Mr Bricolage, la situation est critique



Mr Bricolage, la chaîne qui vend des produits de quincaillerie, de décoration ou de jardinage, mise sur un vaste plan stratégique pour se relancer, passant notamment par la fermeture de 17 établissements en difficulté et la suppression de 238 postes.

Le groupe, qui dessert au total 832 magasins dans le monde, souhaite se recentrer sur son activité de services aux établissements vendant ses produits et prévoit de se désengager de la plupart de ses 87 magasins en propre en France, a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.

Aussi, outre la fermeture nette en 2017 de 17 magasins estimés "dans une situation critique", Mr Bricolage prévoit la cession "en l'état" d'une trentaine de magasins dans les deux ans.

Il envisage également qu'une trentaine de magasins "fassent l'objet d'investissements destinés à pérenniser leur activité avant leur cession".

En 2015, la baisse de la rentabilité de ces magasins détenus en propre, qui avaient dans leur ensemble essuyé une perte opérationnelle de 12 millions d'euros, avait pesé sur le bénéfice du groupe.

"Le redimensionnement de notre parc de magasins intégrés est la condition nécessaire pour nous permettre de poursuivre notre développement en France et à l'international", a assuré Christophe Mistou, directeur général de Mr Bricolage, cité dans le communiqué. Ancien de Castorama, il est arrivé à la tête de l'entreprise en mars.

Mr Bricolage conservera cependant quelques magasins en propre, "une vingtaine maximum", a précisé M. Mistou à l'AFP, expliquant vouloir développer "trois ou quatre concepts de magasins pour exprimer notre savoir-faire".

Après avoir repoussé les avances de ses concurrents britannique Kingfisher et français Bricorama, le groupe avait déjà engagé en septembre 2015 des mesures d'économies.

Le plan stratégique du groupe présenté mercredi, baptisé Rebond, a pour objectif final "le retour durable à la croissance du groupe et de ses réseaux".

En termes d'organisation, parallèlement à la cession ou à la fermeture des magasins en propre, Mr Bricolage prévoit le déploiement d'un système unique de gestion.

Le groupe souhaite aussi redéfinir une offre "plus performante et compétitive" qui soit "mieux adaptée à l'évolution des habitudes de consommation et des attentes des clients".

La société, créée en 1964, mise enfin sur l'expansion du numérique dans tous ses magasins et le développement de nouveaux services liés à internet.

Financièrement, ces évolutions se traduiront pour l'entreprise par une charge de 65 millions d'euros dans ses comptes 2016.

En prévision de ces annonces, Mr Bricolage avait demandé la suspension mercredi de la cotation de son action à la Bourse de Paris. Il y est valorisé 135 millions d'euros.


lavieeco.com


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière