Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique ont triplé sur dix ans



Les échanges commerciaux  entre le Maroc et l’Afrique ont triplé sur dix ans
 Voilà un marché à fort potentiel et dans lequel le Maroc n’arrive toujours pas à percer. Les échanges entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne ont triplé sur dix ans pour atteindre 11,7 milliards de dirhams en 2010. Pour autant, ils ne représentent que 2,6% de l’ensemble des échanges commerciaux du Royaume. Un potentiel important existe, mais il est sous-exploité.  Les  échanges demeurent concentrés essentiellement sur l’Afrique de l’Ouest, spécialement dans les pays francophones et un peu le Nigeria.
Les exportations du Maroc en Afrique subsaharienne sont faibles. Elles représentent à peine 4,9% des exportations globales en 2010. Pourtant, des actions ciblées sont menées via les campagnes organisées par Maroc Export, beaucoup de séminaires et de forum ou encore le relèvement du montant transférable au titre des investissements à l’étranger à 100 millions de dirhams. Un fonds de 200 millions de dirhams a même été créé afin de renforcer la présence des opérateurs privés marocains sur le marché africain. Mais est-ce suffisant? Surtout que la compétition se fait avec des pays comme la Chine, le Brésil et la France.

Sur le marché des produits alimentaires par exemple, le Maroc est concurrencé par la France dont la part a atteint 21,5% en 2010, suivie par le Brésil qui a vu sa part progresser de 2% en 2000 à 10,8% en 2010. Celle du Maroc a progressé de 0,6% à 1,2% au cours de la même période!
Les exportations du Maroc restent concentrées sur cinq pays: Sénégal, Mauritanie, Côte d’Ivoire, Guinée équatoriale et Nigeria. Ces pays absorbent 41% du total des ventes marocaines vers l’Afrique subsaharienne, lesquelles sont dominées par les produits alimentaires ainsi que les machines et matériels de transport.
De leur côté, les importations en provenance de cette région sont constituées de produits de base, en particulier les combustibles, les produits alimentaires et les produits manufacturés. Sur ces dix dernières années, le taux de couverture des importations par les exportations marocaines s’est amélioré passant à 160% en 2010 contre 67% en 2000.
Selon la direction des études et des prévisions financières du ministère des Finances (DEPF), le commerce intra-pays africains se heurte à des obstacles  institutionnels, économiques et logistiques. Elle recommande le ciblage des partenaires en fonction de la taille du marché, du potentiel de complémentarité, du revenu par habitant, etc.



l'economiste


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière