Loi de Finances 2012 Agriculture : 7,5 milliards de DH d’investissements publics



Loi de Finances 2012 Agriculture : 7,5 milliards de DH d’investissements publics
Le gouvernement va poursuivre en 2012, avec d’énormes ressources, les actions de redynamisation, de modernisation et de mise à niveau de l’agriculture, dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Indépendamment des aléas climatiques, la mise en œuvre de la stratégie agricole marocaine ne connaît pas de répit, et ce, justement pour atténuer d’une manière structurelle la dépendance accrue du secteur du niveau de la pluviométrie. La poursuite de ce chantier est renforcée par le nouveau projet de loi de Finances qui est en cours d’adoption au Parlement. En effet, au titre de l’année 2012, l’enveloppe budgétaire allouée au domaine de l’agriculture dépasse 10 milliards de DH, dont la part du lion est destinée à l’investissement, soit 7,5 milliards de DH.

Plusieurs domaines vont bénéficier de cette enveloppe. Il s’agit d’abord de l’irrigation et de l’aménagement de l’espace agricole. Ce qui se traduira, entre autres, par la poursuite de la mise en œuvre du Programme national d’économie d’eau en irrigation (PNEEI), qui s’étale sur 10 années et dont le coût est estimé à 37 milliards de DH. Ce programme est composé de 2 volets: la reconversion collective (secteurs de la grande hydraulique) sur plus de 337.000 ha et la reconversion individuelle (irrigation privée) sur 218.000 ha. Il s’agit également de la poursuite de la concrétisation du programme de résorption du décalage entre les superficies dominées par des barrages existants ou en cours de réalisation et celles qui ont fait l’objet d’aménagements hydro-agricoles, soit une superficie globale de 140.000 ha.

Le programme de Partenariat public-privé (PPP) pour la gestion déléguée du service de l’eau dans les périmètres d’irrigation devra connaître aussi de nouvelles réalisations cette année. Ainsi, l’étude de faisabilité et d’options stratégiques de PPP concernant le périmètre de la Moulouya est en cours d’achèvement, alors que celle relative aux périmètres du Haouz et d’Azemmour-Bir Jdid est en cours de mise en œuvre. Il est à noter que la première phase concernant les études relatives respectivement aux périmètres du Loukkos, du Tadla, des Doukkala, du Gharb (irrigation) et au périmètre de Chtouka Aït Baha a été achevée en 2011. Idem pour le programme d’aménagement de l’espace agricole et rural et de parcours, auquel un important effort d’investissement sera consacré cette année.

Concernant le soutien à l’investissement agricole privé, le programme du département de l’Agriculture se focalise sur la mise en œuvre des contrats-programmes signés avec les professionnels entre 2008 et 2011. Ce programme, qui se réalisera à travers le Fonds de développement agricole, donnera lieu en 2012 à plusieurs actions. À titre d’exemple, on note l’extension et le renouvellement des plantations sur une superficie globale de 37.000 ha répartie entre l’olivier (20.000 ha), les agrumes (10.000 ha) et les autres arbres fruitiers (7.000 ha). De plus, dans le cadre des projets du pilier II du Plan Maroc Vert qui porte sur la mise à niveau solidaire du tissu de production, le programme d’action au titre de 2012 portera sur un portefeuille de 280 projets, dont 108 nouveaux projets et 172 projets initiés en 2010 et 2011 dont les travaux afférents sont poursuivis.

Les 108 projets nouveaux couvrent l’ensemble des régions du Royaume pour un investissement global de plus de 2 milliards de DH au profit de 87.000 bénéficiaires. Globalement, ces projets intéressent les principales filières de productions végétales et animales avec une prédominance de l’olivier, de l’amandier, de la viande rouge et de l’apiculture. Il faut rappeler que le pilier II doit profiter à 840.000 exploitants ciblés à travers 545 projets pour un investissement de l’ordre de 19,25 milliards de DH.

Des pôles dédiés à la recherche et développement

Dans le cadre des plans Maroc Vert et l’Émergence industrielle, le département de l’Agriculture financera les travaux de construction afférents aux Pôles de recherche développement et contrôle de qualité (PRDCQ) qui seront constitués de laboratoires de contrôle des produits agricoles, d’une entité de recherche-développement et de formation relevant de l’INRA (Institut national de la recherche agronomique), ainsi que d’autres espaces communs.
L’exercice 2012 sera marqué par l’achèvement des travaux de construction de deux pôles au niveau des agropoles de Meknès-Tafilalet et de l’Oriental, ainsi que par le lancement des travaux de construction des pôles de Tadla, de Marrakech et d’Agadir.

Repères
■ Au cours des trois dernières campagnes (2008 à 2011), un investissement estimé à 28,7 milliards de DH a été mobilisé (dont 24,5% provenant des bailleurs de fonds internationaux) dans le secteur agricole.
■ Depuis 2010, année de lancement effectif des projets du Maroc Vert au titre des deux piliers, près de 17 milliards de DH ont été engagés dans le cadre du pilier I pour 64 projets lancés et 9 milliards de DH pour le pilier II pour 224 projets.

Lahcen Oudoud, Le matin


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière