Les mises en chantier de logements progressent mais seulement grâce au segment social

212 000 unités ont été mises en chantier au premier semestre 2012, en hausse de 9.6%. L'habitat social en représente 75% et il est en progression de 66%. Les autres segments de logement ont accusé une baisse de 46%.



Les mises en chantier de logements progressent mais seulement grâce au segment social
C’est le logement social qui maintient la tête hors de l’eau aux promoteurs immobiliers. En effet, s’il n’y avait pas eu la relance en 2011 de ce segment d’habitat, suite à l’adoption d’incitations fiscales dans la Loi de finances 2010, le secteur de la construction aurait lourdement pâti de la conjoncture économique actuelle marquée par la cherté du foncier, les méventes de logements achevés et le durcissement des conditions de financement.

Les chiffres le prouvent bien : au cours du premier semestre 2012 (derniers chiffres disponibles auprès du ministère de l’habitat et de l’urbanisme), les mises en chantier ont totalisé 212 212 unités, contre 193 538 logements pendant la même période en 2011, soit une progression de 9,64%. Sauf que dans ce total, c’est uniquement le logement social qui progresse, et de manière soutenue. Toujours durant le premier semestre 2012, plus de 166 000 unités sociales et économiques ont été mises en chantier contre à peine 96 650 une année auparavant, soit une forte hausse de 66,4%. Ce qui veut dire que les autres catégories de logement (habitat intermédiaire et de haut standing) enregistrent une nette baisse en termes de mises en chantier : 51 977 à fin juin 2012 contre 96 880 une année plus tôt (-46%).

Depuis que le dispositif d’incitation fiscale a été lancé en 2010, les promoteurs immobiliers ont exprimé leur volonté de construire plus d’un million de logements à 250 000 DH d’ici 2020, en déposant plus de 600 demandes auprès du ministère de tutelle pour signer avec l’Etat les conventions qui leur donneraient droit aux avantages fiscaux prévus pour ce type de projets.

Tanger-Tétouan abrite 28% des mises en chantier

Le rythme de concrétisation de ces conventions est soutenu puisqu’à fin septembre 2012, 476 projets, totalisant près de 360 000 logements, ont reçu l’avis favorable ou favorable sous réserve des Agences urbaines. De ces 476 projets, 333 ont été autorisés, avec une consistance prévue de 236 940 logements. Les travaux concernant 243 projets ont effectivement commencé fin septembre 2012, portant sur 174 55 logements sociaux.

Dans quelles régions ces unités de logement sont-elles en train d’être construites ? Le ministère de l’habitat, dans ses dernières statistiques, ne fait pas la répartition régionale par type d’habitat, mais l’on sait déjà que les trois quarts des mises en chantier du premier semestre 2012 concernent le logement social. Et globalement, c’est la région de Tanger-Tétouan qui accapare le plus gros des unités mises en chantier, avec 28,5% du total, soit plus de 60 000 logements. Cette région, bien qu’elle soit en crise en raison de la multiplication des projets résidentiels de standing ces dernières années et de l’effritement de la demande, notamment étrangère, enregistre un déficit important en termes de logements sociaux compte tenu de son développement démographique, ce que les promoteurs et les pouvoirs publics s’empressent de combler.

Loin derrière Tanger-Tétouan, arrive la région de Meknès avec 9,8% des mises en chantier du semestre, soit près de 20 000 unités. Rabat-Salé et le Grand Casablanca n’arrivent qu’en troisième position avec un peu plus de 8% des mises en chantier chacune, soit environ 36 000 logements pour les deux régions. Suivent Marrakech, le Souss et l’Oriental avec respectivement 6,7%, 6,5% et 6% des mises en chantier au niveau national.

Ce rythme devrait s’accélérer à mesure que les projets de logements sociaux sont conventionnés et autorisés, mais en attendant, les unités de logement déjà achevées et mises sur le marché restent sur une tendance baissière. La production d’habitats, tous types confondus, a atteint près de 66 200 unités au premier semestre 2012, en légère baisse de 1,3% par rapport à la même période de 2011. Par segment, moins de 1 000 unités de logement à 140 000 DH (faible VIT) ont été produites au premier semestre de l’année, en baisse de 94% par rapport à fin juin 2011. La production de logements de moyen et haut standing n’a, elle, pas dépassé les 6 700 unités, en baisse marquée de plus de 35%. Seules les opérations économiques et sociales affichent une hausse importante sur le semestre : + 48% avec un total de 56 620 unités.
 


www.lavieeco.com



         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière