Pêches maritimes



Le Maroc dispose de deux façades maritimes sur l'Océan Atlantique et la Mer Méditerranée s'étendant sur une longueur de plus de 3.500 kms.

Les côtes marocaines contiennent une richesse halieutique très importante. L'institution de la Zone Economique Exclusive (ZEE) de 200 miles marins a porté la surface maritime sous juridiction nationale au-delà du million de Km2.

La stratégie appliquée à cette branche d'activité s'est matérialisée, notamment par la mise en place de dispositifs administratif, juridique et financier appropriés qui ont permis au secteur de renforcer ses capacités et ses moyens de mise en valeur du patrimoine maritime national.

Ainsi, l'ensemble de ces mesures a permis la modernisation progressive de la pêche côtière et artisanale, la constitution d'une jeune flotte de pêche hauturière performante, la promotion et la modernisation des industries de la pêche, l'expansion de la flotte de commerce national et l'intensification de la recherche scientifique marine et de la formation maritime.

Avec une flotte de 3000 navires et une infrastructure portuaire en pleine expansion, le Maroc est le plus important producteur et exportateur des produits de la mer en Afrique et dans le monde arabe.
Le secteur des pêches maritimes représente dans la balance commerciale 15% de la valeur totale des exportations et 55% de la valeur des exportations agro-alimentaires et emploie plus de 200.000 personnes. La valeur annuelle des exportations des produits de la pêche est estimée à plus de 600 millions de dollars.

LA PRODUCTION

La production totale de la pêche a atteint 625.195 tonnes en 2002, contre 852.048 tonnes en 1995 .Cette baisse de la production s'explique par le système rigoureux des arrêts biologiques imposé aux flottes nationales et étrangères.

PRINCIPAUX PORTS DE PECHE :

Agadir, Tan-Tan, Essaouira, Safi, El Jadida, Casablanca, Mohammédia, Rabat, Kénitra, Larache, Tanger, El Hoceima, Nador, Laâyoune, Dakhla.

LA FLOTTE

- Nombre de bateaux: 2.973 unités
- Pêche côtière :2.564(72.148 TJB)
- Pêche hauturière: 462(152.417 TJB)

LES ACCORDS DE PECHE

La recherche d'une exploitation halieutique plus rationnelle a conduit à la conclusion, sur de nouvelles bases, d'un accord de pêche d'une durée de 4 ans avec l'Union Européenne.

Cet accord prévoit une réduction graduelle de l'effort de pêche de la flotte communautaire, modulée selon les différents types de pêches.

Il inclut également des incitations pour le débarquement des prises dans les ports nationaux ainsi qu'un renforcement des contrôles en vue d'un meilleur suivi de l'évolution du stock marin. S'agissant de la contrepartie financière de l'accord, l'Union Européenne s'est engagée à verser une compensation financière de 355 millions d'écus et à consentir des concours accrus pour le développement du secteur.

L'accord de pêche avec la Russie a été également renouvelé pour une durée de trois ans. Il autorise 28 navires russes à pêcher dans les eaux nationales dans la limite de 200.000 tonnes d'espèces pélagiques au cours de la première année, les quotas pour les deux années suivantes devant être établis en fonction de l'état des réserves marines.

Pour davantage d'informations, consultez :

Le site du Département des Pêches Maritimes
Le site de l'Office National des Pêches


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière