Parcs offshore : 78% de taux d'occupation à CasanearShore et 86% à Technopolis

Sur les 164 000 m2 déjà livrés à CasanearShore, 78% sont occupés par près de 70 entreprises. A Salé, 30 entreprises totalisant 6 000 employés sont installés dans la partie offshoring du Technopolis.



Parcs offshore : 78% de taux d'occupation à CasanearShore et 86% à Technopolis
Les parcs offshore ont toujours le vent en poupe. D’après l’aménageur MedZ Sourcing qui, à ce jour, en a développé 4, les taux d’occupation sont en effet plus qu’honorables. A CasanearShore d’abord, opérationnel depuis 2007, le taux d’occupation qui était de 95% en 2009 a été réduit, suite à l’augmentation de la surface disponible en 2012. Aujourd’hui, ce parc s’étend sur 164 000 m2, dont 78% sont occupés. Quelque 70 entreprises y sont installées contre 41 en 2009. Elles emploient plus de 18 000 personnes. Elles seront 28 000 une fois que la superficie atteindra 300 000 m2. Au 31 décembre 2012, un investissement global de 1,8 milliard de DH a été engagé pour le parc offshore casablancais. En ce qui concerne les infrastructures, la construction de 2 hôtels a été lancée l’année dernière. Il s’agit d’abord d’un hôtel Ibis de 130 chambres sur 8 étages et d’un Novotel d’environ 120 chambres sur 7 étages. Un complexe socio-sportif est également prévu, et ce, dans le cadre de la stratégie de développement économique et social et de la protection de l’environnement sur le site. Construit sur 5 000 m2, il sera accessible aux habitants de la zone.

A Technopolis, ouvert depuis 2008, il est prévu d’aménager en tout 270 000 m2. A ce jour, 58 000 m2 nécessitant une enveloppe globale de 900 MDH sont livrés. Le taux d’occupation est de 86%. Trente entreprises, entre autres Nemotek et lear, totalisant 6 000 salariés, en plus de l’Université internationale de Rabat, y sont implantées. Elles étaient 17 en 2009.

Les premières installations à Fès Shore sont prévues courant juin

L’engouement est cependant moindre que durant ces dernières années. «Le contexte local et international a connu de nombreuses évolutions. Le secteur de l’offshoring a beaucoup évolué tant dans le monde qu’au Maroc et les incertitudes sur l’économie mondiale se multiplient. Le ralentissement de la demande s’est fait sentir dans ce contexte de crise internationale et le rythme des constructions devra en tenir compte. Les analystes parlent d’une reprise à l’horizon 2015», explique-t-on du côté du top management de MedZ Sourcing. C’est de cette façon que l’aménageur national, filiale de la CDG, justifie sa décision de mettre les projets de parcs offshore à Agadir et Marrakech en stand-by.

Pour autant, le développement continue chez MedZ Sourcing. Fès Shore a ainsi été inauguré courant 2012. 13 000m2 ont ainsi été livrés fin 2012, sur les 130 000 m2 prévus à terme, et l’installation des premiers clients est prévue pour le courant de ce mois de juin. A terme, ce parc, le premier en dehors de l’axe Casablanca-Rabat, devrait employer 12 000 personnes. Equipé à 100% en fibre optique, il offre une économie moyenne de coût de structure de près de 20% par rapport à l’axe précité. «Le premier client du parc, un grand groupe industriel dans le secteur automobile compte créer une activité de R&D dans le même secteur d’activité», confie-t-on. Même si le nom de cet industriel n’est pas encore connu, on indique qu’il est déjà présent au Maroc mais qu’il souhaite développer de nouvelles activités à Fès Shore.

Prochain sur la liste, Oujda Shore «fait déjà partie de l’offre promotionnelle de MedZ Sourcing», nous dit-on chez l’aménageur. 11 000 m2 ont d’ores et déjà été construits, sur les 20 000 m2 prévus à terme. «La priorité est de donner de l’élan à ces deux nouvelles destinations (ndlr, Fès et Oujda), en faire des plateformes attractives pour les investisseurs, développer la commercialisation et accompagner les acteurs installés», affirme la direction de l’aménageur. Pour Agadir et Marrakech, pourtant prévus depuis longtemps (la première tranche d’Agadir devait être opérationnelle l’année dernière d’après un précédent agenda), la copie a été revue. «MedZ Sourcing, en collaboration avec le ministère du commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies et les partenaires du secteur, a lancé une étude sur l’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie du secteur. Cette revue à mi-parcours de l’offre offshoring pouvant aboutir, notamment, à des orientations stratégiques et d’ajustement des marchés cibles, de la proposition de valeur Maroc et de la stratégie promotionnelle de MedZ Sourcing», rappelle la direction de la filiale de la CDG.
 

Anne-Sophie Martin
www.lavieeco.com



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière