur comme pour les consommateurs.

lematin.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière