Les managers ont un devoir de vacances



L'année a été rude, les équipes en sortent plus épuisées les unes que les autres. Au delà de l'impression vécue par tous de " travailler plus pour gagner moins " qui est assez décourageante, la perte de sens ajoute à la fatigue un moral en berne. Le tableau noir du contexte actuel est, de plus, menacé d'une rentrée de septembre sous des auspices sombres. Après l'illusion du " ça va mieux " du printemps, la réalité d'une reprise lente au coût social considérable va s'imposer. Face à ces perspectives de ciel bas et gris, le soleil de l'été apparaît comme un répit d'autant plus précieux qu'il est éphémère.

Réajuster les modes de travail
Pour les managers, intégrer que la crise va durer, change la perspective de leur action. La question n'est plus de " tenir " quelques mois, le temps que la tempête passe, il va falloir réajuster les modes de travail, probablement inventer une nouvelle façon d'organiser le fonctionnement collectif et certainement redéfinir les priorités donc renoncer. Tout cela avec des équipes qui doutent, un niveau de confiance vis à vis des dirigeants qui s'est altéré, et un sentiment d'insécurité économique qui va exacerber les réactions émotionnelles. D'où la nécessité absolue pour le manager d'utiliser pleinement la période de vacances pour reconstituer ses capacités physiques, intellectuelles et émotionnelles dont il va avoir tant besoin. Quelques conseils pour ne pas gâcher cette période si attendue mais qui va passer si vite.

Débranchez...
Commencer par se déconnecter de son addiction à l'immédiateté de l'information et au lien permanent avec les différentes entités de l'entreprise via les e-mails. Le piège du téléphone sur lequel arrivent les mails est, à cet égard, redoutable. Impossible de résister à la lecture justifiée par la nécessité d'être prévenu d'un éventuel événement important. Donc prenez la précaution de prévenir que vous n'êtes pas joignable par mail pendant les vacances et oubliez votre Black Berry au bureau.

...et faites vous plaisir
Continuer par se rappeler que l'essentiel pour se reconstituer est de se faire plaisir. La première finalité des vacances est là. Après la première étape dans laquelle le plaisir principal est de ne plus être sous contrainte, la seconde étape suppose de construire son plaisir c'est à dire de faire des efforts pour en goûter toute la saveur.

Se concentrer sur l'instant présent. Tous les spécialistes du bonheur le répètent : savoir être pleinement dans le moment que l'on vit est l'une des principales clé du bien être. Il faut donc cultiver l'amnésie des démons du passé et ne pas se laisser perturber par les prévisions de la météo économique pour jouir de ces moments précieux que nous offrent les vacances.

Après avoir pratiqué dans ses jeunes années les devoirs de vacances, le manager doit s'imposer le devoir de vacances.

lesechos.fr


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière