Plan agricole régional Fès-boulomane : Faible engagement des agrégateurs pour les projets pilier 1



Plan agricole régional Fès-boulomane : Faible engagement des agrégateurs pour les projets pilier 1
Les projets du pilier 2 lancés ou en cours de lancement représentent près de 83 % du Plan agricole régional Fès-Boulemane. En revanche, les projets du pilier 1 avancent timidement avec 2 projets mis en œuvre depuis 2010 et 1 projet programmé pour 2012, représentant seulement 4 % du Plan agricole régional.

Le Plan agricole régional de Fès-Boulemane continue sur sa lancée avec le montage de nouveaux projets et des perspectives meilleures pour les petits agriculteurs. L'année 2011 est marquée, d'après un récent rapport de la Direction régionale de l'agriculture Fès-Boulemane, par le lancement d'un projet du pilier 1, avec un investissement de 1,5 million de DH pour l'agrégation de la filière céréales à Fès et Sefrou et de trois projets du pilier 2 avec un coût de 29 millions de DH, pour le développement des filières céréales, pommier et olivier à Sefrou. Parallèlement à ces nouveaux projets, les 6 projets lancés en 2010 connaissent une bonne évolution cette année. Il s'agit d'un projet du pilier 1, lancé avec un investissement de 135 millions de DH pour la valorisation de la filière lait dans la province de Moulay Yacoub et 5 projets du pilier 2 réalisés avec une enveloppe budgétaire de 46 millions de DH et qui concernent le développement des filières olivier à Fès, safran, miel et olivier à Sefrou et viandes rouges ovines à Sefrou et à Boulemane.

Mais ce n'est pas tout. L'année 2012 s'annonce de son côté prometteuse. Au menu figure un projet du pilier 1 pour l'agrégation de la filière légumineuse (pois chiche) à Fès et Sefrou, 11 projets du pilier 2 avec une enveloppe de près de 157 millions de DH pour le développement des filières olivier et légumineuses à Fès, amandier, olivier, pommier, prunier et figuier à Sefrou. Et enfin quatre projets de l'olivier à Boulemane. «La cadence des projets du pilier 2 s'annonce plutôt bonne avec les 8 projets mis en œuvre depuis 2010 et 11 projets programmés pour 2012, soit 19 projets pilier 2 représentant 83% du Plan agricole régional Fès-Boulemane.

Cependant, les projets du pilier 1 avancent timidement avec 2 projets mis en œuvre depuis 2010 et 1 projet programmé pour 2012, soit 3 projets de pilier 1 représentant 4% du Plan agricole régional», indique M'hammed Bensouda, le directeur régional de la Direction régionale de l'agriculture Fès-Boulemane. Pour lui, les importantes réalisations accomplies jusqu'à présent auront inéluctablement des retombées positives sur l'amélioration des performances des filières (en quantité et en qualité) et contribueront dans l'appui de la trésorerie de l'agriculteur. Il précise que les projets du PAR Fès-Boulemane sont soumis aux normes de la contractualisation entre les différents partenaires, avec la participation des bénéficiaires aux projets du pilier 2 qui ne cesse de s'améliorer d'une année à l'autre pour totaliser 12,7 millions de DH, soit 5% de participation aux projets allant de 2010 jusqu'à 2012.

Le directeur régional profite par ailleurs de chaque rencontre organisée au niveau régional pour encourager les investisseurs (agrégateurs potentiels) à tirer profit de l'appui du ministère de l'Agriculture à travers le système incitatif de l'agrégation (loi de l'agrégation, subventions préférentielles, accès au foncier, etc.).
En effet, le concept d'agrégation, mis en place à l'origine pour lutter contre la problématique du morcellement des terres et pour permettre la mutualisation des intrants et du financement, ne prend pas encore. Il a été enregistré un faible engagement des agrégateurs pour les projets pilier 1, et ce malgré les différentes aides aux projets d'agrégation. Celles-ci sont, pour rappel, déclinées en trois catégories. Il s'agit d'une subvention à taux et plafonds majorés pour l'acquisition du matériel agricole et pour l'équipement en système d'irrigation localisée ou de complément. Ces subventions peuvent être octroyées aussi bien à l'agrégateur qu'aux agrégés.

Pour les projets d'irrigation localisée ou de complément, les taux de la subvention sont respectivement de 100% et de 70%. Pour l'équipement des exploitations en matériel agricole, les taux de subvention varient de 30% à 80%. À cela s'ajoute une subvention pour les investissements consentis pour la mise en place et l'équipement d'unités de valorisation autour desquelles se construit le projet d'agrégation destinée aux agrégateurs promoteurs de projets d'agrégation. Et enfin une subvention forfaitaire d'encouragement à l'agrégation accordée par hectare ou par nombre de têtes agrégés à l'agrégateur, sous condition de l'atteinte des objectifs minimaux du projet d'agrégation. Celle-ci permet de contribuer au financement des actions entreprises par l'agrégateur au profit des agrégés et liées notamment à l'organisation professionnelle, l'encadrement et l'accès aux nouvelles technologies agricoles.

Nouvelle agrégation de pois chiche
Le dernier projet d'agrégation à Fès-Boulemane concerne la filière des légumineuses (Pois Chiche)
Une convention de mise en œuvre de ce projet a été signée le 7 juin 2011, sous la présidence du ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, entre l'Agence pour le développement agricole, la Direction régionale de l'agriculture de Fès-Boulemane et la Société Naturalim SA. Le projet sera entrepris auprès de 120 producteurs de la région Fès Boulemane (Provinces de Moulay Yacoub et Sefrou) sur une superficie de 1.000 ha, et ce à partir de 2012 pour atteindre, au terme de cette convention une superficie de 4.000 Ha et 500 agriculteurs agrégés. Ainsi, cette filière de pois chiche sera agrégée depuis l'amont jusqu'à l'aval. L'agrégateur assurera aux agrégés l'approvisionnement en intrants nécessaires, les contrats individuels d'agrégation avec les agrégés et la contribution à leur formation et encadrement. La Direction régionale de l'agriculture (DRA) précise que l'Agence pour le développement agricole contribuera avec la DRA à la mise en place du projet dans son cadre contractuel et prendra les dispositions nécessaires auprès de Tamwil Elfellah pour permettre l'accès au financement aux petits producteurs agrégés et veillera aussi à faire bénéficier l'agrégateur et les agrégés des aides de l'État spécifiques à l'agrégation dans le cadre du Fonds de développement agricole.

Investissements

L'année 2011 a vu le lancement d'un projet du pilier 1, avec un investissement de 1,5 million de DH pour l'agrégation de la filière céréales à Fès et Sefrou et de trois projets du pilier 2 avec un coût de 29 millions de DH pour le développement des filières céréales, pommier et olivier à Sefrou.

L'année 2012 verra la concrétisation d'un projet du pilier 1 pour l'agrégation de la filière légumineuse (pois chiche) à Fès et Sefrou, 11 projets du pilier 2 avec une enveloppe de près de 157 millions de DH pour le développement des filières olivier et légumineuses à Fès, amandier, olivier, pommier, prunier et figuier à Sefrou. Et enfin quatre projets olivier à Boulemane.

Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière