Les deux premières tranches de la marina de Casablanca seront livrées en 2012



Les deux premières tranches de la marina de Casablanca seront livrées en 2012
Sur un budget d'investissement de 6 milliards de DH, plus d'un milliard a été engagé. Tous les marchés ont été ou seront attribués par tranches pour stimuler la concurrence entre les prestataires et assurer une meilleure qualité. Le projet sera achevé, selon Al Manar, en 2014. Casablanca Marina prend forme progressivement. Al Manar, filiale de la Caisse de dépôts et de gestion (CDG) et promotrice du projet, affirme que les deux premières tranches de 100 000 et 160 000 m2, entamées respectivement en 2009 et 2010 et comprenant des bureaux et des appartements, seront livrées en 2012. Et c’est durant cette même année que sera lancée la troisième tranche de 140 000 m2, constituée, entre autres, d’une tour de 40 étages qui abritera un hôtel de 350 chambres. Sur un budget prévisionnel de 6 milliards de DH, hors investissements relatifs aux projets hôteliers, au centre commercial et au palais des congrès, plus d’un milliard a été engagé. Al Manar assure par ailleurs que la commercialisation va bon train.
En effet, la société souligne que les chaînes indienne, Oberoi Hotels & Resorts, et américaine, JW Mariott, géreront chacune un hôtel. Le choix a été fait suite à un appel à manifestation d’intérêt qui avait été lancé en 2008. De plus, la mise en vente, en 2009, de la première tranche de 252 unités résidentielles a également connu un «réel succès». Pour la partie bureaux, qui a fait objet, elle aussi, d’appels à manifestation d’intérêt, des contrats de vente en bloc sont en cours de finalisation avec les clients. En revanche, c’est seulement en octobre que sera lancée la commercialisation des plateaux de haut standing dans des immeubles avec vue sur mer. Dans le même temps, seront mis en vente d’autres appartements et des petits commerces le long de la rue piétonne prévue dans cet espace.

Une étude marketing pour analyser la clientèle cible

Al Manar précise en outre que les marchés du projet ont été ou seront attribués par tranches, une pratique, nous dit-on, qui permet de créer une certaine concurrence entre les prestataires de sorte à obtenir une meilleure qualité.
Parallèlement à la concrétisation du projet, plusieurs études ont été réalisées ou sont en cours de réalisation. Parmi les plus importantes figure une étude marketing sur les immeubles résidentiels, de bureaux et de commerce. Achevée en juin 2011, elle permet d’avoir une visibilité sur la clientèle ciblée, les prestations qui seront offertes, la politique des prix de même que les objectifs annuels de vente. Cette étude a été basée, précise-t-on, sur l’analyse du marché immobilier de la ville de Casablanca pour inscrire ce projet de marina de manière cohérente dans l’espace urbain.
Une deuxième étude porte sur l’aménagement des espaces publics en rapport avec les infrastructures d’animation du projet, et une troisième sur les services dans la perspective de la création d’une entité de gestion des espaces communs avec des services pour les résidents, les entreprises et les visiteurs.

La concrétisation du projet a commencé en 2009

Lancé officiellement en mars 2006, ce grand chantier qui s’articule autour de la marina, futur haut lieu du tourisme et d’animation à Casablanca, va complètement transformer le visage de la métropole économique.
Ce genre de projets n’est donc pas simple à réaliser. Entre le lancement officiel et le démarrage effectif des travaux de construction, il y a toujours de longs délais. Il aura fallu ainsi plus d’un an pour obtenir l’autorisation pour le plan d’aménagement global, délivré en juillet 2007. S’en est suivie la phase d’assainissement du foncier, dont le schéma juridique est, fait-on remarquer,  «assez complexe». Cette phase a précédé la réalisation des études techniques d’infrastructures et d’aménagement des espaces publics ainsi que des études architecturales des différents ouvrages du projet, réalisé  sur une superficie de 26 hectares dont 10 gagnés sur la mer.
En résumé, et toujours selon Al Manar, le calendrier global de réalisation du projet se décline en trois phases : les travaux maritimes pour la marina (2006-2007), l’aménagement des travaux dits préparatoires (2007-2009) et la réalisation du projet proprement dit qui a démarré en 2009. D’après ce calendrier, tout sera achevé en 2014.
 

Fiche technique : Un investissement de 6 milliards de DH

Le projet Casablanca Marina se développe sur une emprise totale de 26 hectares, dont 10 hectares gagnés sur la mer des travaux d’extension et de protection maritime, le long du boulevard des Almohades, sur un linéaire de 1?400 mètres entre les chantiers navals et la Mosquée Hassan II.
Le programme prévu totalise une surface globale de l’ordre de 476 600 m2 de planchers, hors parkings, avec des vocations multiples. On y trouve notamment de l’hôtellerie, des espaces de bureaux et des logements résidentiels de luxe, des commerces ainsi que des équipements de loisirs, de service et d’animation. Une tour de 40 étages abritera notamment un business center moderne, un centre de conférences et congrès et des bureaux ainsi qu’un hôtel de luxe 5*. Cela bien sûr sans compter le port de plaisance comprenant 130 anneaux.
 
Mohamed Moujahid. La Vie éco


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière