Nouveau record de consommation d'électricité



Nouveau record de consommation d'électricité
A chaque période de fortes chaleurs, la consommation de l’électricité atteint des niveaux record. Un nouveau pic de 5.140 mégawatts a été enregistré lundi 25 juin à 21 heures 45 minutes. Il dépasse le niveau maximum de 4.890 relevé en 2011. Durant ce lundi, la puissance appelée à la pointe du soir était en hausse de 5% comparativement au record de 2011. Ce qui représente une consommation additionnelle de 250 mégawatts et équivaut à la puissance appelée par la ville de Fès et ses régions.  Au total, la production maximale enregistrée durant cette journée est de 96.852 Mwh, en augmentation de 2.172 M Wh (+ 2.3 %) comparativement au record de l’année dernière (30 Juin 2011). Ce nouveau record est attribué au pompage agricole pour les besoins de l’irrigation et à l’usage important des climatiseurs durant cette nouvelle vague de chaleur. Celle-ci a débuté samedi 23 juin et devrait se poursuivre jusqu’au jeudi 28 juin. Les services de la Météorologie Nationale s’attendent à des températures maximales pouvant atteindre 48°C.  Avec la récurrence des vagues de chaleur de plus en plus de ménages et d’entreprises s’équipent en climatiseurs, des appareils souvent énergétivores et pas toujours aux normes d’efficacité énergétique. «A l’instar des années précédentes, on note une augmentation exceptionnelle de la consommation de l’électricité durant toute la journée surtout à la mi-journée, appelée pointe du matin, et en début de soirée qui est la pointe du soir», souligne un responsable à l’Office National de l’Electricité. Jusque-là, les pics de consommation enregistrés n’ont été à l’origine d’aucun délestage ni incident. «La capacité du système électrique de notre pays répond dans des conditions normales aux forts appels de la consommation. Début 2012, le parc de production électrique national a été renforcé par une capacité additionnelle notamment par la mise en service de la Centrale de Kénitra d’une capacité de 300 MW », souligne l’Office. 
Il faut dire aussi que dans la planification du développement du système électrique, l’ONE tient compte du phénomène de fort appel de charge en période de température élevée. L’Office a également accéléré son programme d’investissement dans la production et dans le transport de l’électricité pour faire face à la hausse de demande qui connaît une croissance annuelle moyenne de près de 7%. Jusque-là, 2.350 MW ont été réhabilités pour un budget de 2,5 milliards de dirhams et près de 1.100 MW installés pour un investissement de 12 milliards de dirhams.
L’ONE a également renforcé le réseau électrique. Les  investissements cumulés dans le transport et la distribution se sont élevés à 1,8 milliard de dirhams entre 2008 et 2010. Sur  la période 2011-2015, l’Office compte consacrer 9 milliards de dirhams à la distribution et 12,3 milliards de dirhams pour le transport de l’électricité.


l'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière