OFPPT : réalisations examinés, rapports moral et financier approuvés



Comme tous les conseils d'administration des différents offices tenus à la fin de l'année 2009 et au début de 2010, l'heure a été au bilan dans le cadre du conseil d'administration de l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).

Cette réunion qui a été présidée, la semaine dernière, par le ministre de l'Emploi et la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, a été précédée, un mois auparavant, d'importants préparatifs dans le cadre du «comité de gestion». Ce conseil d'administration avait une grande importance, selon M. Rhmani, car il coïncide avec la deuxième année du lancement du plan quinquennal 2008-2012 «visant à redoubler d'efforts pour la réhabilitation des ressources humaines. A travers ce plan, on veut alimenter le marché du travail par plus de 750 mille lauréats formés dans les différentes institutions publiques et privées», a-t-il déclaré en s'adressant aux cadres de l'OFPPT, à des représentants de la CGEM, à des salariés…

A croire ses propos, ces différentes actions menées dans le cadre de l'OFPPT «visent, à l'horizon 2012, à répondre aux besoins de l'économie marocaine en ressources humaines et particulièrement aux besoins des différents chantiers et plans sectoriels mis en place (plan émergence, plan vert, plan Azur, Halieutis pour la pêche, vision 2015 de l'artisanat…). Et ce, à travers une vision basée sur la collaboration entre les partenaires sociaux et économiques ainsi que tous les intervenants dans le secteur de la formation en prenant en considération la formation qui s'adapte aux besoins du marché», a-t-il avancé. En évoquant le bilan de l'OFPPT, le ministre de l'Emploi a affirmé que l'Office est arrivé à former, au cours de l'année dernière, 22O mille jeunes. Ce qui représente une augmentation de 13% par rapport à l'année précédente (194 mille formés). Pour sa part, le directeur général de l'OFPPT, Larbi Bencheikh, s'est penché sur l'exercice des chiffres afin de faire le point sur les réalisations des différents centres de formation sur le plan national. Il a précisé que l'OFPPT a maintenu en 2008 un rythme de croissance soutenu par la réalisation d'une carte de 194.000 stagiaires.

Ce qui a été arrêté pour la rentrée 2008-2009, marquant une évolution de 17% par rapport à la carte de 2007-2008. «Pour satisfaire cette affluence, l'OFPPT a procédé à la création de nouveaux établissements, portant son réseau de 265 à 282 établissements de la formation professionnelle. L'année 2008 a vu le démarrage de plusieurs centres, entre autres, dans le tourisme (Béni Mellal, Essaouira, Agadir Founty et le Centre de développement des compétences en hôtellerie-tourisme de Marrakech), l'ISTA NTIC Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech et l'ITA El Aroui», a-t-il exposé devant les membres du conseil d'administration de l'Office. Il a également rappelé que les effectifs en formation ont atteint, à la rentrée 2009-2010, 220 mille stagiaires accueillis par les 297 établissements qui constituent actuellement le réseau de l'OFPPT. «Ce développement est soutenu par la poursuite de l'amélioration de la qualité de la formation avec l'appui de l'expertise d'organismes de renommée internationale et l'implication grandissante des professionnels dans le processus de formation, depuis la définition des besoins jusqu'à la validation des acquis des stagiaires», a affirmé Larbi Bencheikh.

Selon lui, l'année 2008 a été marquée par le maintien de l'exigence de qualité de la formation, ce qui a nécessité plusieurs autres actions. Notamment la «réingénierie» continue des modules de formation, la formation et la spécialisation des formateurs, la poursuite du processus de certification des établissements, du corps des formateurs et des modules de formation… L'OFPPT a également engagé d'autres chantiers pour l'amélioration de la qualité de sa formation, notamment la certification des formateurs, des stagiaires et la certification ISO 9001-version 2000 des établissements. En matière de formation continue, l'OFPPT a redoublé d'efforts pour s'imposer en tant qu'opérateur multidisciplinaire tant auprès des PME et des grandes entreprises qu'au niveau du secteur public, «avec un chiffre d'affaires de plus de 69 MDH ; ce qui représente plus de 11% par rapport à 2007 et au-delà de 100% par rapport à 2005», a dit le directeur général de l'Office.
En termes de prestations aux entreprises et conformément aux engagements de l'OFPPT, l'exercice 2008 a été consacré à l'apurement des dossiers des centres supérieurs de formation, des années antérieures et à la mise en œuvre du nouveau mode de gouvernance de ces centres tel qu'il a été décidé par le précédent conseil d'administration. Sur le plan financier, les responsables de l'Office ont mis en avant la rationalisation des dépenses. Dans ce cadre, ils ont précisé que le coût de fonctionnement par stagiaire a baissé de 39% par rapport à celui de 2002.

lematin.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière