Le renforcement de la solidarité et de la justice sociale et le soutien aux initiatives économiques



Le renforcement de la solidarité et de la justice sociale et le soutien aux initiatives économiques
Pour l'élaboration du projet de loi des finances 2013, le gouvernement a préconisé "le soutien au régime de solidarité, à la justice sociale et aux initiatives économiques novatrices", a indiqué vendredi à Fnideq, le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances chargé du budget, Idriss El Azami El Idrissi.

Le ministre, qui s'exprimait lors d'une rencontre organisée par la section du Parti justice et développement (PJD) à Fnideq sous le thème "lecture dans la loi des finances 2013", a souligné que la philosophie qui a cadré l'élaboration du projet s'est articulée autour d'axes fondamentaux, le but étant de contribuer à la réalisation d'un développement économique équilibré, la préservation et la consolidation des acquis dans le domaine social, outre le renforcement des secteurs productifs et la persévérance dans la réforme institutionnelle ayant trait à la gestion des choses financière, économique et sociale.

Pour le gouvernement, a ajouté le ministre, trois axes capitaux ont prévalu lors de l'élaboration du texte, à savoir la création de la richesse en appuyant le fonctionnement des petites et moyennes entreprises (PME) qui constituent 77 pc du tissu entrepreneurial marocain, le rétablissement de l'équilibre à travers le Fonds de solidarité nationale ainsi que le maintien des équilibres financiers et l'allégement du fardeau supporté par l'Etat pour ce qui est des dépenses.

L'accompagnement des PME au titre de 2013 a suscité l'intérêt du gouvernement qui a consacré la préférence sociale pour promouvoir la compétitivité de ces entreprises et développer leurs capacités productives, les crédits alloués à cette fin s'étant chiffrés à 510 millions dhs, a-t-il soutenu.

En consacrant environ 3 MMDH au Fonds de solidarité nationale, contre 2 MMDH seulement en 2012, le volet social occupe une place de premier plan quant aux actions envisagées au titre de l'année prochaine, a affirmé le ministre, ajoutant que le gouvernement envisage d'élargir l'étendue de la cohésion sociale pour couvrir toutes les franges nécessiteuses dans les différentes régions du Royaume.

Il en est de même pour le Fonds de développement rural, désormais doté de 2 MMDH, contre 1 milliard de dhs seulement en 2012, lequel montant est destiné au financement des programmes voués aux services publics dans le milieu rural, a-t-il encore noté. OE---TRA. BW.


MAP


         
 
                         
  Actualité   Investir au Maroc   Création d'entreprise   Vie d'entreprise   Services   Pratique  
 
  Investissement   Portrait du Maroc     Etapes de création     Gestion     Newsletter     Téléchargements
 
  Economie   Raisons d'investissement     Guide des formalités     Finance     Forum     Vidéo
 
 
  Bourse & Finances   Climat des affaires     Formes juridiques     Marketing     Guichets moukawalati     Galerie
 
    Société & Culture     Opportunités d'investissement     Aide aux PME     Ressources humaines     Liste des CRIs     Liens
 
 
  Entreprise     Fiche d'entreprise     Droits des affaires     Nouvelles technologies         Blogs
 
  Sport       Fiscalité     Emploi & Carrière