Maroc Numeric 2013, une valeur ajoutée pour l'économie nationale et l'administration publique



La stratégie nationale "Maroc Numeric 2013" représente une valeur ajoutée notamment pour l'économie nationale et l'administration publique, a affirmé le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Ahmed Réda Chami.

Intervenant lors d'une journée d'étude organisée samedi par la Faculté de sciences techniques (FST) de Fès, M. Chami a relevé que cette nouvelle stratégie permettra au Royaume de se positionner comme un hub technologique régional, précisant que ce projet ambitieux vise en premier lieu à rapprocher l'administration des besoins des usagers en termes d'efficacité, de qualité et de transparence.

Le plan "Maroc Numeric 2013", a-t-il rappelé a été construit autour d'une vision et d'ambitions claires ayant pour objectifs entre autres, d'inciter à l'informatisation des PME et développer la filière locale des technologies de l'information, notamment en favorisant l'émergence de pô les d'excellence à fort potentiel à l'export.

Il a également souligné que parmi les projets phares du plan "Maroc Numeric 2013", figure le programme "Injaz" qui permettra à quelque 16.000 étudiants de bénéficier d'un usage permanent des ressources et des services des TIC pendant leurs études universitaires.

Et de rappeler que "Injaz" concerne tous les étudiants, notamment les élèves ingénieurs et assimilés, inscrits pour l'obtention d'un diplô me national dans les établissements d'enseignement supérieur public, partenaires de l'initiative gouvernementale 10.000 ingénieurs.

L'objectif, a-t-il dit, est d'atteindre à l'horizon 2013, 100 pc d'ingénieurs et assimilés équipés en ordinateurs et connexion Internet.

De son cô té, le doyen de la FST, M. Mohcine Zouak a jeté la lumière sur l'offre en formation de son établissement, ses contributions dans les programmes 10.000 ingénieurs et offshoring, ainsi que les principales orientations stratégiques de la Faculté en matière de formation et des TIC.

Il a, par ailleurs, fait remarquer que les six métiers mondiaux du Maroc, à savoir, l'électronique, l'aéronautique, l'offshoring, l'agroalimentaire et le textile/Cuir, représentent des domaines privilégiés pour le lancement des nouvelles formations de la FST de Fès.

Le président de l'Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, M. Farissi Serghini, a quant à lui, mis en exergue l'importance de cette rencontre qui entre dans le cadre de l'ouverture de l'université sur le monde socio-économique.

Il a, à cette occasion, souligné la contribution de l'université de Fès dans les grands programmes sectoriels nationaux, à l'instar des programmes émergence I et II, le plan Maroc Vert et Maroc numeric 2013.

MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière