Les annonces du ministre de l'emploi à l'occasion de la fête du travail



Le ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, a mis le point sur les réalisations de son département dans différents secteurs tout en annonçant tous les chantiers ouverts pour l'amélioration des conditions du travail… Ces annonces ont été faites dans le cadre d'un long entretien qu'il a accordé à l'hebdomadaire spécialisé, Eco Plus. Le ministre de l'Emploi a précisé dans cet entretien les soucis qui le préoccupent. «Mon défi c'est d'améliorer la qualité du travail. Un emploi est égal à un salaire plus une couverture sociale et médicale et des conditions de travail qui respectent les normes d'hygiène et de sécurité… », a-t-il dit.

Dans ce sens, il a parlé de l'importance de l'institutionnalisation du dialogue social. Il a mis en avant les initiatives menées pour le renforcement de l'action syndicale en évoquant l'importance d'un cadre juridique adéquat. « C'est pour cette raison que le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle, en concertation avec les partenaires sociaux, se penche actuellement sur le projet de loi des syndicats. Loi qui est appelée à améliorer le fonctionnement des structures syndicales d'une part et à garantir la transparence en matière de gestion interne de ces institutions, d'autre part », a-t-il dit sur les colonnes d'Eco Plus de cette semaine.

Il a également rappelé le projet de loi organique relatif à l'exercice du droit de grève qui fait actuellement l'objet de concertations avec les partenaires sociaux dans la perspective de fixer les conditions et les modalités de son exercice.
Plusieurs autres projets sont en cours, annonce-t-il. Il a cité l'indemnité pour perte d'emploi, l'étude pour la refonte du système de retraite, la recherche d'un nouveau cadre juridique des mutuelles… ce qui s'ajoute à l'amélioration du régime marocain de la sécurité sociale. Tout cela, participe, dit-il, de l'amélioration du cadre général de travail.

Les syndicats soutiennent qu'effectivement plusieurs actions sont menées par les responsables pour améliorer le cadre du travail au profit de la classe ouvrière. «On ne peut pas méconnaitre que plusieurs initiatives ont été entreprises pour améliorer les conditions du travail. Sinon, nous allons être irréalistes. Or, la principale action en vue c'est la volonté d'améliorer les revenus des salariés. Elément qui constitue le point nodal à l'ordre du jour pour le prochain round du dialogue social qui démarrera le 7 mai prochain », souligne Mohamed Benhamou, membre du bureau national de la Fédération démocratique du Travail (FDT). Cependant, les syndicats estiment aussi que plusieurs choses restent à faire.
Ils citent le fait que « plusieurs dispositions concernant lesquels ils se sont mis d'accord avec le gouvernement lors du dialogue social n'ont pas été mises en application», souligne Mohamed Benhamou.

S'agissant des projets de loi sur les syndicats et le droit de grève, s'ils sont bien accueillis par le FDT et l'Union nationale du Travail au Maroc (UNTM), ils ne le sont pas par d'autres centrales syndicales. Selon Mohamed Benhamou, «la FDT a toujours appelé à ce que le paysage syndical soit encadré par un texte juridique clair. C'est le cas aussi en ce qui concerne le droit de grève que nous voulons voir être pratiqué dans des conditions juridiques déterminées.
Si un tel cadre est refusé par certains syndicats, cela veut dire qu'ils cherchent à garder un certain statut anti-démocratique», explique-t-il. Le syndicat qui s'oppose en bloc à un tel cadre est l'Union marocaine du Travail (UMT).

Cette centrale accuse les initiateurs de ces pré-projets de loi, visant à prévoir des conditions pour la création des syndicats et l'observation des grèves, de porter atteinte à la liberté syndicale. En tout cas, les positions des uns et des autres seront développés à l'occasion de la fête du travail célébrée demain (1er Mai).
Cette divergence, et parfois la convergence, des positions apparaît à travers les slogans choisis : « Lutte ininterrompue pour la liberté syndicale et la justice sociale, «La garantie des droits essentiels est un appui pour un cadre régional démocratique solidaire»… D'autres syndicats, c'est le cas de la Confédération démocratique du travail (CDT), projettent d'exploiter cet évènement pour sensibiliser leurs troupes afin de manifester contre le gouvernement qui «refuse de répondre favorablement aux revendications de la classe ouvrière», affirment des responsables de la CDT. La date de ces manifestations sera annoncée lors du discours qui sera prononcé au nom du bureau exécutif le premier Mai.

A chacun son slogan
Le choix d'un slogan sous lequel les syndicalistes de chaque centrale célèbrent la fête du 1er Mai est devenu un reflexe annuel.
Au point de croire que les syndicats rivalisent dans l'élaboration des slogans.
La FDT célèbre le premier mai sous le mot d'ordre : « La garantie des droits essentiels est un appui pour un cadre régional démocratique solidaire ».
Alors que l'UNTM met en avant la «Lutte ininterrompue pour la liberté syndicale et la justice sociale ». Quant à l'UMT, elle a choisi le slogan : « Lutte continue pour les droits essentiels des travailleurs et pour le maintien des acquis de la classe ouvrière ». Ce qui est surprenant, c'est que l'Union syndicale des fonctionnaires affiliée à l'UMT choisit son propre slogan : « L'unité et la lutte contre le mépris du gouvernement quant aux revendications légales des fonctionnaires ».
C'est dire qu'à chacun son slogan.

Retraite
Le ministre de l'Emploi a annoncé qu'un bureau d'études externe est engagé pour mener des réflexions sur les scénarii de réforme possibles du système de la retraite. Cela se fait en concertation avec les partenaires sociaux.

Indemnité pour perte d'emploi
S'agissant du projet d'indemnité pour perte d'emploi, une étude technique a été réalisée par la CNSS proposant différents scénarii de financement. Le ministre de l'Emploi annonce que ce projet verra le jour au cours de l'année 2010.

lematin.ma


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière