Maroc Telecom : un bilan 2006 'excellent'



Maroc Telecom : un bilan 2006 'excellent'
Maroc Telecom, un bilan 2006 "excellent" conforté par un résultat net de plus de 6 MMDH (+16 pc)
Rabat, 02/03/07- L'année 2006 a été "excellente" pour Maroc Telecom, qui a réalisé un résultat net de 6,739 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 16 pc par rapport à 2005, pour un chiffre d'affaires de 22,615 MMDH (+10,1 pc), a indiqué le président du directoire de l'opérateur historique du Royaume, M. Abdeslam Ahizoune.

La hausse a concerné également le résultat opérationnel, qui s'est établi, à fin décembre 2006, à quelque 10 MMDH, s'inscrivant ainsi en progression de 15,7 pc par rapport à son niveau il y a une année, a ajouté M. Ahizoune, qui présentait lors d'une conférence de presse vendredi à Rabat, les résultats 2006 du groupe, tels qu'examinés par le conseil de surveillance et audités par les commissaires aux comptes.

Il ressort également des statistiques présentées par M. Ahizoune que le chiffre d'affaires brut de l'activité "Fixe et Internet" s'est élevée en 2006 à quelque 12,61 MMDH (+5,6 pc), alors que celui de l'activité "Mobile" a atteint 14,68 MMDH (+15 pc).

Le groupe a investi durant l'année écoulée, 16 pc de son chiffre d'affaires, soit près de 4 MMDH (+23,9 pc), a souligné M. Ahizoune, précisant que cet effort d'investissement a concerné essentiellement l'amélioration de la qualité de service, le renforcement de la capacité de l'Internet et celle du Mobile, ainsi que le développement de nouveaux services, tels que le mobile 3ème génération (3G).

Maroc Telecom, qui accorde un grand intérêt au développement de nouveaux secteurs d'activité au Maroc, investit également dans la construction du câble sous-marin "Atlas Offshore" entre le Maroc et la France, dédié aux métiers de l'Offshoring, a-t-il ajouté.

Maroc Telecom doit son succès à ses innovations dans le domaine des offres.

Le groupe a enregistré en 2006 une forte croissance des parcs mobile à 11,3 millions de clients (+30 pc) et Internet à près de 400.000 clients (+55 pc), dont 384.000 clients ADSL, a souligné M. Ahizoune, qui a cité également, dans ce cadre, la généralisation des offres illimitées et le lancement de la télévision sur ADSL.

Suite à tous ces résultats "exceptionnels", Maroc Telecom, coté simultanément sur les places de Casablanca et de Paris, compte distribuer un dividende ordinaire de 7,88 dirhams par action, soit un total de plus de 6,9 MMDH, correspondant à l'intégralité du résultat distribuable au titre de l'exercice 2006, a précisé M. Ahizoune. Le conseil de surveillance de Maroc Telecom fera une proposition dans ce sens à l'Assemblée générale des actionnaires du 12 avril prochain.

La valeur de ce dividende s'est inscrite en hausse de 13 pc par rapport à 2005, pour un rendement de près de 6 pc au cours du 28 février dernier, a souligné M. Ahizoune, précisant que Maroc Telecom a versé à l'Etat en 2006 environ 6 MMDH au titre d'impôts et taxes.

L'opérateur historique parvient ainsi à distribuer l'intégralité du résultat distribuable à ses actionnaires tout en assurant à l'entreprise les moyens de son développement notamment à l'extérieur. Outre 51 pc du capital de Mauritel (Mauritanie), Maroc Telecom vient d'acquérir 51 pc du capital de l'Onatel (Burkina Faso) et 51 pc du capital de Gabon Telecom. En Europe, l'opérateur marocain a lancé "Mobisud", une offre MVNO (mobile virtual network operator), qui permet aux Marocains établis en France de communiquer moins cher avec le Maroc. Il a également mis en place des points de présence pour capter le trafic international à Paris et à New York.

Concernant cette croissance à l'extérieur, M. Ahizoune a précisé que son groupe travaille actuellement sur une formule "Mobisud Maroc" et reste très attentif à toutes les opportunités d'investissement dans les pays, liés au Maroc par des relations d'amitié fortes, notamment en Afrique et en Europe.

Concernant les perspectives 2007, M. Ahizoune s'est montré confiant en l'avenir du groupe et table sur une croissance annuelle du chiffre d'affaires supérieure à 6 pc et celle du résultat opérationnel consolidé supérieure à 10 pc.

MAP

Maroc Telecom: baisse ses tarifs

Baisse des prix des communications à partir des téléboutiques
Annonce des résultats annuels demain

Il fallait s’y attendre. Maroc Telecom riposte aux dernières offres du marché. D’abord l’arrivée de Wana avec son pack de téléphonie fixe Bayn, ensuite Méditel, qui propose un mobile à 99 DH, jouant sur la nuance entre le mobile et le fixe à mobilité restreinte. A coup de campagne de com’, la bataille n’a jamais été aussi rude. L’opérateur historique, lui, a pris son temps et a fini par annoncer une promotion qui colle de près à celle de la marque au moulinet à vent. L’enjeu étant la téléboutique, Maroc Telecom cherche à s’assurer de la fidélité de celles qui lui sont attachées. En effet, dès ce 1er mars, les téléboutiques bénéficieront d’une augmentation de la rémunération accordée sur la revente des communications. Celle-ci varie entre 36 et 40%. Les clients ne seront pas en reste et profiteront aussi d’une réduction. Le prix par minute passe de 1 à 0,50 DH la minute pour le fixe et de 3,75 à 2 DH pour le mobile en plein tarif. Il faut donc compter sur une remise respectivement de 50 et 47%. Appeler à l’international reviendra aussi moins cher puisque Maroc Telecom annonce une baisse de 57%. Tous ne pourront cependant pas en bénéficier puisque la ristourne ne concerne que certaines destinations, que l’opérateur ne mentionne pas. La baisse des tarifs de communications vers le fixe et les mobiles est
également appliquée aux communication passées par télécarte, à partir des publiphones de l’opérateur. Maroc Telecom, qui annonce ses résultats annuels demain vendredi, ne manquera pas de revenir sur ces nouvelles dispositions. Rappelons que l’opérateur a fini l’année 2006 avec un chiffre d’affaires consolidé de 22,6 milliards de DH, en progression de 10,1% par rapport à l’année précédente (cf. www.leconomiste.com). Leader incontesté sur tous les segments, il devra néanmoins faire face au nouvel entrant qui promet de booster le marché du fixe qui compte aujourd’hui 1,26 million de lignes. Wana table sur le doublement du taux de pénétration dans les prochaines années, avec un potentiel de 1,3 million de nouvelles lignes fixes.
Le segment du fixe a connu une mauvaise année 2006, enregistrant un recul de 5,6% par rapport à 2005. Il ne dépasse pas 4,6% de taux de pénétration. Le professionnel représente 23,4% (+2%) de ce marché alors que les publiphones maintiennent leur position (12%).


L'Economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière