Les Marocains brillent en NTI



Les Marocains brillent en NTI
évidemment, on pense d’abord à Derb Ghallef. Aucun disque dur d’ordinateur ni aucune puce de téléphone portable n’a jamais résisté aux petits génies casablancais de l’informatique. Mais les Marocains excellent aussi dans l’informatique "vertueuse". à l’image de Majid El Bouazzaoui, qui vient de remporter le premier prix de l’invention lors d’un salon international à Genève, pour avoir mis au point une technologie qui permet de transmettre des données (images, sons et vidéos) à haut débit, via un simple téléphone portable correspondant à la norme GSM, sans surcoût notable. Dernier exemple en date (mais il y en pléthore), le départ d’une équipe d’étudiants marocains pour une compétition mondiale, au Japon, dont l’objet est "d'imaginer un monde où la technologie efface les frontières".

L’ordinateur 100% marocain existe

Il s’appelle Accent, il est assemblé par DBM Maroc, une PME spécialisée dans l’informatique et l’intégration des systèmes, et c’est le premier ordinateur 100% made in Morocco. Mais ce n’est pas le seul ! D’autres constructeurs s’y mettent, avec plus au moins de succès. C’est le cas de la société Msys qui, à l’origine, faisait de l’assemblage de matériaux importés d’Asie. L’industrie marocaine de l’assemblage informatique a pris conscience du potentiel des marchés africains et arabes et veut, grâce à son expertise, orienter plus de 30% de sa production vers l’export. Pour ce faire, l’ordinateur marocain a un atout de taille : un rapport qualité/prix imbattable.

Les nouvelles technologies se généralisent

Faites un tour à Derb Ghallef, les commerces d’ordinateurs (et dérivés) ne désemplissent pas. Selon les estimations de professionnels du secteur, le parc informatique domestique (PC) était estimé à 500.000 ordinateurs dits "productifs" (Pentium III et plus) à fin 2003. Dans son rapport publié en juin 2005, l’Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications (ANRT) avance un taux d’équipement en téléphonie mobile dépassant les 31% avec un parc global de près de dix millions d’abonnés. En boom également, l’Internet, qui entre dans les mœurs grâce à l’introduction du haut débit (ADSL) à coût promotionnel. Le nombre d’internautes était estimé à deux millions en 2004 alors que le total des abonnés a atteint 134.720 en mars 2005, contre seulement 60.000 en décembre 2003, soit une progression de 120%.

Les blogueurs se multiplient

Depuis environ un an, les internautes Marocains ont découvert l’existence des Blogs, sites web personnels, considérés parfois comme des journaux intimes. Ce phénomène, très répandu dans le reste du monde, commence donc à peine à toucher le pays. Même s’ils ne sont encore qu’une petite centaine à avoir créé leurs propres Blogs, il est certain que d’autres vont suivre. Un "Blog Day" a d’ailleurs été organisé le 4 Juin dernier à Casablanca, avec pour ambition de promouvoir la Culture du Blog au Maroc. "Les blogueurs dévoilent leur besoin de s’exprimer, de partager", explique Rachid Jankari, responsable de la rubrique NTI du portail Menara et premier blogueur marocain. Les internautes Marocains découvrent donc un nouveau moyen de s’exprimer, sans tabou, ni autocensure. Un bon présage pour l’avenir de la liberté d’expression dans notre pays.

Telquel


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière