Les Indicateurs de la croissance économique sont au vert



Les Indicateurs de la croissance économique sont au vert
Alors que le ralentissement de la croissance de l’économie mondiale perdure, notamment du fait de la crise de la dette souveraine de la zone euro, la croissance économique marocaine se maintient. D’après la nouvelle note de conjoncture émise par le ministère de l’Économie et des finances, tous les indicateurs sont au vert. Bien que les débarquements de la pêche côtière et artisanale n’aient atteint à fin septembre que 596.348 tonnes, soit une baisse de 27,6% par rapport à fin septembre 2010, la valeur de ces captures a progressé de 8,1% par rapport aux 9 premiers mois de 2010. De la même façon, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime a pris les mesures nécessaires, telles que le renforcement de l’irrigation ou encore la mise en place d’un nouveau régime d’assurance agricole, pour assurer le bon déroulement de la campagne agricole 2011/2012.
Toujours à fin septembre 2011, les exportations de phosphates et dérivés du groupe OCP ont progressé de 34,2% par rapport aux 9 premiers mois 2010. Le chiffre d’affaires réalisé par ces exportations atteint près de 35,4 MMDH, soit 9 MMDH de plus qu’à fin septembre 2010. Les ventes de ciment sont également en progression, affichant une croissance de 12,1% à fin septembre 2011 par rapport à fin septembre 2010. Quant à l’indice de production des industries manufacturières, il était en progression à l’issue du premier semestre de cette année avec une évolution de 2,3%. Une performance à mettre sur le compte de la production des industries de l’habillement et fourrures, des industries textiles, des industries alimentaires et de tabac, et des industries automobiles et chimiques.
Les transferts des MRE en hausse de 8,2%

Enfin, côté tourisme, bien que la progression se soit légèrement compressée, les arrivées ont progressé de 1,7% à fin septembre avec l’entrée de 7,3 millions de touristes venus visiter le pays de janvier à septembre. Les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés ont en revanche enregistré une baisse de 4,5%, affichant 13,2 millions de nuitées. Néanmoins, les recettes de voyage ont enregistré, à fin septembre, une hausse de 5,3% par rapport à l’année précédente, enregistrant ainsi pour 45 MMDH de transactions. Au final, si la croissance marocaine reste soutenue, c'est principalement grâce à une demande intérieure en progression. Au Ministère, on estime que «la consommation des ménages bénéficierait des retombées positives de la bonne campagne agricole, du comportement favorable des transferts des MRE (+8,2% à fin septembre 2011), du maintien du taux de chômage aux alentours de 9%, de la reprise des crédits de consommation (+10,1%) et des efforts des pouvoirs publics pour soutenir le pouvoir d’achat à travers la revalorisation des salaires et la maîtrise de l’évolution des prix à la consommation».


les echos


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière