Morocco Awards 2013 : Les entrepreneurs incités à s’ouvrir sur l’Afrique



Morocco Awards 2013 : Les entrepreneurs incités à s’ouvrir sur l’Afrique
Près de 63 entreprises marocaines se sont portées candidates, cette année, pour la 5e édition des Morocco Awards. Lancé en 2009, ce rendez-vous annuel est l’occasion de mettre en avant les performances des acteurs économiques les plus marquants du marché marocain. Cette année la cérémonie a été présidée par Moulay Hafid Elalamy, nommé à la tête du département de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique.

Le jury, présidé par Amine Benkirane, PDG du Groupe Kitéa, a décerné 7 récompenses dans différentes catégories. Le groupe Dolidol a réalisé un coup double lors de cette cérémonie puisqu’il a remporté le Trophée de marque de fabrique et le Prix du public. Une belle consécration pour le fabricant de matelas qui fête cette année ses 40 ans. Pour célébrer cet anniversaire, Jalil Skalli, le directeur général, a annoncé que son entreprise a fabriqué le plus grand matelas du monde cette année.
Marque et design

Le prix de l’Organisation mondiale de la propriété industrielle est revenu au groupe Titus. L’entreprise de Saïd Alj, qui existe depuis 80 ans, a su se démarquer par son développement à l’international puisqu’elle est présente en Afrique de l’Ouest, aux Etats-Unis et en Europe.
Les jeunes entreprises ont également fait l’objet de distinctions lors des Morocco Awards 2013. C’est notamment le cas de Hmizate.ma, qui a remporté le Trophée catégorie services. Le groupe de télécommunication Inwi a décroché le Prix du meilleur design de marque.
Les entreprises tournées vers les produits du terroir et le design ont été mises à l’honneur aussi. C’est le cas de Zaman d’or. Celle-ci, spécialisée dans les produits du terroir, a réussi à s’exporter à l’international. Mostapha Rakik, son directeur, a remporté le Prix de la marque de tradition. Myriam Mourabit, artiste designer, a, quant à elle, remporté le prix du meilleur design de produit.

Par ailleurs, les Morocco Awards ont été également l’occasion pour le ministre de saluer la dynamique qui caractérise le marché national. Il a néanmoins souligné que celui-ci devra désormais s’ouvrir à l’international. Il a notamment insisté sur les opportunités qu’offrent les pays africains, en appelant à s’en saisir, le plus rapidement possible. «Pour ceux qui n’y ont pas encore pensé, c’est une question de mois, voire de semaines», a-t-il tenu à préciser. En dehors de la qualité du produit ou du service, l’entreprise marocaine doit aussi pouvoir défendre son image de marque sur les autres marchés. Ce n’est donc pas un hasard si l’édition de cette année a été placée sous le thème «La marque et le design». Ce volet revêt une importance majeure. En effet, une enquête menée par l’Organisation internationale de la propriété intellectuelle révèle que plus de 500 milliards de dollars sont consacrés, annuellement, à la gestion de marque. Un montant qui dépasse ceux qui sont engagés dans recherches développement.
 
L'economiste / Bouchra ELAZHARI


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière