Outils de recherche d’emploi



Les Français sont loin derrière leurs voisins européens pour l’utilisation d’Internet. Kelly Services, 5e réseau international de travail temporaire, publie les résultats d’une grande enquête européenne sur les outils de recherche d’emploi.
L’enquête révèle qu’Internet est considéré comme la méthode la plus utilisée pour trouver un emploi: il est cité par 68 % des Européens, devant les agences de recrutement (54 %), les envois de candidatures spontanées (43 %), les petites annonces dans la presse (40 %). Les relations (professionnelles ou personnelles) ne sont citées que par 26% des européens interrogés (sachant que les personnes interrogées pouvaient donner plusieurs réponses). Mais l’analyse des résultats par pays laisse entrevoir d’importantes différences : si les Danois et les Belges sont respectivement 93 et 90 % à citer Internet, les Français arrivent loin derrière avec 68%, probablement parce qu’ils sont moins bien équipés en ordinateurs que leurs voisins. Le taux d’équipement des Français est en effet de 54% alors qu’il atteint 2/3 pour les Anglais ou les Allemands. De plus, seuls 39% des foyers français sont connectés à Internet contre 60 % au Royaume-Uni et en Allemagne et plus des 3⁄4 au Danemark. En Europe, les 25/44 ans sont ceux qui l’utilisent le plus, devant les 15/24 ans pourtant plus habitués à ce média. Même parmi les personnes plus âgées, Internet est cité comme le 1er outil de recherche d’emploi.
Du côté des recruteurs, on observe qu’Internet a bouleversé la dynamique du recrutement. En effet, l’outil permet de raccourcir considérablement les processus de recrutement en étant capable d’atteindre des milliers de candidats en quelques minutes, encore faut-il bien cibler les recherches. En effet, le nombre de candidatures reçues est plus important que par les moyens traditionnels. Les candidats sont mieux informés sur le marché du travail et l’environnement des postes, mais cela ne garantit pas nécessairement une meilleure qualité de ces candidatures. Les recruteurs ont d’ailleurs dû s’adapter à ces changements, en mettant en place des systèmes informatiques pour mieux gérer ces flux de CV. On remarque par ailleurs que les Italiens arrivent en haut du classement des pays lorsqu’il s’agit de contacts directs (candidatures spontanées, relations).

Aujourd'hui le maroc


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière