Les composants de rémunération :



La notion de rémunération

La rémunération est la contrepartie, en argent et/ou en nature, d’un travail effectué ou d’un service rendu. En effet, tout salarié doit récompenser cette rémunération à travers la création d’une valeur ajoutée par la mise en œuvre de ses compétences, ses performances personnelles et par sa participation à une performance collective.

La notion de salaire

Un salaire est une somme d'argent versée à un employé ou à un salarié en contrepartie d’un travail fournit. Le montant du salaire versé dépend du contrat de travail, du Code du travail et des augmentations de salaire.

Les composantes de la rémunération

La rémunération globale comprend le salaire de base, les compléments de salaire, les suppléments de salaire ainsi que les périphériques.
Le salaire peut comporter une partie fixe (salaire de base), liée à la fonction, une partie variable liées aux performances, par rapport notamment aux objectifs individuels ou collectifs fixés par l'employeur.

1. Le salaire de base :
C’est l’élément essentiel de la rémunération. Il sert de référence pour le calcul des autres prestations. Il est fixé d’avance, dans sa nature et dans son mode de calcul (contrat de travail)
Il peut être majoré des heures supplémentaires.

2. Les compléments de salaires :
Leur attribution peut être d’origine interne ou externe, ils peuvent donner lieu à un versement monétaire ou non. Ce versement peut être immédiat ou différé. Les éléments internes peuvent prendre plusieurs formes :

Prime : somme d’argent versée au salarié soit pour récompenser la fidélité (prime d’ancienneté), pour obtenir un résultat (prime de rendement), pour tenir compte des conditions d’exécution du travail (prime d’insalubrité). Elles sont imposables et soumises au calcul des cotisations de Sécurité sociale.

Indemnité : somme d’argent versée par l’employeur pour rembourser le salarié de frais supportés à l’occasion du travail (indemnité de déplacement, prime de panier, prime de salissure), elle n’est alors ni imposable, ni soumise à cotisations. En revanche, l’indemnité de congés payés est soumise au calcul des cotisations.

Gratification : versée pour récompenser le travail accompli ou à l’occasion d’événements familiaux (mariage, naissance). En principe, échappe au calcul des cotisations.

Avantages en nature : ils sont octroyés à titre individuel ou collectif (nourriture, logement, voyage, voiture de société, téléphone personnel, loisirs, conseils juridiques ou financiers, club sportif ou culturel). Partie intégrante du salaire, ils sont soumis à l’impôt et aux cotisations sociales.

Ils peuvent avoir plusieurs origines :

- légale (congés payés, congés familiaux, indemnisation de la maladie pour un temps et sous certaines conditions)
- conventionnel en espèces (congés supplémentaires, prime d'ancienneté, primes de sujétion et de responsabilité, gratifications)
- conventionnels en nature (voiture et logement de fonction, téléphone et ordinateur utilisables en dehors des heures normales de travail).

3. Les suppléments de salaire

Ils sont constitués des éléments suivants :
• en espèce (mutuelle, prévoyance, retraite, prêts, chèques : restaurant, transport, vacances)
• en nature (assistance juridique, conseils).

4. Les périphériques de salaire :

Les périphériques de rémunération correspondent à tout ce qui n'est pas directement lié au salaire de qualification et de performance. Ils permettent aux DRH de compléter la rémunération d'une manière différente dans le but d'attirer les salariés.

Ils peuvent avoir une origine légale :

- L’intéressement : est une rémunération collective présentant un caractère aléatoire et résultant d’une formule de calcul liée aux résultats et aux performances de l’entreprise.

- La participation : est Obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés, elle conduit à affecter une partie du bénéfice à la constitution d’une réserve spéciale de participation destinée à être répartie entre les salariés à l’issue d’une période d’indisponibilité où les sommes sont placées.

- Le plan d'épargne salarial : plan d'épargne d'entreprise (permet aux salariés de participer à la constitution d’un portefeuille de valeurs mobilières), actionnariat (favoriser la participation des salariés au capital de leur entreprise, grâce à l’achat d’actions), les stocks options (consiste à offrir aux membres de son personnel salarié la faculté de souscrire ou d’acheter des actions de la société à un certain prix), plan épargne retraite (régime de retraite géré en capitalisation permettant la création de fonds de pension) .


entreprendre.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière